Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 mai 2010

Et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m’as envoyé pour jouer avec eux.

Montage uno.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17,20-26. (*)[(X)(X)]/(*)
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi. Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu'ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un comme nous sommes un : moi en eux, et toi en moi. Que leur unité soit parfaite ; ainsi, le monde saura que tu m'as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. Père, ceux que tu m'as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, et qu'ils contemplent ma gloire, celle que tu m'as donnée parce que tu m'as aimé avant même la création du monde. Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi je t'ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, que tu m'as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître encore, pour qu'ils aient en eux l'amour dont tu m'as aimé, et que moi aussi, je sois en eux. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -17,20-26° (*)
podcast
À l'heure où Philou [1] passait ce monde à la moulinette [2][3], les yeux braqués [4] sous l’essieu [5], il criait [6, notes70812080rsrinfo20070828-8148321-3-jpg.jpg 19,20] ainsi : « Je ne crie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront ma parlote [7] et croiront en eux [8, notes 59 à 62]. Que tous, ils soient Huns [9], comme toi, mon commanditaire [10], tu es en moi, et moi en toi. Qu'ils soient unanimes entre eux [11, note 59], eux aussi, pour que le monde croie ployer sous une avalanche de dahus [12][13]. Et moi, je leur ai donné la poire [14] que tu m'as donnée, pour qu'ils soient Huns comme nous sommes Huns : moi en eux, toi en moi… et d’autres sans toit [15][16][17][18][19], toi sans eux [20, APR note 18]. Que leur unanimité soit dahu-park.gifsurfaite ; ainsi, le monde ne saura pas que tu m'as dévoyé [21], et que tu les as aimés comme tu m'as aimé [22, APR note 67]. Commanditaire, ceux que tu m'as donnés, je veux que là où je suis [23], eux aussi soient avec moi [24, APR note 47], et qu'ils con-templent [25] ma poire, celle que tu m'as donnée parce que tu m'as aimé avant même la récréation [26] et sa ronde [27, note 15]. Commanditaire psychiquement juste [28], le monde ne t'a pas méconnu, et moi je t'ai connu, et ils ont reconnu, eux aussi, le "malade"© que tu m'as envoyé bien que je ne l’aie pas connu [29, notes 2,3]. Je leur ai fait connaître son nouveau nom [30, APR note 20][31], et je le ferai connaître encore -parce que ce leur est essentiel et ce sans quoi ils vont s’étioler [32, APR note 30]-, pour qu'ils aient en eux les fils dont je t’ai ficelé [33][34], et que moi aussi, je sois dans leurs nœuds [35,im.8][36,im.3][37,im.4]. »

noeudsmarinstit.jpg

Livre des Actes des Apôtres 7,55-60. (*)/(*)(*)(*)(*)(*)
Étienne était en face de ses accusateurs. Rempli de l’Esprit Saint, il regardait vers le ciel ; il vit la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu. Il déclara : « Voici que je contemple les cieux ouverts : le Fils de l'homme est debout à la droite de Dieu. » Ceux qui étaient là se bouchèrent les oreilles (*) et se mirent à pousser de grands cris ; tous à la fois, ils se précipitèrent sur lui, l'entraînèrent hors de la ville et commencèrent à lui jeter des pierres (*). Les témoins avaient mis leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul. Étienne, pendant qu'on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis il se mit à genoux et s'écria d'une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s'endormit dans la mort.

Livre des Actes Déstabilisants 7,55-60. (*)|(*)
Cheyenne.jpgCheyenne [38, note 49] était en phase d’être accusateur [39, note 48]. Rempli de l’esprit "sain"©[8, note 25], il regardait vers l’essieu ; il vit la poire du Docteur, et Philou assis à la droite du Docteur [8, note 69]. Il déclara : « Voici que je contemple l’essieu tout vert [40] : le Ficeleur de l'homme [34] est assis à la droite du Docteur. » Ceux qui étaient las [41] s’agrandirent les oreilles [6, note 30] et se mirent à laisser pousser de grandes ailes [42] ; tous à leurs foies [43], ils se précipitèrent sur lui, l'entraînèrent hors de la salle [44, note 28] et commencèrent à lui préconiser des pierres [44, APR note 49][45, APR note 1]. Les témoins [46] avaient mis les vêtements de Paul [47] à la têEssieu vert.jpgte [48] d'un jeune homme appelé Toad [49, note 34]. Cheyenne, pendant qu'on le "soignait"©[37, notes 68 à 76], criait ainsi : « Baigneur [50] Philou, répare mon esprit [51]. » Puis il se mit à cheval [20, note 54] et s'écria d'une voix forte : « Baigneur, ne leur compte [52][53] pas davantage ce péché que les autres [54][55].» Et, après cette parlote, il s'éveilla à la "guérison"©[56, notes 27 à 29].

Livre de l'Apocalypse 22,12-14.16-17.20. (*)
Moi, Jean, j’ai entendu une voix qui me disait : « Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner à chacun selon ce qu’il aura fait. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs vêtements pour avoir droit aux fruits de l'arbre de vie, et pouvoir franchir les portes de la cité. Moi, Jésus, j'ai envoyé mon ange vous apporter ce témoignage au sujet des Églises. Je suis le descendant, le rejeton de David, l'étoile resplendissante du matin. »
L'Esprit et l'Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu'il dise aussi : « Viens ! » Celui qui a soif, qu'il approche. Celui qui le désire, qu'il boive l'eau de la vie, gratuitement. Et celui qui témoigne de tout cela déclare : « Oui, je viens sans tarder. » - Amen ! Viens, Seigneur Jésus !

Livre de la Lunesanséclypse 22,12-14.16-17.20. (*)
Moi, Jeannot Lapin [58], j’ai "souffert"© d’une "crise hallucinatoire sensorielle"© à tendance "mythomaniaque"©[59, note 29/3], entendant une voix qui mvenusLe%20voila%20ton%20nonos!.jpgédisait [60] : « Voici que je viens sans tarder, et j’apporte avec moi le sale air [61] que je vais donner à chacun selon ce qu’il aura défait [62]. Je suis l'âne [63] fat et l’homme est gaga [64], le premier des derniers [65], le commencement de la fin. Heureux ceux qui s’en lavent les mains [66] pour avoir droit aux fruits [67] de l'arbre de "l’avis"©[68][69], et pouvoir percer les murs [70] de cités à comparaître non comparus [71]. Moi, Philou, j'ai envoyé mon messager [72][73] vous apporter ce témoignage d’assujetti aux Mosquées [74][75]. Je suis le condescendant [76][77, APR note 5], le rejeton avide [78] de la baballe rebondissante [44, note 52] du canin [79][80]. »
L'esprit
[81] et l'épouse [82] disent : « Fiche-moi le camp ! » [83] Celui qui entend, qu'il dise aussi : « Chiens [84] ! » Celui qui a soif [85], qu'il approche [86]. Celui qui le désire, qu'il ronge l'os [87] de "l’avis"©, gratuitement. Et celui qui témoigne [88] de tout cela déclare [89, AV note 7] : « Oui, je viens sans tarder.» - Ach so [90, note 35] ! Prends ton temps, Baigneur Philou !

1020946980.jpg
[*][*]

Commentaires

TOUJOURS AUSSI DROLE ,,,

et ton ciel toujours aussi gris (comme le mien dur dur après la grèce)

non, je sens que tu rigoles bien quand même..

dis donc tu le rajeunit ton philou avec ses petits ..

Écrit par : fafaf | lundi, 17 mai 2010

Ah oui ? Surtout ne l'ébruitons pas : mais la photo est truquée (si si !), moyennant l'ajout d'un illustre profil grec : ça tombe bien, non ? Sympa de me suggérer que personne ne s'en était aperçu !...

Écrit par : Michel | lundi, 17 mai 2010

Les commentaires sont fermés.