Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 novembre 2009

Retirez l’arête, car votre poisson approche.

poissonchatlapin.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,25-28.34-36. (*)|(*)|(*)|(*)|(*)/(*)(*)(*)(*)
(Premier dimanche de l'Avent)
Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l'homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.
Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste. Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout
(*)(*) devant le Fils de l'homme. »

_____Avent : avant sa venue. Mais Jésus ne parlait pas à ses disciples de sa venue discrète -et passée- au fond d’une humble crèche, quelque part dans une bourgade perdue de Palestine. Certes, il y a eu quelques signes dans les étoiles à l’intention de ses visiteurs du moment, bergers [1] et mages venus de nations d'Orient [2] : mais rien d’affolant ni de fracassant. Tout au plus certaines puissances locales ont-elles été ébranlées jusqu’à s’abattre sur quelques fils d’hommes de la terre, les faisant mourir non de peur mais par l’épée [3, APR note 4]. Si ces événements ont tragiquement inauguré la première venue du Fils de l’homme, ils n’ont en rien ébranlé les puissances des cieux… ni fait craindre des malheurs arrivant sur le monde ! Aussi l’exégèse officielle de tous ces Textes -se rapportant à la seconde venue du Fils de l’homme- se plaît-elle à l’inscrire dans le sens de la première, y compris dans ce temps liturgique qui est celui de l’Avent. Parallèlement se plaît-elle à considérer cette seconde venue comme la dernière : celle du temps de la moisson ultime, séparant les brebis des chèvres [4]. Or, ce temps-là, nul ne le connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père [5]. Dans ce cas, pourquoi se tenir sur ses gardes ? Pourquoi rester éveillés et prier en tout temps ? À quoi bon seulement s’intéresser aux signes dans le soleil, la lune et les étoiles si on n’est pas féru d’astronomie ? À quoi bon se redresser et relever la tête si c’est pour mieux la perdre et tomber sous un filet ? Drôle de rédemption

Livre de Jérémie 33,14-16. (*)(*)(*)
Parole du Seigneur : Voici venir des jours où j'accomplirai la promesse de bonheur que j'ai adressée à la maison d'Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ».

À quoi bon une promesse accomplie sur des maisons en poussière ? Drôle de bonheur… Ce Germe de justice où s’exerce dans le pays le droit et la justice a-t-il lieu là où la "sécurité"©[6] s’achète [7, note 1/2] dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, au vil prix de la déshabitation [8] ? En ces jours-ci, quel nom donnera-t-on à celui qui accomplit la promesse de bonheur du "bien-portant" adressant son "malade"© à la maison de "repos"©[9][10] ?

Livre de Jér’imite -33,14-16° de fièvre frissonnante [11]. (*)(*)
Parlote
[12] du Docteur : Voici venir des nuits où j'abolirai [13] la promesse de bonheur que j'ai adressée à la maison de Raihël [14] et à la maison de Jusd’artichaut [15, AV note 6] : En ces nuits-là, en ce temps-là, je ferai naître chez l’avide un germe [16, APR note 25] d’injustice, et il exercera dans le pays le non-droit et l’injustice. En ces nuits-là, Jusd’artichaut sera pressurisé, Jémalpartou [17] mettra ses "malades"© en sécurité [5, APR note 47], et voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Docteur-est-notre-"justice"©©© » [18].

_____Drôle de "justice"©©©… mais le plus drôle n’est pas là : il est qu’en dépit du fracas de la mer et de la tempête de témoignages [19][20][21][22][23]etc. attestant formellement que leurs "malades"© subissent le plus grand des désespoirs que l’être humain puisse supporter [5, APR note 47], cela n’affole pas le moins du monde nombre de "bien-portants" qui s’auto-établissent fermement dans une "santé" sans reproche devant ces "malades"© qu’ils envoient à la casse, pourvu que dans leurs intentions [24], ils leur manifestent un "amour"© de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons… en jetant [25] un objet [26, note 11] malencontreusement usagé –ou qui ne plaît plus-, bien qu’il nous fusse cher.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 3,12-13.4,1-2. (*)(*)(*)
Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l'égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. Et qu'ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints. Pour le reste, vous avez appris de nous comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ; et c'est ainsi que vous vous conduisez déjà. Faites donc de nouveaux progrès, nous vous en prions, frères, nous vous le demandons dans le Seigneur Jésus. D'ailleurs, vous savez bien quelles instructions nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.

Première lettre de Phil’os à poutre malsain aux Tes-salauds-de-chiens-en-niche 3,12-13.4,1-2. (*)
Que le Docteur vous vende [7, note 64], entre vous et uniquement à l'égard de tous les lapins [27, note 1] hommes "bien-portants", un "amour"© de plus en plus intensément rassurant et débordant sur son compte en banque, comme celui que nous avons pour vos sous. Et qu'ainsi il vous établisse fermement dans une "santé" sans reproche devant le Docteur notre faux père [28], pour le jour où notre Docteur Philou [29] viendra nous piquer avec tout l’essaim. Pour le reste, vous avez appris de nous comment il faut vous conduire pour plaire au Docteur ; et c'est ainsi que vous vous conduisez déjà [30, note 3]. Faites donc de nouveaux "progrès"©[31], nous vous en prions, frères chiens, nous vous le demandons dans le Docteur Philou. D'ailleurs, vous savez bien quelles destructions [32] nous vous avons données de la part du Docteur Philou.

car-accident.jpg

Pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints, est-ce donc cela la "foi" qu’Il trouvera sur la terre [33] ? Par ailleurs, cette seconde venue sera-t-elle vraiment la dernière ? Sans tarder, il ferait justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit, en tombant sur eux à l’improviste pour les faire mourir, eux aussi, de peur ou d’autre chose ? Dans ce cas, pourquoi avoir dit : l’une sera prise, l’autre sera laissée [34] ? Au dernier jour, que l’on soit chèvre ou brebis… voire lapin, tous seront pris, et ce sera la fin. Or, quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d'abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin [35]. Ce qui recoupe d’ailleurs la vision de Daniel : « Il prononcera des paroles hostiles au Très-Haut, il persécutera les saints du Très-Haut, et il entreprendra de changer les temps sacrés et la Loi. [ NB : les puissances des cieux seront ébranlées… ] Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, deux temps, et la moitié d'un temps. Puis le tribunal siégera, et la domination sera enlevée à ce royaume, qui sera détruit et totalement anéanti [ NB, ce qui ne peut pas arriver sur un petit nuage rose : sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde … ]. La royauté, la domination et la puissance de tous les royaumes de la terre sont données au peuple des saints du Très-Haut. » [27, AV note 18] À quoi bon donner à ce peuple la royauté, la domination et la puissance de tous les royaumes de la terre… s’il n’y a plus de terre ??? Par conséquent, cette domination ne peut être donnée qu’antérieurement à la dernière venue du Fils de l’homme, celle-ci n’intervenant pas même tout de suite après un temps, deux temps, et la moitié d'un temps.

_____En revanche, un temps, deux temps, et la moitié d'un temps étant épuisés, comment la royauté, la domination et la puissance de tous les royaumes de la terre pourraient-elles être données au peuple des saints du Très-Haut ?
- Par la magie du suffrage universel ? C’est aussi vraisemblable que la
"guérison"© au sein d’une certaine "médecine"© : remarquons au passage qu’on n’entendra plus parler d’elle (faisant partie intégrante de ces royaumes qui seront pulvérisés et anéantis…) sinon pour se demander comment un temps de l’Histoire a pu dégringoler à un degré aussi rare de stupidité [36, APR note 5] en dépit de ses remarquables moyens d’information et de communication ?
- Par un appel unanime -et très convaincant !- des
bergers du Très-Haut [37] ? D’une part, ils sont presque unanimes à confondre seconde venue avec dernière venue. D’autre part, ils restent massivement sous la domination et la puissance d’une certaine "médecine"©[38], ménageant sous son influence la chèvre et le chou dans leur interprétation [39, APR note 13] de tous ces Textes, afin de rassurer leurs brebis à deux têtes [40] : chacune de ces têtes ressemblant furieusement à une grande oreille. Si encore il s’agissait pour elles de mieux entendre [41, note 34] ! Hélas, qui dit grandes oreilles [27, note 1][42] ne pense guère spontanément à une ouïe plus fine [43]
- Par une seconde
venue du Fils de l’homme qui ne soit pas la dernière ? Pourquoi pas ? Si les puissances des cieux sont ébranlées, ce ne sont pas les hommes qui les apaiseront : surtout s’ils sont occupés à être affolés et à mourir de peur. Ce à quoi s’occupe d’ailleurs très bietsunami japonn présentement une certaine "médecine"©, spécialiste en "monstres dangereux" [44][45] comme en "médicaments"©[46] susceptibles de les rendre réellement dangereux [47, notes 27]… ou littéralement morts de peur [48][49]. Les questions qui restent cependant en suspens sont les suivantes : si seconde venue du Fils de l’homme il y a, intervient-elle nécessairement aussitôt épuisement d’un temps, deux temps, et la moitié d'un temps ? Question subsidiaire : ne peut-elle intervenir au cours d’un temps, deux temps, et la moitié d'un temps… voire, avant ? Sans omettre la question intermédiaire : aujourd’hui, en novembre 2009, après étant exclu, sommes-nous avant un temps, deux temps, et la moitié d'un temps… ou pendant l’un de ces temps ? Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. La tempête ? Entre autres, celle de fin décembre 1999 est dans toutes les mémoires. Le fracas de la mer ? Entre autres, le tsunami de fin décembre 2004 est dans toutes les mémoires. Ces événements n’auraient-ils pas commencé par des signes de grande ampleur sur terre, très exactement espacés de cinq ans ? Ce qui ne correspond pas avec un temps, deux temps, et la moitié d'un temps si l’on tient pour vraie cette interprétation partagée par quelques-uns, qui veut qu’un tempsrechauffement-tempetes-fig02.jpg égale un an : on en déduit donc qu’un temps, deux temps, et la moitié d'un temps égalent trois ans et demi. Or –ce qui fait sourire bergers, brebis et autres païens-, la fin du monde est "prévue" pour fin décembre 2012 [35, AV note 42]. On nous dit donc : 'Le voilà, il est ici ! il est là !' [50] 'N'y allez pas, n'y courez pas !' nous répondra-t-on, bergers en tête. Ce en quoi ils ont parfaitement raison, considérant que la fin du monde coïncide évidemment avec la dernière venue du Fils de l’homme. Or, ce temps-là, nul ne le connaît. Mais si seconde venue du Fils de l’homme il y a, ne convient-il pas de se tenir sur ses gardes, que ce jour-là ne tombe sur nous à l'improviste ? On en déduit donc que cette pseudo-fin du monde serait en réalité la seconde venue. Parfait : il nous resterait donc un peu plus de trois ans, sans s’affoler outre-mesure. En attendant, on peut se distraire un peu… aller au cinéma, voir le dernier film de Roland Emmerich : "2012", bien sûr. « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. » Dans les salles obscures, les signes sont bien là : notamment l’alignement de planètes allant jusqu’à inverser les pôles sur terre. Quant aux malheurs arrivant sur le monde, il y a effectivement de quoi mourir de peur.

Logo NASA

_____'N'y allez pas, n'y courez pas !' Cette fois, ce sont d’éminents scientifiques de la NASA qui, eux, sont morts de rire [51] : montant à leur tour au créneau, ils se montrent rassurants : 2012 n’est au fond qu’un énième hoax sur internet, cousu de fil blanc. Probablement de mèche avec le Très-Haut, ils L’ont sans doute convaincu de garder le Fils de l’homme pour Lui, sur sa nuée. Par conséquent, pour eux également, Restez éveillés n’est sans doute qu’une figure de style.

_____Cependant, le film de Roland Emmerich est moins impressionnant par ses effets spéciaux que par les événements qu’il décrit. Si la NASA phagocyte les signes dans le soleil, la lune et les étoiles, elle ne peut garder pour elle les autres signes, sur terre. Or, ne lui en déplaise, ceux-là sont rigoureusement authentifiés par d’autres données scientifiques, notamment géologiques. Ne devrait donc pas tomber à l’improviste, par exemple, le jour où la plaque californienne sera engloutie par l’océan Pacifique. De même, le parc de Yellowstone (USA) est-il sous haute surveillance [52][53] depuis plusieurs années, le super-volcan y sommeillant étant réputé déclencher de très grands tremblements de terre [35] -à l’amplitude inédite de mémoire d’homme- s’il venait à s’éveiller. Rien n’exclut que ce fait terrifiant ne fasse pas survenir les suivants, par un gigantesque effet domino. En somme, ce film se fait impressionnant par son caractère prophétique. Prophétie laïque, mais prophétie tout de même… sauf pour les esprits forts qui n’y verront que du cinéma. Au pire, c’est en 2012 : donc, pas pour tout de suite. Ainsi, pendant que tous les esprits –forts ou faibles- ont leur attention braquée sur le 21 décembre 2012, se tient-on encore sur ses gardes, de crainte que le cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur soi à l'improviste ? C’est que la prophétie laïque a un léger inconvénient : elle n’est pas nécessairement fiable, non dans son contenu mais dans son contenant. Fin décembre, pourquoi pas ? Mais pour compléter logiquement la sinistre "collection" de 1999 et de 2004, la calculette électronique ne sera pas indispensable pour compléter un redoutable triptyque pouvant ébranler quelques pronostics établis trop fermement pour être sans reproche

____________________________

Une cockerinade par jour

Un homme à longue barbe blanche consulte un "psychiatre"©. Le "médecin"© l’accueille :
- Je ne connais pas encore vos problèmes, alors commencez par le commencement !
- Au commencement, je créai le ciel et la terre… et en cours de route, je vois venir VOS problèmes.

barbe_blanche.jpg

Les commentaires sont fermés.