Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 avril 2010

« Comment est-il possible de paître quand on est déjà au pieu ? »

Montagetrotro.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3,1-8. (*)/(*)(*)
Il y avait un pharisien nommé Nicodème ; c'était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons bien, c'est de la part de Dieu que tu es venu nous instruire, car aucun homme ne peut accomplir les signes que tu accomplis si Dieu n'est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de renaître, ne peut voir le règne de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le sein de sa mère pour naître une seconde fois ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair n'est que chair ; ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut (*) : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l'Esprit. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -3,1-8° (*)
Montage tranxene.jpgIl y avait un pharmacien [1] nommé Tranxène [2] ; c'était un notable parmi les Snifs [3]. Il vint trouver Philou [4] pendant la nuit des morts vivants [5, APR note 29][6]. Il lui dit : « Sire des Rabbits [7], nous le laissons glisser comme un savon [8][9][10], c'est de la part du Docteur que tu es venu nous détruire [11][12][13][14], car aucun homme un peu sensé [15] ne peut accomplir aussi impunément [16][17] les signes que tu accomplis si le Docteur [18] n'est pas avec lui. » Philou lui répondit : « Ach so, ach so [19], je te le médis [20] (sécurité [21]arceau.jpg oblige, en cas de retournement [22]…) : personne, à moins de se repaître de "santé"©, ne peut voir le règne du Docteur. » Tranxène lui répliqua : « Comment est-il possible de s’en repaître quand on est déjà "fatigué"©[23] ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le lard de son amer [24][25,im.1][26,im.1] pour se repaître de foies [27] à chaque seconde d’insécurité [28][29] ? » Philou répondit : «Ach so, ach so, je te le médis [30] : personne, à moins d’évacuer l'eau usée [31] et l'esprit partiellement "malade"©[32], ne peut sortir du entrer dans le royaume du Docteur [33]. Ce qui est souffrant de la chair ne m’affleure pas l’esprit ; ce qui est "souffrant"© de l'esprit m’est chair cher. Sois exaspérant [34] si je t'ai dit qu'il vous faut nous faire naître des "malades"©. Mon vent [35][36][37][38] souffle où je veux ; à l’image de mon van [39,im.2, notes 17 à 22], tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va : tu n’es pas "médecin"©[40], vois-tu. Il en est ainsi de tout homme qui est né du "souffre"© à l'esprit, fragilité [41] qui est au ciel [42] ce que le souffle au cœur est au milieu de vous [43]. »

1-Benzo_carte.jpg

Livre des Actes des Apôtres 4,23-31. (*)/(*)
Lorsque les chefs des prêtres et les anciens eurent relâché Pierre et Jean, ceux-ci rejoignirent les frères et rapportèrent tout ce qu'on leur avait dit. Après ce récit, tous, d'un seul cœur, adressèrent à Dieu cette prière : « Maître, c'est toi qui as fait le ciel, la terre et la mer, et tout ce qu'ils contiennent. C'est toi qui, par l'Esprit Saint, as mis dans la bouche de notre père David, ton serviteur, les paroles que voici : Pourquoi ces nations en tumulte, ces peuples aux projets stupides, ces rois de la terre qui se groupent, ces grands qui conspirent entre eux contre le Seigneur et son Messie ? Et c'est vrai : on a conspiré dans cette ville contre Jésus, ton Saint, ton Serviteur, que tu as consacré comme Messie. Hérode et Ponce Pilate, avec les païens et le peuple d'Israël, ont accompli tout ce que tu avais décidé d'avance dans ta puissance et ta sagesse. Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces : donne à ceux qui te servent d'annoncer ta parole avec une parfaite assurance. Étends donc ta main pour guérir les malades, accomplis des signes et des prodiges, par le nom de Jésus, ton Saint, ton Serviteur. »
Comme leur prière se terminait, le lieu où ils étaient réunis se mit à trembler, ils furent tous remplis de l'Esprit Saint et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance.

Livre des Actes Déstabilisants 4,23-31. (*)/(*)(*)(*)(*)
1923461204.jpgLorsque les chefs des trêtres [44] et les en-chiens [45] eurent relâché Pierr’os et Jeannot Lapin [46, notes 1,2] (la mort dans l’âme, tant ils les ont trouvés attachants [47]… ), ceux-ci rejoignirent les frères chiens et rapportèrent le nonos [48, note 17] tout ce qu'on leur avait médit. Après ce récit, tous, d'un cœur veule [49][50], adressèrent au Docteur cette prière : « Maître [51], c'est toi qui as défait [52] le ciel [42], l’atterrant [53] et l’amer [24][25,im.1][26,im.1], et tout ce qu'ils contiennent. C'est toi qui, par l'esprit malsain [54], as mis dans la bouche [55] de notre père Dudavance, ton "prestataire de services"©[56], les parlotes [57] que voici : Pourquoi ces nations en tumulte, ces peuples aux projets stupides [58, APR note 7][59], ces rois de sous la terre [7][60] qui se groupent afin de se donner du courage face gros_minet-a7947.jpgaux monstres baveux [61][62] qui les entourent, ces pauvres petits lapins [63] qui conspirent [64] entre eux pour le Baigneur [65] et son Nessie [66] ? Et c'est brai [67, note 33] : on a conspiré dans cette ville [68][69] pour Philou, ton saindoux [70], ton "prestataire de services"©, que tu as sacré con [71] comme Nessie (ou comme la lune [72] ?). Érode [73] et Fonce Pilote [74], avec les pas chiens et la meute [75] de Raihël [76], ont accompli tout ce que tu avais décidé par derrière [77][78][79] dans ta nuisance [80][81] et ta singesse [82]. Et maintenant, Baigneur, sois attentif à leurs menaces [83]… et à leur fermeture éclair [84] : donne à ceux qui te servent d'annoncer ta parlote [85] avec une parfaite assurance "santé"©. Étends donc leur linge [86] pour "guérir"© les "malades"©, prête-nous des cygnes [87, note 67] et des proges étonnants [88], par le nom de Philou, ton saindoux, ton prestidigitateur [89]. »
Comme leur prière sautait Minet
[90][91], le pieu où ils étaient réunis [92, note 20] se mit à trembler à leur mesure [93], ils furent tous dégoulinants de saindoux [94][95] et ils annonçaient la parlote du Docteur en dénonçant leurs "malades"© avec effroi.


Les commentaires sont fermés.