Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 mars 2010

Celui qui les observera et les en saigneront remplira la déclaration d’arrêt maladie.

Arret_maladie_2008.png

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-19. (*)/(*)(*)
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir (*). Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise [Is. 55,10-11]. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -5,17-19° (*)
Comme les disciples se ressemblaient autour de Philou [1], sur sa montagne d’incohérences, il leur médisait [2]: « Je suis venu agonir la Loi et les Prophètes, mais n’y pensez pas : je suis venu ramollir [3, note 13], et accomplir… la "santé". Amenez votre carte Vitale, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent sous un épais nuage noir [4, note 23], plus une lettre, plus un seul petit trait n’apparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un max de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus juste psychique [5, notes 36] dans le royaume des dieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré très malade dans le royaume des dieux. »

Nouvelle "traduction" 2010, revue, augmentée et corrigée :

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -5,17-19° (*)/(*)
Comme les disciples étaient ressemblants [6, notes 1,2] autour de Philou, sur la montagne d’incohérences, il leur disait : « Ne pensez pas [7] : vous risqueriez une migraine et resteriez sur le bord du chemin [8]. De plus, vous savez bien que cette faculté m’est exclusivement réservée [9, note 22]. Je suis donc venu adoucir la Loi ou les Prophètes : vous êtes trop fragiles [10, note 20] pour l’accomplir telle quelle. Ach so [11], je vous le médis [12] : Avant que vos cieux [13] et vos terriers [14] disparaissent sous un épais nuage noir [15], plus une lettre, plus un seul petit trait n’échappera à ma loi [16, note 2] et mes pouvoirs [17] de divination [18][19] tant que personne ne réalise mon imposture [20]. Donc, celui qui rejettera un seul de leurs plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus bien-portant dans le royaume des spécieux [21]. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand ement "malade"© dans le royaume du Docteur [22]. »

Livre du Deutéronome 4,1.5-9. (*)/(*)
Moïse disait au peuple : « Maintenant, Israël, écoute les commandements et les décrets que je vous enseigne pour que vous les mettiez en pratique. Ainsi vous vivrez, et vous entrerez en possession du pays que vous donne le Seigneur, le Dieu de vos pères. Voyez, je vous enseigne les commandements et les décrets que le Seigneur mon Dieu m'a donnés pour vous, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession.
Vous les garderez, vous les mettrez en pratique ; ils seront votre sagesse et votre intelligence aux yeux de tous les peuples. Quand ceux-ci entendront parler de tous ces commandements, ils s'écrieront : « Il n'y a pas un peuple sage et intelligent comme cette grande nation ! » Quelle est en effet la grande nation dont les dieux soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l'invoquons ? Et quelle est la grande nation dont les commandements et les décrets soient aussi justes que toute cette Loi que je vous présente aujourd'hui ? Mais prends garde à toi : garde-toi de jamais oublier ce que tes yeux ont vu ; ne le laisse pas sortir de ton cœur un seul jour. Enseigne-le à tes fils, et aux fils de tes fils.

Livre du Docteur en Gnome 4,1.5-9. (*)/(*)(*)
2121972612.jpgLa mouise [23] inspirait à la meute [24] : « Maintenant, Raihël [25], écoute les commandements [26] et les excrets [27, note 27] que je vous enseigne pour que tes "malades"© les mettent en pratique [28]. Ainsi vous leur survivrez [29][30], et vous entrerez en possession du pays que vous donne le Baigneur [31], le Docteur de vos pères. Voyez, je vous enseigne les commandements et les excrets que le Baigneur mon Docteur m'a donnés pour vous, afin que vos "malades"© les mettent en pratique dans le pays [66] dont vous allez prendre possession.
Vous les garderez à l’ombre
[32, notes 82 à 84][33][34], là ils les mettront en pratique ; par contraste, ils seront ainsi votre sagesse et votre intelligence aux yeux de tous les troupeaux [35]. Quand ceux-ci entendront parler de tous ces commandements, ils s'écrieront : « Il n'y a pas un peuple singe [36] et inintelligent [37] comme cette grande qu’on-se-terre-nation [38] ! » Quelle
822489422.jpg est en effet la grande qu’on-se-terre-nation dont les cieux soient aussi  creusés sous la roche que le Baigneur notre Docteur est proche [39] de nous chaque foies [40] que nous l'invoquons ? Et quelle est la grande qu’on-se-terre-nation dont les commandements et les excrets soient aussi psychiquement justes [41] que toute cette Loi ôtée [32, notes 95] que je vous absente [42, APR note 18] aujourd'hui ? Mais prends garde [43] à ton monstre [44][45][46] : garde-toi de jamais oublier ce que tes yeux ont "vu"©[16, note 4] ; ne le laisse pas ouvrir sa fermeture éclair [47] un seul jour. Au besoin [48], saigne-le afin de "protéger"©[49] tes fils, et les fils de tes fils [50].

1092281931.jpg

_____Observer les commandements [51] peut s’entendre de deux manières : de l’intérieur, ou de l’extérieur. Dans ce dernier cas, il s’agira plus volontiers d’observer… les observateurs afin d’en tirer quelque enseignement : oui ou non, les mettent-ils en pratique ou n’en feraient-ils pas subrepticement disparaître quelque petit trait de la Loi ? Oui ou non, les gardent-ils assez précieusement pour que ceux qui en entendent parler puissent s’écrier qu’ils sont à n’en pas douter leur sagesse et leur intelligence aux yeux de tous les peuples ? En somme, tout est-il en bonne voie pour se réaliser ? Autant de questions candides et relevant d’une pire imagerie d’Épinal quand on observe un tant soit peu ce dont nous inondent les media : au sein même des premiers observateurs intérieurs des commandements, c’est à qui s’emploiera à ne pas rejeter un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi !!! Aux antipodes de la sagesse et de l’intelligence, n’est-ce pas le scandale [52, APR note 8] qui prévaut, éclaboussant les yeux de tous les peuples… non sans donner du grain à moudre au rejet de tous les pourfendeurs des dieux ?
_____Dans la pratique, la plupart des media ne font pas non plus dans la dentelle, répercutant ce dont ils entendent parler avec une sagesse et une intelligence aussi discutables que leur "bienveillance" plus que relative à l’égard de certaines institutions : aussi ce qui nous est déclaré par leur entremise est-il naturellement à observer avec parcimonie. Il n’en demeure pas moins qu’aussi manipulable [53] que soit l’information destinée au grand public, celle-ci n’abolit jamais complètement les faits dont elle s’inspire, notamment quand ces derniers passent par des témoignages glanés dans du réel qui soit là pour tous [54, AV note 41]. « Quelle est en effet la grande nation dont les dieux soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l'invoquons ? Et quelle est la grande nation dont les commandements et les décrets soient aussi justes que toute cette Loi que je vous présente aujourd'hui ? » Quel est celui qui se pose encore de telles questions quand –au beau milieu d’une Année publiquement consacrée au sacerdoce [55] !!!- c’est le plus petit qu’on livre aux yeux de tous les peuples ? Dans certains cas, c’est encore une grâce que d’être déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux… parce que c’est être dans le Royaume des cieux [56, APR note 106] alors qu’on est parfois loin d’avoir toujours pris garde à jamais oublier ce que ses yeux ont vu. Quand ceux-ci entendent parler jusqu’à plus soif de toutes ces pratiques observées sous l’appellation générique de "pédophilie" [57][58][59], cela contribue-t-il toujours à accomplir un sain discernement… ou à l’abolir sous la pression orientée de vierges faussement effarouchées ? L’information qui nous est livrée est-elle aussi juste, selon qu’elle concerne la rubrique des chiens écrasés… ou les pratiques indubitablement répréhensibles de quelques-uns, dont on peut déplorer qu’ils fassent davantage 735409300.jpgque rejeter un seul de ces plus petits commandements ? Si pour ceux-là, internet [60][61] ne sert pas qu’à apporter son regard sur l’Évangile du jour, les media s’y intéresseraient-ils seulement avec autant d’acuité s’ils n’étaient pas ce qu’ils sont censés être : les premiers à enseigner aux hommes à faire ainsi, c’est-à-dire le contraire de ce qu’on montre d’eux ?… Par ailleurs, la pratique de la désinformation reste également un élément à prendre en compte : on se souvient que le mot doit pour beaucoup à Vladimir Volkoff [62] ; de même que celui de trêtre [63], titre d’un de ses premiers romans où le Trêtre -infiltré- semble venu pour accomplir alors qu’il est là pour abolir. Ce qui était hier en usage dans les anciens pays de l’Est ne pourrait-il pas l’être aujourd’hui, servant d’autres causes ? En sus de l’infiltration psy [42, note 54] jusqu’au plus haut niveau [64, note 17/2], ajoutons-y épisodiquement quelques enseignants officiels des commandements et des décrets que le Seigneur Dieu a donnés pour nous, afin qu’ils en mettent en pratique un piétinement savamment médiatisé, et ces autre causes convergent vers les premières dans leur finalité : quand ceux-ci entendront parler de tous ces commandements, ils s'écrieront : « Fermons ce Royaume des cieux à tous ceux qui essaient d’y rentrer [65], et sauve qui peut ! »

cadenas.jpg

Les commentaires sont fermés.