Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 décembre 2009

Après le dessert, préparez la tasse du café, atterrissez sa soucoupe.

Une mouche tombe dans une tasse de café

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 3,1-6. (*)|(*)(*)/(*)
L'an quinze du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode prince de Galilée, son frère Philippe prince du pays d'Iturée et de Traconitide, Lysanias prince d'Abilène, les grands prêtres étant Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, fils de Zacharie. Il parcourut toute la région du Jourdain ; il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés, comme il est écrit dans le livre du prophète Isaïe : À travers le désert, une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les routes déformées seront aplanies ; et tout homme verra le salut de Dieu.

tasse.gif

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -3,1-6° (*)
L'an quinze du règne de l'empereur Prépubère [1, APR note 21], Fonce Pilote [2] étant gouverneur de la Purée, Œufcoque prince de Gallinacée [3], son frère Phillalapatte [4] prince du pays d'Achedétée [5] et de Traqueausuicide [6], Giulionattas [7] prince de Propylène [8, note 4], les grands trêtres [9] étant Rivoire et Carrée [10], la parlote [11] du Docteur fut adressée au dessert à Entregent, fils de Canari [12]. Il parcourut sa prose dans toute la région du Jourdain [13] ; il proclamait un baptême de régression [14] pour le pardon des péchés [15], comme il est écrit dans le livre du prophète Aïeaïeaïe [16] : Après le dessert, une voix crie : Préparez le chemin du Docteur [17], ratatinez sa route [18]. Tout ravin sera creusé [19][20], toute montagne et toute colline seront élevées ; les passages droits deviendront tortueux [21], les routes aplanies seront déformées ; et tout homme "verra"©[22, APR note 28] le dahu [23, note 23] du Docteur.

____________________________

Livre de Baruc 5,1-9. (*)
Jérusalem, quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours,  enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l'Éternel. Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel, car Dieu pour toujours te donnera ces noms : « Paix-de-la-justice » et « Gloire-de-la-piété-envers-Dieu ». Debout, Jérusalem ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l'orient : vois tes enfants rassemblés du levant au couchant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient. Tu les avais vus partir à pied, emmenés par les ennemis, et Dieu te les ramène, portés en triomphe, comme sur un trône royal. Car Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu'Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l'ordre de Dieu, les forêts et leurs arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, lui donnant comme escorte sa miséricorde et sa justice.

Livre de Caduc 5,1-9. (*)
Jémalpartou [24], quitte tes "malades"© de tristesse et de misère, et remets-les à la gloire du Docteur pour longtemps [25], enveloppe-toi dans le menteau [26] de la justice du Docteur, mets sur tes têtes [27] les diadèmes de la gloire de l'enterré [28]. Le Docteur va dévoyer ta splendeur partout sous le ciel, car le Docteur pour longtemps te donnera ces noms : « Pet-de-lapin [29] » et « Gloire-de-l’inquiété-envers-le-Docteur ». Couché, Jémalpartou ! retiens-toi à ta bassesse, et regarde vers l'accident ("thérapeutique"©) : vois tes enfants désassemblés du lever au coucher par la parlote du Docteur malsain ; ils se lamentent parce que le Docteur te soutient. Tu les avais fait partir enfourgonnés, emmenés par les ennemis du feu [30, note 33], et le Docteur se la ramène, porté en triomphe, comme sur un trône royal. Car le Docteur a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles –plus "malades"© les unes que les autres- seraient abaissées, et que les vallées de larmes seraient comblées [31, note 26] : ainsi la terre sera aplatie, afin que Raihël [32] chemine en sécurité dans la gloire du Docteur. Sur l'ordre du Docteur, les forets [33, note 26] et leurs arbres perçants donneront à Raihël leur ouvrage ; car le Docteur conduira Raihël dans les foies [34], à l’ombre de sa gloire, lui donnant comme escorte sa misère et sa tristesse [35].

____________________________

Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 1,4-6.8-11. (*)(*)
Frères, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est toujours avec joie, depuis le premier jour jusqu'à maintenant. Et puisque Dieu a si bien commencé chez vous son travail, je suis persuadé qu'il le continuera jusqu'à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. Oui, Dieu est témoin de mon attachement pour vous tous dans la tendresse du Christ Jésus. Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance qui vous feront discerner ce qui est plus important. Ainsi, dans la droiture, vous marcherez sans trébucher vers le jour du Christ ; et vous aurez en plénitude la justice obtenue grâce à Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu.

Lettre de Phil’os à poutre malsain aux Rosekimiens 1,4-6.8-11. (*)
Frères chiens, chaque fois que vous tous aboyez pour moi [36], c’est toujours avec joie, depuis le premier jour jusqu'à maintenant. Et puisque le Docteur a si bien commencé chez vous son travail, je suis persuadé qu'il le continuera jusqu'à l’achèvement de vos "malades"©[31, note 15] son achèvement la nuit où viendra la crise de Philou. Oui, le Docteur est témoin de mon attachement pour vous tous dans la détresse de la crise de Philou. Et, dans ma prière, je demande que votre "compassion"©[37] vous fasse progresser de plus en plus dans la conninstance [38] vraie et la parfaite indifférence [39, APR note 30] qui vous feront discerner ce qui est le plus "prudent"©[40]. Ainsi, dans la froidure [41][42], vous marcherez en trébuchant vers la nuit de la crise ; et vous aurez en plénitude la "justice"©©© obtenue grâce à Nana [43] en crise, entre la poire et le fromage du Docteur.

70812080rsrinfo20070828-8148321-3-jpg.jpg

____________________________

_____Aplanissant la route du Seigneur et préparant son chemin, Jean Baptiste est plus connu comme le précurseur de tout homme voyant le salut de Dieu que de la capitectomie [44, APR note 32][45]. Mais à travers sa voix qui crie dans le désert, il présente un trait si dominant que si le Ciel avait du temps à perdre, à n’en pas douter le fils de Zacharie recueillerait tous les suffrages pour assurer le saint patronage d’une catégorie d’hommes à laquelle nul ne risquait d’adresser la parole en l'an quinze du règne de l'empereur Tibère… puisqu’ils n’existaient pas. Du reste, ils n’existent toujours pas [46, note 29] ! Aussi le patronage assuré par Jean ne consisterait-il pas tant à couvrir cette catégorie de sa sainte protection qu’à paraître pour ce qu’il a toujours été : un précurseur.

_____En effet, il vivait dans le désert, était vêtu de poil de chameau, avec une ceinture de cuir autour des reins, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage [47]. Aujourd’hui, son compte serait bon : pourvu d’un tel curriculum vitæ, notre homme susciterait parmi ses proches un besoin pressant de cheminer en sécurité [48] : crier dans le désert n’est-il pas déjà d’une rare "violence psychologique"©[49] ? Aurait-il seulement le temps de proclamer : « Aïe : voici venir derrière moi celui qui est plus "puissant" [50, note 12] que celui qui est plus puissant que moi » ? Et afin de lui faire sa fête (toujours précurseur…), on lui donnerait quelques pompiers [30, note 33] comme escorte pour le conduire dans un autre désert [51], celui-là étant déjà préparé et aplani jusqu’à saturation [52, APR note 47]. C’est que Jean concentre sur sa personne les traits les plus saillants de la stigmatisation en pseudo "maladie mentale" ! Être vêtu de poil de chameau, c’est être recouvert de sauterelle%5B1%5D.jpgl’opprobre des siens. Être ceint de cuir autour des reins, c’est de voir ces mêmes siens s’éreinter à vouloir persuader un "malade mental" de se "soigner"©, "déni de souffrance"©[53], M.T.D. [33, note 8] et tout le bazar à l’appui : question cuir, ils sont tannants… Se nourrir de sauterelles, c’est porter le regard sur ce dont se nourrissent les sauterelles elles-mêmes : les moucherons, par exemple. Moucheron + chameau font progresser de plus en plus dans la connaissance vraie et la parfaite clairvoyance d’une fameuse parabole [54] qui, à elle seule, résume toute la "philosophie" d’une certaine "médecine"©, se voulant pourvoyeuse exclusive de miel [55, note 9]. Tout amateur de miel sauvage sort par conséquent de la norme admissible. Ce qui est encore faire l’impasse sur le "danger pour soi-même et pour les autres" que représente une telle nourriture : aussi "vrai" que la "maladie mentale" est "puissamment" mortifère [56] par elle-même, du miel sauvage ne risque-t-il pas de mordre sans crier gare ? Dans le désert qui, par définition, n’a pas âme qui vive, qui irait se porter au secours d’une malheureuse victime sauvagement agressée ? Des Martiens à bord d’une soucoupe volante ?

Enfin, on atteint l’apothéose avec la voix qui crie dans le désert : il n’y a que par la magie [57] de "l’incommunicabilité"©[58] que des hautes montagnes de cris assourdissants [52, APR note 47] viennent se perdre dans le désert des passages tortueux et des routes déformées de la "bien-portance"

_____Quant à la soucoupe, gardons-là pour le café : le jour où viendront des signes dans le soleil, la lune et les étoiles [31, APR note 41], ces signes seront là afin de préparer la parure de la gloire de Dieu. Ce qui est d’une toute autre nature qu’une rencontre de troisième type : si le salut peut passer par des paraboles, il n’est pas censé passer par les antennes de petits hommes verts… surtout s’ils sont verts de peur [59] !

http://www.look-zippy.com/show/v4922w500/

____________________________

Une cockerinade par jour

Un astronaute arrive sur Mars et fait connaissance avec les Martiens. Il remarque chez eux une étrange coutume : à chaque fois qu'un Martien dit un nombre, tous les autres éclatent de rire. Il demande des explications à un Martien. Celui-ci répond :
- Nos blagues sont trop longues à raconter. Du coup, nous attribuons un numéro à chacune, et il suffit de dire ce numéro pour raconter la blague. Ça va plus vite, regarde : 463 !
Alors, les Martiens éclatent de rire.
- Génial, je peux essayer ?
- Bien sûr !
- 758 !
Tous les Martiens rient aux éclats.
- Elle est excellente, celle-là : on ne la connaissait pas !

14643863_78446d859c.jpg

Commentaires

Et qui va reconstruire le bistrot ?

Écrit par : alberto | lundi, 07 décembre 2009

Le bistrot ? Quel bistrot ? Maintenant, si c'est un bistrot qui est bis parce qu'il va deux fois plus vite que le trot standard, nous allons de ce pas au galop !...
(Henni soit qui mal y pense...)

Écrit par : Michel | lundi, 07 décembre 2009

Je vous félicite pour votre critique. c'est un vrai état d'écriture. Continuez .

Écrit par : MichelB | mercredi, 13 août 2014

Les commentaires sont fermés.