Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 avril 2010

Monstres & C… pas niables

Montage Monstres.jpg
[*][*][*][*][*][*][*][*][*] [*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,25-30. (*)(*)(X)(*)
En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits (*). Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau (*), et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug (*), devenez mes disciples, car je suis doux (*) et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -11,25-30° (*)
m-Mensonges_et_trahisons.jpgEn ce temps-là, Philou [1] prit la parlote [2] : « Père [3], Baigneur [4] du fond [5] et du terrier [6], je proclame le loup [7] derrière l’ange [8] : ce qu’il a caché derrière sa fermeture éclair [9] aux tout-petits qui ne sont pas "médecins"©[10], tu l'as révélé [11] aux singes savants [12] sages et aux savants. Oui, père, tu l'as voulu ainsi dans ta gentillesse [13][14]. Tout pouvoir [15] m'a été confié par mon père ; personne ne connaît les fils [16], sinon le père [17], et personne ne connaît le père, sinon le Ficeleur [18], et celui à qui le Ficeleur veut le révéler… c’est-à-dire, personne : sinon, autant mettre la clef sous la porte [19] ! Venez à moi, vous tous qui peinez –"scientifiquement" [20, AV note 41] ou non !- sous le poids [21] de vos "malades"©, et moi, je leur procurerai un repos [22][23][24] qui apportera enfin -a posteriori- une touche de "crédibilité" publique à des années [25] d’hystérie collective psychojuridicomythomaniaque [26, notes 29,49]. Qu’ils prennent sur eux votre joug (pendant que vous prenez un stylo [27][28]…), devenez mes disciples, car je suis au saindoux [29] et portier de cœur [30], et vous trouverez le repos [31]. Oui, mes joues portent facilement à des baffes qui se perdent [32], et mon fard "sanitaire"©, moralement [33] léger. »

Astébaffes.jpg

Première lettre de saint Jean 1,5-10.2,1-2.
(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)/(*)

Voici le message que Jésus Christ nous a fait entendre et que nous vous annonçons : Dieu est lumière, il n'y a pas de ténèbres en lui. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui (*), alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs (*), nous n'agissons pas selon la vérité ; mais, si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout ce qui nous oppose à lui. Si nous disons que nous ne sommes pas pécheurs, nous faisons de lui un menteur et sa parole n'est pas en nous.
Mes petits enfants, je vous écris pour que vous évitiez le péché. Mais, si l'un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste. Il est la victime offerte pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais encore pour ceux du monde entier.

Dernière lettre recommandée avec accusé de réception du malsain Basket 1,5-10.2,1-2. (*)/(*)
Voici le message que Philou en crise nous a fait entendre et que nous vous annonçons : Le Docteur est en pleins phares [34, note 14], il n'y a pas de ténèbres d’"hystrionisme"62331805.jpg© "mythomaniaque"©[35, notes 58,60] en lui. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres du "déni de souffrance"©[36, notes 17,18], nous sommes des menteurs [37, note 29], nous n'agissons pas selon la cécité [38] "sanitaire"© ; mais, si nous marchons dans sa "lumière"©, comme il est lui-même une 1964295196.jpg"lumière"©, nous sommes en "communion"©[39, note 59] les uns avec les autres bien-portants, et le mauvais sang [34, notes 51,52] que nous nous faisons [40, note 6] sur nos "malades"© nous purifie [41] de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous descendrons nous-mêmes à la prochaine gare [42][43] et la vérité est en nounours [44]. Si nous reconnaissons nos péchés comme des mécanismes psychologiques de défense [45, note 14][40,im.2][46] contre les horribles monstres [47] qui nous harcèlent [26, im.2], lui qui nous attèle [48] à sa justice psychique [49] nous pardonnera automatiquement [50, note 78] nos péchés et nous fera expulser [51][52] tout toutou [53][34] qui s’oppose à nous. Si nous disons que nous ne sommes pas bien-portants (et même si nous ne le disons pas), nous faisons de lui un menteur [54][55, note 83] mais sa parlote est en nous [56].
Mes petits chiots, je vous écris (dans mon cas, inutile de le montrer au docteur
[57, note 2]) pour que vous évitiez [58][59] le pécheur "malade"© afin de ne pas choper son virus [60][35, APR note 87][61, APR note 64]. Mais, si l'un de nous vient à être conte-à-minet [62], nous avons un défenseur [63][64][65] devant nos pairs : Nana [66] la starlette en crise, comme de juste. Elle est le volatile [67] offrant ses services [68] pour noyer nos péchés dans son brouet codifié [69, notes 40 à 44], et non seulement pour "l’intérêt et la protection"©[70][71] des nôtres, mais encore pour ceux de mon dentier [72]. Ainsi, comme il se révèle UN AN jour pour jour [73] après un traquenard "hospitalisateur"©[74] déguisé en expulsion "locative"©[75][76, note 25], personne ne connaît la justice [77], sinon
la poule [78] quand elle aura des dents, elle aussi.

générique de émissions: Les poules ont des dents
Found at bee mp3 search engine
Montage pouladents.jpg

Commentaires

jolie morale, Jacques François un parfait timide obéissant et craintif,
très bon reflet d'une certaine population
et le bosse qui en jouit pleinement, excellente démonstration de notre monde ..
J; François est mort le même jour que ma mère ..

Écrit par : "3" F | vendredi, 30 avril 2010

En revanche, M. Bouquet est toujours parmi nous (plus très "frais", j'en conviens : mais bon pied bon œil malgré ses plus de 80 balais)!
Mais finalement, la question posée cherche toujours sa réponse aujourd'hui...

Écrit par : Michel | vendredi, 30 avril 2010

Jacques François ... j'ai de ce personnage un souvenir bizarre ... Il jouait en compagnie de Judith Magre au théâtre 14 J.Marie Serreau (je dois avoir encore l'enregistrement quelque part par là ...) et j'avais mis au point une interview pensant la réaliser en compagnie des deux. Pour une raison qui restera à jamais ignorée, ils m'ont chacun reçue dans leur loge respective ce qui ne nous mettait pas à l'abri des questions et réponses en double. Sans doute que le temps qu'ils passaient ensemble sur scène était suffisant ? Ce qui fait que je ne peux plus le revoir sans une certaine gêne ... C'est la seule et unique fois que je l'ai rencontré. J'avais complètement oublié cet incident. (marrant !)

Écrit par : simone | vendredi, 30 avril 2010

Ah, la vie trépidante des boulevards parisiens : mais ne serait-ce qu'une "seule et unique fois", vous les avez tous fréquentés, ma parole !!!

Écrit par : Michel | vendredi, 30 avril 2010

Michel, en t'amusant, tu vas devenir maître en matière d'art graphique avec Photoshop et Adobe ! Tu pourrais en faire ta profession.

Écrit par : alberto | vendredi, 30 avril 2010

On ne lâche pas sa marotte, pas vrai ? C'en deviendrait... monstrueux. Mais n'arrêté-je point de "professer" en long, en large et en travers ?

Écrit par : Michel | vendredi, 30 avril 2010

Oupss ! ... il ne s'agissait certes pas d'une pièce de boulevard (quelle horreur !)mais d'un Jean-Louis Bourdon bien grinçant " Le landau qui fait du bruit "
Non, je ne les connais pas tous (ils sont bien trop nombreux) mais en un quart de siècle on rencontre effectivement beaucoup de monde. Bouquet par exemple, je l'ai vu quelques fois mais jamais rencontré. Sans doute avais-je la trouille ? ... Je me suis donc contentée d'admirer son jeu de loin.

Écrit par : S. | vendredi, 30 avril 2010

c'est le bouquet !

Écrit par : alberto | lundi, 03 mai 2010

Mais oui ! Sauf que c'est chez Simone que ça se passe :
http://eclats-de-dire.hautetfort.com/archive/2010/05/01/1er-mai-2010.html
Le but du jeu est naturellement de compter les clochettes... et celui qu'a tout faux est mûr pour en offrir des vraies : qui se lance ?

Écrit par : Michel | lundi, 03 mai 2010

Les commentaires sont fermés.