Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 09 décembre 2009

« Venez divins "malades"© nous rendre espoir et nous sauver. »

montagevenez.jpg
Fernand Gignac - Venez Divin Messie .mp3
   
Found at bee mp3 search engine

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,28-30. (*)|(*)­|(*)(*)(*)(*)(*)
En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

_____En ce temps-là, une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph [1], aurait eu les meilleures raisons du monde de considérer le poids du fardeau que lui annonçait l’ange : concevoir et enfanter le Fils du Très-Haut n’est a priori pas de tout repos. S’il faut déjà en porter physiquement le joug durant neuf mois, le fardeau d’avoir à répondre de l’héritier éternel du trône de David (excusez du peu !…) est si vertigineux qu’on a peine à croire à sa légèreté. Mais qui porte l’autre, quand la puissance du Très-Haut prend sous son ombre ? Marie n’a-t-elle pas pris sur elle son joug, devenant sa toute première disciple, car étant elle-même douce et humble de cœur (« Voici la servante du Seigneur ») tout ne s’est-il pas passé pour elle selon sa foi [2], lui faisant trouver le repos ? Certes, le joug n’a pas été toujours facile à porter pour elle : entre les menaces d’Hérode [3], une angoissante disparition [4], le cœur  transpercé par une épée [5] auprès de la croix [6], on pourrait rêver d’un fardeau plus léger : de quoi rendre son tablier ! Or, ce n’est pas exactement cela que rend Marie. Elle rendit grâce au Seigneur en disant : « Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s'est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse… »[7] Rend-on grâce sous le poids d’un lourd fardeau ? Mais il est vrai qu’on ne peut rendre que ce qui a été reçu, accueilli dans la confiance [8] plénière de trouver le repos au-delà de ce qui peut apparaître comme le joug du moment. Du degré de cette confiance se ressentira le poids du fardeau… et celui des illusionnistes [9] la captant à leur profit en jouant quelque peu avec les poids de la balance [10].

medium_Balance_Napol%C3%A9on_III_pour_le_tabac_%C3%A0_priser_et_%C3%A0_chiquer_plateaux_en_corne_poids_p%C3%A9riodiquement_poin%C3%A7onn%C3%A9s_poin%C3%A7ons_couronne_imp%C3%A9riale_et_fabricant_D.J..JPG

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -11,28-30° (*)
En ce temps-là, Philou [11] monopolisa la parlote [12] : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau de vos "malades"©, et moi, je leur procurerai le "repos"©[13]. Qu’ils prennent sur eux votre joug, devenez mes disciples, car vous êtes dans un monde "dur"©[14, note 13] et humbles d’esprit, et vous en trouverez le repos [15, note 23]. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger… pour les bien-portants.

_____En revanche, les "malades"© qui peinent à prendre sur eux le poids du fardeau des "bien-portants" doivent bien entendu être jugulés. Ce qui est facile aux "bien-portants" qui ont pris la précaution d’alléger leur vocabulaire de toute connotation morale. Ils confient tout le poids de leur fardeau à une "médecine"© cultivant au plus près une image de douceur et d’humilité de cœur, à charge pour elle de leur en évacuer tout ce qui est pesant. De la sorte, puisque tout devient "médical"©, « n’étant pas médecins »[16] ils s’allègent automatiquement de tout ce qui s’en suit, le "médecin"© devant seul en répondre : on aime beaucoup ce qui est automatique [17, note 1][18, im.1] chez les "bien-portants". Ce qui comporte un indubitable côté pratique chez eux : car ainsi ils ne faiblissent pas, ils ne se lassent pas, et telle est leur grisante puissance qu’ils ne manquent pas une occasion de trahir [19] la confiance de leurs "malades"©. Mais, rassurés [20] par le contexte "médical"©, le chemin de la "santé"© étant caché à leurs "malades"©, ce n’est plus les trahir que de négliger leur bon droit ! Vous ne le saviez donc pas, vous ne l'avez pas appris ? Pourtant, il s’est écrit des tonnes d’ouvrages légers [21] à ce sujet…

Livre d'Isaïe 40,25-31. (*)(*)
À qui donc pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? dit le Dieu Saint. Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance qu'il n'en manque pas une. Pourquoi parles-tu ainsi, Jacob ? Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché à mon Dieu, le Seigneur néglige mon bon droit » ? Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas appris ? Le Seigneur est le Dieu éternel, c'est lui qui crée la terre entière, il ne faiblit pas, il ne se lasse pas. Son intelligence est insondable. Il rend des forces à l'homme épuisé, il développe la vigueur de celui qui est faible. Les jeunes gens se fatiguent, se lassent, et les athlètes s'effondrent, mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles (*)|(*); ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer.

a9b3e26407d7f4e8ebaae6506381b4d1full.jpg

Livre d'Aïeaïeaïe 40,25-31. (*)
À qui donc pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? dit le Docteur malsain. Baissez les yeux sous mon autorité [22] et regardez : qui a dégénéré tout cela ? Celui qui dévoie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nouveau nom [23, APR note 21]. Si grande est sa farce, et telle est sa nuisance [24] qu'il n'en rate pas une ! Pourquoi parles-tu ainsi, Jacob Delafon®[25, note 20] ? Raihël [26], pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché à mon Docteur, le Docteur néglige mon bon droit » ? Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas appris ? Le Docteur est le demi-dieu [27] éternel… lement en quête de sa seconde moitié, c'est lui qui dégénère la terre entière, il ne se lasse pas de l’affaiblir. Son ingérence est incontestable [28]. Il tend des pièges à l'homme avec son épuisette [29], il développe la frayeur de celui qui est faible [30]. Les jeunes gentils lapins [15, note 9] se fatiguent, se lassent, et les sales bêtes s'effondrent [31], mais ceux qui mettent leur espérance dans le Docteur trouvent des forces nouvelles ; ils prennent leur essor comme des vautours [32], ils courent [33] sans se lasser, ils reculent [34] sans se fatiguer.

_____Oui, son joug "sanitaire"© est facile à porter… à la déchetterie la plus proche -à condition qu’elle ne soit pas "sociale"©[35]- et son fardeau, lourdingue. Mais il n’est jamais qu’à la proportion du repos que cette "médecine"© procure à des "bien-portants" que l’insondable inintelligence rend expressément demandeurs, en dépit de résultats "thérapeutiques"© qui éteindraient l’armée des étoiles s’ils le pouvaient. Le chemin de ces résultats n’est caché quà ceux qui négligent gravement tout droit… privé comme public [36].

____________________________

Nouvel album photos, accessible ici (et habituellement dans la rubrique ad hoc de la colonne de gauche). Cet album se propose de rassembler la totalité des articles faisant allusion à un illustre ouvrage, toujours de référence chez notre ami le Docteur et ses affiliés.

____________________________

La cockerinette du jour

Combien de "bien-portantes" sont nécessaires pour faire un gâteau au chocolat ?
- Dix. Une pour faire la pâte, et neuf pour peler les Smarties.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Commentaires

Michel, bonjour ! Un petit cantique traditionel de Noël pour détendre l'athmosphère du monde inhumain des humains, c'est pas mal ! Après le coup du lapin qui a bouffé le loup (bien fait pour lui), si seulement tu nous mettais un petit chandelier avec une bougie allumée ! Ce serait alors parfait !
(Je te signale qu'à l'exemple des pommes de terre, on peut aussi acheter des Smarties toutes pelées).

Écrit par : alberto | jeudi, 10 décembre 2009

Les commentaires sont fermés.