Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 novembre 2009

Si la loyauté venait dans ce monde, il y aurait moins de chiens de garde.

le roi des cons

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 18,33-3. (*)|(*)/(*)(*)(*)
(Solennité du Christ, Roi de l'Univers)
Alors Pilate rentra dans son palais, appela Jésus et lui dit : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d'autres te l'ont dit ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t'ont livré à moi : qu'as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d'ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C'est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité (*). Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. »

_____Pilate reste l’archétype d’un pouvoir laïque rentrant dans son palais [1], embarrassé d’un cas ne relevant pas de ses prérogatives, ce cas 9782012101500.jpglui étant livré par les chefs des prêtres : c’est-à-dire, par une autorité [2] ne venant pas de son monde. Lui est venu dans le monde des Juifs pour ceci : rendre témoignage à la justice… tout au moins, celle de César qu’il représente. Face à lui, quelqu’un qui est venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Il n’y a pas de réelle concurrence pour deux raisons : la première –la plus évidente- est que la royauté de Jésus ne vient pas de ce monde, ne prétend donc pas annexer quelque royaume de ce monde, celui de César [3] ou un autre. La seconde raison est que rendre témoignage à la justice devrait censément recouvrir la même réalité que rendre témoignage à la vérité. En effet, ce qui est juste est par définition ce qui correspond avec la vérité. En conséquence, si celui qui rend témoignage à la justice condamne celui qui rend témoignage à la vérité, c’est comme s’il se condamnait lui-même, rendant un double contre-témoignage : contre la justice et contre la vérité. D’où l’embarras compréhensible d’un Pilate qui, s’il ne formalise pas expressément tout ceci, doit néanmoins en nourrir un pressentiment assez solide pour mener un dialogue se déroulant uniquement sous la forme de questions [4] successives. Ce qui va de soi dans le contexte d’un interrogatoire policier… mais le sujet des questions posées relève moins de l’ordre public que d’ordre métaphysique ! « Qu’est-ce que la vérité ? » [5, note 9], illustre question que Pilate posera explicitement un peu plus tard. Plus implicite aujourd’hui, elle demeure cependant sous-jacente… au cours d’une "audition"©[6] policière, par exemple : quand il est patent que la justice se fait "justice"©©©, la question « Qu’est-ce que le mensonge [7] ? » ne se pose pas à ceux qui se posent réellement la question inverse.

_____Ces derniers ne devraient-ils pas se recruter essentiellement parmi ceux des peuples, nations, langues servant comme un Fils d’homme, à leur tour témoins –plus ou moins fidèles- de la vérité ? Quel est donc leur univers, à ces prétendants sujets –voire gardes !- du Roi de l’Univers ? Pour qui se battent-ils ? Quand ils consentent à se battre [8][9], naturellement…

Bataille village gaulois.jpg

Livre de Daniel 7,13-14. (*)
Moi, Daniel, je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d’homme ; il parvint jusqu’au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Livre de l'Apocalypse 1,5-8. (*)
Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous le royaume et les prêtres de Dieu son Père, à lui gloire et puissance pour les siècles des siècles. Amen.  Voici qu'il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l'ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront. Oui, vraiment ! Amen ! Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant.

_____Soit une assemblée paroissiale se réunissant comme il se doit en ce jour du Seigneur… du vrai Seigneur ! Ce type Boite-auto_Clio1.jpgd’assemblée est toujours aussi hétérogène, et vient accueillir la Parole au milieu de bien des épreuves [10, note 1]. Que la grâce et la paix lui soit données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre, et en principe, de leurs sujets… pourvu qu’ils ne fâchent point. À cet égard, abracadabra : puisqu’Il nous a délivrés de nos péchés par son sang, plus personne ne se fâche depuis que plus personne ne pèche. Libérés d’un tel joug [11], à nous gloire et puissance pour les siècles des siècles : cette bonne vieille "miséricorde"© à boîte automatique [12, note 12] n’a aucun scrupule à rentrer dans le palais du Roi de l’Univers, y étant comme chez elle ! Pourquoi pas… tant qu’il s’agit de rendre témoignage à la vérité, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite ? Cependant, voilà que le "Roi de l’Univers" officiel donne une étrange vision de sa mécanique, celle-ci ayant comme des ratés : à se demander si elle n’aurait pas mieux supporté une boîte manuelle… Et l’on voit venir comme un Fils d’homme, à ceci près qu’en dépit de toutes ces édifiantes Lectures du jour distinctement énoncées au lutrin, notre Fils d’homme est visiblement un modèle roulant : sans les nuées du ciel. Sa domination passe par la gloire version peace and love. « N’écoutons pas la voix de tous ces méchants cassandres se demandant si le ciel ne va pas incessamment nous tomber sur la tête : laissons cela à nos ancêtres les Gaulois ! Veillez [13] Dormez en paix, mes frères : c’est vrai [14, APR note 7] que ce qui vient de ce monde n’est guère réjouissant actuellement. Mais c’est vrai également que « Voici qu'il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l'ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront » n’est au fond qu’une métaphore. Dieu est Amouououououour : en aucun cas, Il ne saurait détruire ce qu’Il a créé !… » N’est-ce pas là un gentil paroissien, prompt à rassurer quelques brebis éventuellement apeurées par la dureté des temps ? C’est vrai qu’il ne doit pas souvent ouvrir la Bible en dehors du dimanche : il y aurait lu que Dieu ne fait pas toujours dans la dentelle quand les tribus de la terre rendent plus volontiers témoignage au mensonge qu’à la vérité. En fait, non : ce n’est pas vrai. Car, en réalité, ce paroissien-là ouvre la Bible beaucoup plus souvent que ses camarades : ces propos qu’il tient ci-dessus, il les tient au cours de son… homélie dominicale.

_____Faut-il s’étonner qu’ensuite ses brebis se livrent entre elles à des pouvoirs laïques qui ne prennent plus même la peine de leur demander : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d'autres te l'ont dit ? »? Parce que ces autres se présentent à eux comme rendant témoignage à leur "vérité", cela leur suffit manifestement, puisqu’ils jugent en conséquence : des juges [15] professionnels que la question « Qu’est-ce que la vérité ? » n’affleure même pas ! La question « Qu’as-tu donc fait ? » ne les intéresse pas davantage : d’autres leur ont si "bien" dit que se passer du question[16] ne pose pas de difficulté particulière [17, AV note 15]. Au final, des juges rendant témoignage à une cascade de mensonges plus grossiers les uns que les autres : plus scrupuleux, Pilate lui-même n’aurait pas osé aller jusque là ! Soit une assemblée paroissiale, etc. Assemblée de "fidèles" brebis dominicales, qui se serait battu pour que l’une des leurs ne soit pas livrée ? Aucune : à une décision de "justice"©©© fut donnée domination, gloire et royauté !!! Mieux encore si l’on peut dire : à quelques-unes d’entre elles fut donné un rôle moteur dans cette décision de "justice"©©©, jusque dans ses conséquences. Travaillant de concert avec le hors-la-loi Philippe Vigny [18], un avocat [19, note 21][20, note 23][21] joint -avec difficulté- au téléphone a refusé tout net de contribuer le moins du monde à la délivrance de son interlocuteur, alors séquestré dans un "hôpital psychiatrique" [12, notes 48,49]. Passons rapidement sur Mrs K [22] dont le rôle évidemment essentiel n’est plus à démontrer, et écoutons la voix de cette femme, au cours de la prière dite universelle : « Seigneur, aide-nous à rendre témoignage à la vérité… » Le Seigneur a du pain sur la planche, mais au moins a-t-Il déjà accompli un miracle, cette femme ayant… une voix. En effet, elle "souffre" depuis près de trois ans d’une crise carabinée d’"incommunicabilité"©[23]. Madame spécimen –car c’est elle [19, APR note 20]- est l’une des toutes premières à avoir rendu témoignage à la "maladie mentale"[24, note 29]… chez un autre, bien sûr : elle s’est si bien battue pour le rendre qu’on se demande toujours qui oserait encore rendre le témoignage contraire dans cette assemblée !… Sans elle, la guerre idiote de la décision de "justice"©©© -et de toutes ses conséquences- n’aurait pas eu lieu. Mais avec elle –et grâce à ses inénarrables relations "médicales"©[25]-, la guerre de Troie [26] a bien eu lieu : bienvenue dans l’univers du Roi des cons… « Seigneur, aide-nous à rendre témoignage à la vérité… » Par un saisissant contraste, elle le rend aujourd’hui dans le monde entier : loué soit le Seigneur Dieu, non ?

_____« Tout homme [ la femme aussi, parité oblige…] qui appartient à la vérité écoute ma voix. » Mais Il n’a jamais dit : Tout homme qui écoute ma voix appartient à la vérité. » Cela n’appartiendrait pas à la vérité ; ce qui ne devrait pas être trop difficile à démontrer… Mes petits enfants, prenez garde de ne pas vous mettre au service du mensonge [14, AV note 8]. On ne sait jamais : vous pourriez vous blesser…

08571116.jpg

____________________________

Une cockerinade par jour

Un vieillard mourant convoque son médecin, son avocat et le curé de sa paroisse. Il leur donne à chacun cinquante mille euros en leur disant :
- Vous les enterrerez avec moi en guise de dernier cadeau.
Après l'enterrement, les trois protagonistes se retrouvent. Le curé avoue :
- Mon église avait besoin d'un nouveau clocher : j'ai gardé vingt mille euros et j'ai mis le reste dans le cercueil.
Le médecin parle à son tour :
- Moi je fais de la recherche, et j'avais besoin de fonds pour faire avancer mes travaux... J'ai gardé trente mille euros et j'ai mis le reste dans le cercueil.
Enfin, l'avocat prend la parole, outragé
(c’est un "spécialiste"©[27]):
- Comment osez-vous voler ce vieillard à l'heure ou il vous a demandé une ultime faveur ? Moi, pour ma part, j'ai déposé dans le cercueil un chèque de cinquante mille euros !

 
Télécharger une version imprimable de la note
(fichier Word, sans les images)

Les commentaires sont fermés.