Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 19 février 2008

Qui élèvera la charge sera plus lourd…

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,1-12.
Alors Jésus déclara à la foule et à ses disciples : « Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ; ils aiment les places d'honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues, les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n'avez qu'un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé. »

_____Ne succombons pas trop vite à la tentation de ne voir "scribes et pharisiens" uniquement confinés à une sphère religieuse ! La "chaire de Moïse" n’est jamais que l’archétype de multiples chaires humaines qui embrassent quantité de disciplines, dont le fait religieux est -pour la plupart- le cadet des soucis. À moins qu’il ne soit l’ennemi à abattre…

_____Notre époque se gargarise "d’experts" en tous genres, souvent auto-proclamés. "L’expert" est le must du "professionnel". À cette description grinçante et presque caricaturale des "scribes" et des "pharisiens", comment ne pas être frappé par leur étonnante similitude avec nos "experts" d’aujourd’hui ? « Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. » N’est-ce pas là le signe de reconnaissance par excellence d’un "expert" ? En a-t-on jamais vu un qui s’applique à lui-même les résulats de SON expertise ? « Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. » Au fond, il existe une méthode très simple pour alléger ses fardeaux : elle nous est indiquée dans le Texte même. Il nous faut écouter attentivement nos "experts"… afin de s’assurer de ne pas faire ce qu’ils disent !
_____Ne pas (se) donner le titre de "Rabbi", de "père", de "maître" reste d’une actualité brûlante : si les mots peuvent évoluer et changer, le fond de la pâte humaine reste invariable. Examinons autour de nous les "experts", les "professionnels", les "docteurs" et autres "maîtres". Simultanément, pesons-les et pesons leur entourage : lequel des deux porte le fardeau le plus pesant ?
_____Écoutons-les, et faisons ce qu’ils nous disent. De quel côté se sentira-t-on le plus léger ?  Du leur, ou du nôtre ? « Pratiquez donc et observez tout ce qu’ils peuvent vous dire » : en effet, la pratique évite d’être séduit par la théorie… surtout quand on l’observe chez ceux qui la préconisent !

Commentaires

Un tas de conneries que tout cela! Rien n'est prouvé, tout repose sur des écrits, sur des contes de fées. BLA BLA pour asservir le peuple.

Écrit par : atribord | mardi, 19 février 2008

Pour "asservir le peuple" ? Justement ! Les "experts" sont précisément là pour cela : n'est-ce pas sur eux que l'on compte pour établir les "preuves" ?...
Heureusement que rien n'est prouvé : ce qui laisse toute latitude à chacun d'avoir la liberté de penser par lui-même, sans se laisser écraser par des "preuves". Quitte à penser que ce ne sont là que des "contes de fées" : au moins l'esprit d'enfance est-il sauf !
Le tout est de savoir garder la main sur la barre : à bâbord... ou à tribord. Et sans s'en laisser conter par certains capitaines au sextant douteux...
Bonne navigation quand même !...
MdT

Écrit par : Michel de Tiarelov | mardi, 19 février 2008

Les commentaires sont fermés.