Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 08 mai 2010

« Si le monde des petits lapins a de l’amour pour vous, sachez le chasser d’abord pour moi. »

Montage accidentchasse.jpg

[*][*][*][*][*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,18-21. (*)(*)|(*)(*)/(*)(*)|(*)(*)(*)[(X)(X)]/(*)
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu'il en a eu d'abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n'appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître (*). Si l'on m'a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l'on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -15,18-21° (*)
LAPINS COEUR.jpgÀ l'heure où Philou passait ce monde à sa paire de ciseaux, il disait à ses bisciples [1] : « Si vous avez de la haine contre du monde, sachez d'abord ne pas en avoir contre elle : l’important, c’est de ne la connaître que sous le terme d’amour extraordinairement vague : de la "compassion"©[2][3], par exemple ; ce sans quoi vous allez vous étioler ; ou ce sans quoi vous n’allez pas, finalement, assumer de façon heureuse le dessein qui est le vôtre [4, APR note 30]. Puisque vous appartenez au monde, le monde vous aimera, car vous serez à lui. Et vous appartenez au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi vous avez de la haine contre du monde. Rappelez-vous la parlote [5] que je vous ai médite [6] : Le "malade"© n'est pas plus grand que son maître [7] bien-portant. Si on l'a persécuté, je le persécuterai, moi aussi. Mais si une part [8] de son esprit s’y oppose [9, notes 17,18], j’observerai chez lui un abominable [10] "délire de la persécution"©[11][12]. Si l'on a observé ma parlote -disant que sa parole n’est plus observable [13] en raison de "troubles rendant malheureusement impossible son consentement"©[14, notes 15,16]- on observera aussi la vôtre [15, APR note 59]. Les gentils lapins [16] le traiteront ainsi à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a dévoyé [17]. Ils ne tiennent d’ailleurs pas le moins du monde à le connaître, ayant toujours besoin [18][19] de passer alliance avec des êtres qui, pour eux, ont une force. [4, APR note 44][20][21] »

1842754485.jpg

Livre des Actes des Apôtres 16,1-10. (*)
Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas, arriva à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée; sa mère était une Juive devenue croyante, et son père était païen. À Lystres et à Iconium, il était estimé des frères. Paul désirait l'emmener, et il le prit avec lui. Il le soumit à la circoncision, pour tenir compte des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était païen. Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient, ils transmettaient les décisions prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu'elles entrent en vigueur. Les Églises s'affermissaient dans la foi et le nombre de leurs fidèles augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés d'annoncer la Parole dans la province d'Asie. Arrivés en Mysie, ils essayèrent d'atteindre la Bithynie, mais l'Esprit de Jésus s'y opposa. Ils traversèrent alors la Mysie et rejoignirent la côte à Troas. Or, Paul eut une vision pendant la nuit : un Macédonien était là debout, et l'appelait : « Traverse la mer pour venir en Macédoine à notre secours. » Après cette vision de Paul, nous avons cherché à partir immédiatement pour la Macédoine, car nous étions certains que Dieu venait de nous appeler à y porter la Bonne Nouvelle.

Livre des Actes Déstabilisants 16,1-10. (*)/(*)
TIMOTEI.jpgP
hil’os
[31], qui avait quitté Antimioche [32] avec Siré [14, AV note 35], arriva à Gerbé [33, note 41], puits sinistre [33, note 26]. Il y avait là un disciple nommé Timotei®[34] ; sa mère était une Snive [35] devenue ficelée [36], et son père était pas chien. Bien que sinistre, à Enculium [37] il était estimé des frères : il était ainsi traité à cause de sa belle crinière… à moins que ce ne fussent ses crocs ? Phil’os désirait l'emmener, et il le prit avec lui. Il le soumit à des "soins"©[38, APR note 69], pour tenir compte des Snifs de la légion [39, note 82], car ils savaient tous que son père était pas chien : pluto [40] chat, gros modèle... Dans les villes où Phil’os et ses aides-"soignants"©[41, APR note 8] passaient, ils transmettaient [42] les incisions [43] prises par les À poutres et les En chiens [38, notes 55,56] de Jémalpartou [44], pour qu'elles sortent un "défendeur"©[45][46]. Les Mosquées [14, notes 28,29] s'affermissaient hors la loi [47] comme dans la "loi"©[48, note 15] et le nombre de leurs fidèles toutous [49] augmentait de deux centaines chaque jour [50]. Phil’os et ses defile-de-clowns.jpgaides-"soignants"© traversèrent le pays des beaux nez [51] phrygiens et celui des Glaglas [52], tout en empêchant les "exhibitionnistes moraux"©[53, note 72/3] du Saint-Esprit [54, notes 33 à 35] d'annoncer la Parole dans la province d'Asie. Arrivés en Hypocondrie [55], ils essayèrent d'atteindre la Bipolarie [56], et la psyché de Philou [57, APR note 53] leur opposa les deux pôles pour un Jacquouille [58][59]. Ils transitèrent alors par l’Agnosie [60, notes 61,62] et rejoignirent la côte à Croas [61][62]. Or, malheureusement Phil’os "souffrit"© d’une "hallucination sensorielle"© à tendance "mythomaniaque"©[60, note 60] pendant la nuit : un Dalmatien [63] était las dans la boue [64][65], et l'appelait : « Renverse l’amer [66][67][68,im.1][69,im.1] pour venir en Dalmatie avec nounours [70]. » Après cette "vision"©[71, APR note 28] de Phil’os, nous avons cherché à partir immédiatement pour la Dalmatie, car nous étions certains [72] que le Docteur venait de nous appeler à y porter l’étrange nouvelle comportementale [53, APR note 49].

Con-porte-manteaux.jpg

Commentaires

Michel, vous êtes pourtant un homme intelligent or par votre comportement et ce, depuis des mois voire des années, vous êtes en train de nous prouver par A + B que vous souffrez de troubles obsessionnels. En clair, c'est vous même qui vous discréditez en faisant ainsi joujou quotidiennement avec Photoshop. Quelqu'un qui ne serait pas au courant pourrait se figurer que vous êtes tombé amoureux de ce type dont vous collez des photos partout. C'est à la fois dément et puéril ! Vous allez continuer de tourner en rond comme ça jusqu'à la fin de vos jours ? ... Tout ça parce qu'un homme en robe vous a déclaré que vous étiez marié à la même femme jusqu'à la mort ? Les faits prouvent le contraire ... vous préféreriez l'hypocrisie ? Nous savons tous que certaines cohabitations débouchent sur l'enfer pur et simple. Ici, pardonnez ma franchise mais vous ne pensez qu'à vous. Mieux vaut une distanciation amicale qu'un rapprochement conflictuel pourtant, non ? Vous vous comportez exactement comme un gamin à qui on vient de confisquer un jouet. Personne n'appartient à personne. Pourquoi refuser de reconnaître cela ? Votre stagnation est navrante et je déplore que nous ne soyons pas plus nombreux à avoir le courage de vous le dire.

Écrit par : simone en toute amitié. | dimanche, 09 mai 2010

C'est marrant, cela : si je comprends bien, pour ne pas "préférer l'hypocrisie", ne pas "continuer de tourner en rond", il conviendrait donc que j'apporte à mon tour quelque crédit à la dite hypocrisie en entrant gentiment dans son manège... dont les qualificatifs de "dément et puéril" sont de fait assez seyants.
"Tout ça parce qu'un homme en robe vous a déclaré que vous étiez marié à la même femme jusqu'à la mort ?" "Les faits prouvent le contraire" : précisément !!! Il semblerait que quelques femmes en robe aient déclaré exactement le contraire, non ? "Se comportant exactement comme des gamines" qui jettent le "jouet" d'une autre comme si ce "jouet" lui appartenait et qu'il n'était plus à son goût du moment.
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/jouer%20%C3%A0%20la%20poup%C3%A9e
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/p%C3%A2te%20%C3%A0%20modeler
Or, "personne n'appartient à personne. Pourquoi refuser de reconnaître cela ?" Ce n'est pas moi qui l'écris...

Il existe certes des "stagnations" qui sont ô combien "navrantes"... mais s'il n'y a pas plus de monde à le dire, c'est peut-être aussi parce que de telles "stagnations" ne sont pas nécessairement perçues là où vous les percevez, vous ! N'oubliez pas que vous défendez votre point de vue d'agnostique qui est, en ce sens, tout à fait conforme à ce qu'il devrait être : ah que l'on aimerait pouvoir en dire autant de points de vue différents !...

Quant à se figurer ce que vous dites sur ce "ce type dont je colle des photos partout", ce soupçon devrait tomber bien vite quand on saura qu'il est passible de quelques articles du Code pénal, notamment le :
CHAPITRE VI : Des atteintes à la personnalité.
* Section 1 : De l'atteinte à la vie privée. (Articles 226-1 à 226-7)
* Section 2 : De l'atteinte à la représentation de la personne. (Articles 226-8 à 226-9)
* Section 3 : De la dénonciation calomnieuse. (Articles 226-10 à 226-12)
* Section 4 : De l'atteinte au secret.
* Paragraphe 1 : De l'atteinte au secret professionnel. (Articles 226-13 à 226-14)
* Paragraphe 2 : De l'atteinte au secret des correspondances. (Article 226-15)
(le fameux "M.T.D.", bien sûr : http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/M.T.D)

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20100509

Et je ne parlerai pas du
* CHAPITRE II : Des atteintes à l'intégrité physique ou psychique de la personne.
* Section 1 : Des atteintes volontaires à l'intégrité de la personne.
* Paragraphe 1 : Des tortures et actes de barbarie. (Articles 222-1 à 222-6-2)
* Paragraphe 2 : Des violences. (Articles 222-7 à 222-16-2)
* Paragraphe 3 : Des menaces. (Articles 222-17 à 222-18-2)
* Section 2 : Des atteintes involontaires à l'intégrité de la personne. (Articles 222-19 à 222-21)
(même lien)
... son application s'étendant très largement sur quantité d'autres personnes, y comprises parmi des agents publics pour lesquels on pourrait ajouter :
* CHAPITRE II : Des atteintes à l'administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique.
* Section 2 : Des abus d'autorité commis contre les particuliers.
* Paragraphe 1 : Des atteintes à la liberté individuelle. (Articles 432-4 à 432-6)
* Paragraphe 2 : Des discriminations. (Article 432-7)
* Paragraphe 3 : Des atteintes à l'inviolabilité du domicile. (Article 432-8)
( celui-là vaut nommément pour Philippe Vigny : http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/Philippe%20Vigny )
* Paragraphe 4 : Des atteintes au secret des correspondances. (Article 432-9)
(toujours sur le même lien)

Voire :
* CHAPITRE IV : Des atteintes aux libertés de la personne.
* Section 1 : De l'enlèvement et de la séquestration. (Articles 224-1 à 224-5-2)
Et à ce propos, qu'on ne vienne pas parler de la "loi" de 1990 quand on connaît un peu le contexte RÉEL de certaines soi-disant "hospitalisations" !!!

Etc, etc : le code pénal est riche et dense, les quelques extraits ci-dessus restant non exhaustifs : je crains fort de sombrer dans une nouvelle forme de "trouble obsessionnel", non ?

Écrit par : Michel | dimanche, 09 mai 2010

Je constate que vous vous donnez bien du mal pour avoir raison.
Mais comme je n'envisageais nullement de vous convaincre, il n'y a pas de surprise.
Il y a cependant une faille dans votre système de défense, c'est que vous ne cessez de vous citer vous même et ici à 3 reprises. Puis-je vous faire remarquer qu'il n'y a que les adeptes de l'évangile et autre bible pour relire sans cesse les mêmes écrits ?
Et bien continuez ... Moi, ce que j'en dis ... mais d'évidence, vous n'êtes pas sorti de l'auberge !

Écrit par : simone | dimanche, 09 mai 2010

"Il y a cependant une faille dans votre système de défense, c'est que vous ne cessez de vous citer vous même et ici à 3 reprises."
"Ici, pardonnez ma franchise mais vous ne pensez qu'à"... moi ! "Puis-je vous faire remarquer" (à mon tour !) "que si les adeptes de l'évangile et autre bible relisent sans cesse les mêmes écrits" ils se donnent moins de mal à parcourir ceux du Code pénal.(Ce qui n'est pas une tare, dès lors que rien ne les concerne dans son contenu...) Je conviens que ce n'est pas exactement du même registre... mais que ce sont ces écrits-là que je "citais ici à 3 reprises" : si "faille" il y a, nous en déduirons aisément que votre serviteur doit être lui-même l'auteur du Code pénal ! (Ce que j'hésiterai, pour tout vous avouer, à considérer comme un honneur...)

Pourtant, promis juré craché : le lien de Legifrance est tout ce qu'il y a plus officiel, je n'y ai participé en aucune manière (!); qu'y puis-je si j'y trouve à la pelle (sans me donner aucun mal...) quantité d'articles concordant à merveille avec certains (mé)faits, ceux-là ayant autrement plus de consistance que de subjectifs "troubles obsessionnels" (sic)? Si encore ces "faits prouvaient le contraire ... vous préféreriez l'hypocrisie ?" (hi! hi!©)

Écrit par : Michel | dimanche, 09 mai 2010

Contrairement à vous je reconnais mes erreurs et cela en fut une (magistrale !) de venir perdre mon temps ici. Portez vous bien.

Écrit par : simone | dimanche, 09 mai 2010

Ne vous inquiétez pas : je ne vous poursuivrai pas pour "outrage à magistrale" !
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/outrage%20%C3%A0%20magistrat

Mais non, à propos de "magistrat", vous n'avez pas perdu votre temps : mettant précisément le doigt sur cette intéressante notion consistant à RECONNAÎTRE SES ERREURS (pour être gentil, le terme d'errance me venant plus spontanément à l'esprit...). De ce point de vue, le moins que l'on puisse dire est que c'est le grand désert par ici :
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/archive/2010/02/26/si-le-tribunal-insulte-quelqu-un-etant-de-grand-conseil-%C2%A9-n.html
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/archive/2010/03/20/quant-a-ces-poules-qui-en-savent-tant-de-la-loi-pourquoi-ne.html
Mais sans doute se porte-t-on mieux à "gagner du temps" ailleurs ?... Quant à moi, je veux bien reconnaître ce que vous voulez. Par exemple, que la loi n'est pas la même pour ceux qu'elle fait bouffer... et pour ceux à qui ils en font bouffer leurs "interprétations" très personnelles, c'est-à-dire très ILLÉGALES.
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/ill%C3%A9gal
De fait, si "reconnaître ses erreurs" consiste à appartenir à la seconde catégorie sans piper mot et dire amen, alors vous avez raison : "d'évidence, nous ne sommes pas sortis de l'auberge"... et il vaut mieux croiser les doigts pour ne pas avoir affaire à de tels margoulins. Pour ma part, et contrairement à ce que vous suggériez plus haut, je ne "pense pas qu'à moi" : du reste n'ai-je plus rien à perdre là-dedans à titre perso, ni rien à gagner. En revanche, il m'arrive accessoirement de penser -entre autres- à mes enfants : quelle image de la "justice" de leur pays -autre que répugnante et nauséabonde- croyez-vous que leur entourage est en train de leur transmettre, ceci au nom de leur soi-disant "protection" ?
http://micheldetiarelov.hautetfort.com/search/l%E2%80%99int%C3%A9r%C3%AAt%20de%20la%20famille,%20et%20la%20protection%20des%20enfants
Cette image-là, il n'en passera pas un cheveu de la part de leur père, point barre.

Écrit par : Michel | dimanche, 09 mai 2010

Comme d'hab !
Quant à toi, Michel, je trouve que tu es un superdoué

Écrit par : moi | vendredi, 04 juin 2010

Les commentaires sont fermés.