Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 novembre 2009

Rendre justice n’est plus un casse-tête. Cependant, quand elle est venue, trouvera-t-on encore la loi sur terre ?

casse-teteweb600.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18,1-8. (*)|(*)(*)(*)/(*)
Jésus disait une parabole pour montrer à ses disciples qu'il faut toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : 'Rends-moi justice contre mon adversaire.' Longtemps il refusa ; puis il se dit : 'Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m'ennuyer : je vais lui rendre justice pour qu'elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête.' » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice ! Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu'il les fait attendre ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

frigo-ouvert.png_____Heureusement que cette parabole n’est qu’une parabole : sinon il y aurait de quoi se décourager ! En effet, imaginer seulement qu’il y ait dans une ville un juge qui ne respecte pas Dieu et se moque des hommes ferait déjà froid dans le dos… et pas uniquement dans le dos, pour peu que ce juge commence à prononcer quelque ordonnance [1] de frigothérapie [2], telle l'épée tranchante de son décret inflexible ! C’est que manifestement, certains jugements [3] ne se font pas attendre, et se déclarent sans tarder : avec l’urgence que nous savons [4, note 56]. Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la commanditaire [5] ? et accessoirement, la loi sur la prestataire [6] ? Sans doute est-ce là une question qu’il conviendrait de taire : "incommunicabilité" [7] oblige… à moins que cela ne relève du secret de la destruction [8] l’instruction ?

_____Dans cette même ville –montrée en "exemple" parabolique au monde entier [9, n1966_Le_Facteur_s_en_va_t_en_guerre.jpgote 24/3] et promue à ce titre capitale de l’injustice, du mensonge [10], de l’hypocrisie [11], de la pathomanie [12] et autres "vertus" un tantinet décourageantes-, il n’est pas aisé de bien écouter ce que dit un juge sans justice quand on ne le voit pas [13]. Mais va-t-on se casser la tête pour de tels détails ? N’a-t-on pas trouvé l’homme de la situation [14][15][16], élu facteur à l’unanimité par ces dames qui en rigolent encore, se moquant des hommes comme du Code Civil [17] ? Au moins sait-on ainsi qu’un juge sans justice fait écrire ce qu’il dit : il faut toujours prier sans se décourager qu’il apprenne ensuite sans tarder à lire [18, AV note 12] ; ce qui peut être pratique chez qui prétend faire justice sans casser la tête [19] de son élu "justiciable". Faute de quoi, pour que ce dernier se garde sain et sauf, il ne sera pas nécessairement dans sa propre nature de se laisser tranquillement remodeler au service de déchets [20] décrets semant partout la mort…

_____Une minute de silence paisible ?

3d_Water_World.jpg

Livre de la Sagesse 18,14-16.19,6-9. (*)
U
n silence paisible enveloppait toute chose, et la nuit de la Pâque était au milieu de son cours rapide ; alors, du haut du ciel, venant de ton trône royal, Seigneur, ta Parole toute-puissante fondit en plein milieu de ce pays de détresse, comme un guerrier impitoyable, portant l'épée tranchante de ton décret inflexible. Elle s'arrêta, et sema partout la mort ; elle touchait au ciel en même temps qu'elle marchait sur la terre. La création entière, dans sa propre nature, était remodelée au service de tes décrets, pour que tes enfants soient gardés sains et saufs. On vit la nuée recouvrir de son ombre leur campement, on vit la terre sèche émerger là où il n'y avait eu que de l'eau ; de la mer Rouge surgit un chemin sans obstacles et, des flots impétueux, une plaine verdoyante. Et là le peuple entier, que ta main protégeait, traversa en contemplant des prodiges merveilleux. Ils étaient comme des chevaux dans un pré, ils bondissaient comme des agneaux, et ils chantaient ta louange, Seigneur, toi qui les avais délivrés.

_____Rien ne l'arrêta, et elle sema partout la mort ; elle touchait au ciel [21, note 10] en même temps qu'elle marchait sur la tête [22] ! On vit la carlin_dentier.jpgnuée noire [23, note 23] recouvrir de son ombre le campement [24] de son élu "justiciable", on vit la terre sèche du désert [25, note 22] émerger là où il n'y avait eu que de la vase [26, note 22] ; de l’amer [27] rouge de colère surgit un chemin plein d’obstacles et, des flots impétueux criant jour et nuit vers un juge sans justice, une plainte tonitruante. Et là le peuple entier, que sa main protégeait, traversa en contemplant des prodiges merveilleux. Ils étaient comme des chevaux de bois [28] dans un manège [29], ils bondissaient comme des ânes [30], et ils chantaient ta louange, teigneuse [31], toi qui les avais délivrés d’un affreux monstre gluant [32]. Il était moins une : il s’en est sans doute fallu de peu que l’abominable [33] ne fondit en plein milieu de ce pays de détresse psychologiquement "violente" [34], comme un fox-terrier impitoyable [35][36, APR note 18], portant l'épée tranchante de ses crocs amovibles [37].

21.jpg_____De fait, le "veuvage" est devenu si entièrement populaire sur la terre qu’il fait à présent Salon [38, note 13]. Quoi de si étonnant ? En effet, 'Rends-moi justice contre mon adversaire' n’est plus une phrase de veuve accomplie, mais celle d’une "veuve" demandant à être accomplie pour abolir [39] pour que ses enfants soient gardés sains et saufs [40] !!! Un marché si juteux [33, APR note 77], le juge ne le refuse pas longtemps. La concurrence est rude en ces temps de crise : une telle femme ne l’ennuie plus du tout. L’homme un peu plus, sans doute. Mais elle ne s’en moque plus non plus, dès lors qu’il n’en est plus un : selon les nécessités du service de ses décrets, c’est un cocker [41], une poupée [42, APR note 54], un être si remodelable qu’il doit être en pâte du même nom. Une pâte, une pâte, oui… mais très punie [43] si elle se fait trop dure dans un monde qui l’est déjà bien assez [44, note 13]. Tel est bien par ailleurs l’avis de trois enfants [45, APR note 70] qui, bien que gardés sains et saufs, commencent sérieusement à s'ennuyer de leur père, criant vers lui jour et nuit. En effet, leur mère étant "veuve", ce dernier ne se montre plus tant que le juge-adversaire ne lui a pas rendu justice : logique, puisqu’il est "mort" et qu’il ne voudrait traumatiser personne en jouant les fantômes [46][47] : les gens sont si fragiles [48] de nos jours... Est-ce que le juge-adversaire les fera encore longtemps attendre ? Sinon, il le sait : le morceau de pâte à modeler viendra sans cesse lui casser la tête devant des peuples entiers… La Toile n’est-elle pas merveilleusement prodigieuse à cet égard ?…

fantome54053.jpg

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -18,1-8° (*)
Philou [49] disait une faribole pour montrer à ses disciples qu'il faut toujours crier quand on est découragé : « Il y avait dans une ville une juge [50] qui ne respectait que le Docteur [51] et par conséquent, se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait un "veuf" qui venait lui demander : 'Reprends-moi ta "justice"©©© contre mon adversaire : elle sent le poisson pas frais [52, APR note 26].' Longtemps elle refusa ; puis elle se dit : 'Je respecte trop le Docteur, et je me moque des hommes, et ce hot-blog [53][41] commence à m'ennuyer : je vais lui rendre [54, APR note 46] à nouveau "justice"©©© pour qu'il ne vienne plus sans cesse nous casser la tête, [55] à nous et à sa "veuve".' » Le Docteur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge avec "justice"©©© ! Le Docteur ne fera-t-il pas justice à ses bien-portants, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu'il les fait entendre [56, note 34] ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais l'homme aux fils [57], quand il vient, ne trouve-t-il pas la crédulité [58] sur terre ? »

_____Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? Au moins trouvera-t-Il la foi…re du Trône [59]

foire-du-trone-2009.jpg

____________________________

Une cockerinade par jour

Anne-Lise [60] et Nana [61] sont dans un avion. Anne-Lise se tourne vers Nana et lui dit :
- Quand je pense que je pourrais jeter un billet de 200 € par le hublot et rendre une personne heureuse !...

Nana réplique :

- Et moi, je pourrais jeter dix billets de 20 € et rendre dix personnes heureuses !

Le pilote soupire, puis se penche vers son co-pilote :

- Tu les entends ? Elles ne se rendent même pas compte
[62] que moi, je pourrais jeter deux "prestataires de services"©[6] à la mer : ce qui rendrait des millions de personnes heureuses.

1207583053.jpg
Télécharger une version imprimable de la note
(fichier Word, sans les images)

Les commentaires sont fermés.