Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 mars 2010

Ne massacrez pas les bien-portants, et vous ne serez pas massacrés.

Montage massacre.jpg
[*] [*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,36-38. (*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)/(*)
Jésus disait à la foule : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous (*). »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -6,36-38° (*)
9008-0130.jpgPhilou [1] disait à la poule [2, note 4] : « Pondez encore et encore des œufs pourris [3] comme votre père [4] est miséricordieux [5]. Ne jugez pas -laissez cela aux "professionnels"©[6][7][8][9][10]-, faites "diagnostiquer"©[11][12] et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas -continuez de sous-traiter [13][14][15]-, faites CONDAMNER [16, note 74] et vous ne serez pas condamnés mais unanimement soutenus [17, note 55]. Pardonnez aux bien-portants, et ils vous pardonneront tout : d’ailleurs, ils n’auront rien à vous pardonner [18]. Donnez l’alerte [19, note 11][17, note 29] au monstre [20], et vous recevrez : une mesure bien pleine, passée [21], secourue [17, note 84], sabordante [22], qui sera transférée [23, note 47] depuis le tablier de votre "malade"© dans le vôtre ; car la mesure dont on vous sert [24][25][26] pour les "malades"© auxquels vous ne tenez pas ne saurait tenir [27] pour vous. »

Livre de Daniel 9,4-10. (*)/(*)
Moi, Daniel, je fis au Seigneur mon Dieu cette prière et cette confession : « Ah ! Seigneur, Dieu grand et redoutable, qui gardes ton alliance et ton amour à ceux qui t'aiment et qui observent tes commandements, nous avons péché, nous avons commis l'iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes préceptes. Nous n'avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères, à tout le peuple du pays. À toi, Seigneur, la justice ; à nous la honte au visage, comme on le voit aujourd'hui pour les hommes de la Judée, de Jérusalem et de tout Israël, pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause des infidélités qu'ils ont commises envers toi. Seigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos chefs, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n'avons pas écouté la voix du Seigneur, notre Dieu ; nous n'avons pas suivi les lois qu'il nous proposait par ses serviteurs les prophètes. »

Book of Spaniel 9,4-10. (*)
822489422.jpgMoi, Spaniel, je fis au Baigneur [28] mon Docteur cette prière et cette concession à perpétuité [29, im.1] : « Ouah ! [30] Baigneur, Docteur grand nettoyeur [31, APR note 3][32] et aspirant sous la table [23, note 11/2], qui confisques [33] mon alliance et mon amour extraordinairement vague [34, note 36] au profit de ceux qui t'aiment et qui observent tes commandements [35], nous avons péché, nous avons commis l'iniquité [36][37][38] mal-portante, nous avons fait le "mal"©[39, notes 1,2] : parce que nous n’avons pas voulu faire les "malades"©[40][41], nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes mandataires [42] et de tes préceptes [43][44, note 29]. Nous n'avons pas écouté tes serviteurs les faux prophètes [45], qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères, à toute la meute [44, note 24] du pays. À toi, Baigneur, la justice psychique [46] ; à nous la honte au visage -paraît-il alors tout autre, lui aussi ? [17, APR note 6]-, comme on le voit aujourd'hui pour les hommes de la Santé-en-Purée [47, note 9], de Jémalpartou [48] et de tout Raihël [49], pour ceux qui sont près et pour ceux qui sont loin (ce qui, de ton point de "vue"©[50, note 4], ne change rien [51, APR note 18]), dans tous les pays où tu les as chassés [52][53] et dans toutes les maisons où tu les a recueillis [54][55][56][57, notes 27,28] à cause des infidélités qu'ils ont commises envers toi. Baigneur, à nous la honte au visage, à nos rois, à nos chefs, à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. Au Baigneur notre Docteur, la miséricorde et le pardon dégoulinant à ses rabatteurs [58] aux bien-portants, car nous nous sommes révoltés contre lui, nous n'avons pas écouté la voix du Baigneur, notre Docteur ; nous n'avons pas suivi les lois qu'il nous imposait [59, note 15][60][61, APR note 60] proposait par ses serviteurs les faux prophètes. Avec autant d’intermédiaires, aussi, n’y a-t-il pas eu comme un écho [62] ? Mais les malheureux n’y sont pour rien [63][64] : il faut bien qu’ils puissent se défendre [65] des abominables [66] prédateurs (dont la perversité le dispute au narcissisme [67]) qui les étranglent psychologiquement [68][69]. Non vraiment, ne te fais pas de souci : à nous seuls nous sommes de sales bêtes [70, notes 17 à 25 ] ! »

Sussex-Spaniel.jpg

Les commentaires sont fermés.