Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 mai 2010

Il y a besoin de s’interroger : six rondelles font-elles le printemps ?

Montage accidentchasse2.jpg
[*][*][*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,29-33. (*)[(X)(X)]/(*)
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il parlait à ses disciples. Ceux-ci lui disent alors : « Voici que tu parles ouvertement (*), sans employer de paraboles. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et qu'il n'y a pas besoin de t'interroger : voilà pourquoi nous croyons que tu es venu de Dieu. » Jésus leur répondit : « C'est maintenant que vous croyez ! L'heure vient - et même elle est venue - où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; pourtant je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai dit tout cela pour que vous trouviez en moi la paix. Dans le monde, vous trouverez la détresse (*), mais ayez confiance : moi, je suis vainqueur du monde (*). »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -16,29-33° (*)
podcast

Prozac le vautour.jpgÀ l'heure où Philou [1] passait ce monde à la moulinette [2][3], il parlait à ses bisciples [4]. Ceux-ci lui disent alors : « Voici que tu parles aussi "ouvertement"© qu’un rabatteur de vautours [5][6][7, APR note 33], sans te risquer à employer autre chose que des fariboles [8]. Maintenant nous avons tous besoin de passer alliance avec des êtres qui, pour nous, ont une force [9, APR note 44] : d’avoir l’impression, l’illusion que la vraie vie est en ce que tu saches toutes choses [10], et qu'il n'y aie pas besoin de t'interroger, sans rien constater après coup, n’étant pas agréés pour ce faire [11] : voilà pourquoi nous croyons [12] que tu es venu du Docteur. » Philou leur répondit : « C'est maintenant que vous croyez ! L'heure vient - et même elle est venue - où vous vous disperserez [13][14] chacun de son côté afin d’éviter toute "contagion"©[15][16, APR note 87][17, note 59][18, APR note 93], et vous laisserez le "malade"© seul ; pourtant il n’est pas seul, puisque il en a des dizaines de milliers [19, note 66] avec lui ! Je vous ai médit [20] tout cela pour qu’il vous fiche la paix et qu’il trouve chez moi des produits abrutissants "apaisants"©[21,im.6][22][23][24][25][26]. Dans le monde, vous trouverez la détresse psychologique [27][28][29] et l’angoisse de la fermeture éclair [30], mais ayez confiance [31] : moi, je suis chasseur [32] de l’aronde [33, note 27][34], sachant renoncer en définitive aux illusions [9, APR note 45] du printemps. »

Livre des Actes des Apôtres 19,1-8. (*)
Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples. Il leur demanda : « Quand vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu le Saint-Esprit ? » Ils lui répondirent : « Nous n'avons même pas appris qu'il y a le Saint-Esprit. » Paul reprit : « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent : « Celui de Jean Baptiste. » Alors Paul leur expliqua : « Jean donnait un baptême de conversion ; et il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c'est-à-dire en Jésus. » Après ces explications, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils se mirent à dire des paroles mystérieuses et à parler comme des prophètes. Ils étaient une douzaine d'hommes au total. Ensuite, Paul se rendit à la synagogue ; et là, pendant trois mois, dans ses entretiens, il s'efforçait de convaincre en parlant avec assurance du royaume de Dieu.

Livre des Actes Déstabilisants 19,1-8. (*)|(*)
1177987429.jpgPendant que Grobobos [35, APR note 45] se "soignait"© au moyen d’une absinthe anti-"mythomaniaque"©[36, note 29/3], Phil’os [35, note 37] traversait de haut un grand fleuve [18,im.5] ; il arriva à Daltonhealth [35, note 47], où il trouva quelques disciples "compatissants"©[37]. Il leur demanda : « Quand vous êPermisDeChasser.jpgtes devenus croyants [12], avez-vous reçu votre permis de chasse [38, notes 41,42][39, notes 33,34] ? » Ils lui répondirent : « Nous n'avons même pas appris qu'il nous fallait ce permis. » Phil’os reprit : « Quel rebaptême [40, note 64] avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent : « Celui de Jean Pastriste [41, note 22]. » Alors Phil’os leur expliqua : « Jean donnait un rebaptême d’inversion [42][43][44] ; et il disait à la meute [45][46, note 47] de croire en celui qui devait venir après lui, c'est-à-dire en Philou. » Après leurs supplications [47], ils se firent rebaptiser [48] au nom du Baigneur [49] Philou. Et quand Phil’os leur eut imposé les nains [50, note 90], "l’esprit partiellement malade"©[51] vint sur eux, et ils se mirent à dire des paroles mystérieuses et à parler comme des prophètes : on imagine sans peine que faclogo_urgence_18_112.jpge à un tel témoignage passé à du réel qui était là, pour tous [9, AV note 41], et faute d’avoir un "philosophe" hédoniste [52, APR note 86] sous le coude, Blanche-Neige [53][54] n’a pas été longue à appeler les pompiers [55][21]. Ils étaient une douzaine d'hommes au total (à multiplier [56] par douze afin d’obtenir le nombre de leurs "sauveteurs"©[57]). Ensuite, écœuré par tant de "souffrances"©, Phil’os alla rendre [58][59][60][61] dans le cinéma [62] ; et là, pendant trois ans [63], dans ses entretiens de débauche [64], il s'efforçait de contraindre [65][66][67][68][69][70] en parlant avec assurance du royaume du Docteur [71][72][72bis][73][74].

entretien_avec_un_vampire.jpg

Les commentaires sont fermés.