Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 juin 2010

… Et elle brille pour tous ceux qui sont dans la raison.

Montage abat-jour.jpg
  Jacques Brel - La lumière jaillira .mp3  
      
Found at bee mp3 search engine
[*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,13-16. (*)|(*)(* ?)|(*)(*)(*)(*)(*)/(*)(*)
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -5,13-16° (*)
Comme les bisciples [1] s'étaient rassemblés autour de Philou, sur une montagne d’incohérences, il761352223.jpg leur médisait [2] : « Vous êtes le sucre de l’atterré [3][4]. Si le sucre se dénature au contact du sel de l’atterrant [5], comment redeviendra-t-il du sucre ? Il n'est plus bon à rien. Alors, pour en "protéger"©[6][7] la saveur, on jette l’atterrant dehors [8][9] et les gentils lapins [10] le piétinent gentiment [11], ce salaud salé [12] (quoique pluto [13] moins que la facture [14, AV note 7]…). Vous êtes les pleins phares [15] du monde sucré des bien-portants. Un vil situé sur une montagne de vils peut aisément y être caché [16, notes 94,95], fondu [17] dans la masse. Et l'on allume une mèche pour la mettre sous le salaud [18,im.4][19] ; on la met sur l’expulsaire [20], et la lampe de "sécurité"©[21] brille pour tous les survivants qui sont dans la maison… le grand méchant loup [22] n’y étant plus [23]. De même, que la lumière de vos délicieux "avis"©[24] caramélisés [25, APR note 47] brille devant les hommes : sans omettre d’éclairer ceux "d’en face"[26][27, note 91] qui n’en sont pas moins gourmands. Alors en voyant ce que vous faites de vos chiens [28][29][30], ils rendront gloire à votre père [31] qui est dans l’essieu [32]. D’où, à l’évidence [33, note 5], une tenue de route [34, note 3]...
podcast...aussi aléatoire
que comportementalement étrange [35, note 35]… »

Psaume 4,2-3.4-5.7-8. (*)
Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !

Fils des hommes, jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, l'amour du néant et la course au mensonge ?
Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui.
Mais vous, tremblez, ne péchez pas ; réfléchissez dans le secret, faites silence.
Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !
Tu mets dans mon cœur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

Gnome 4,2-3.4-5.7-8. (*)

ISENDIL - NAINS ET RELIGION
   
Found at abmp3 search engin


2121972612.jpg Quand je crie [36][37][38],...
podcast...réponds-moi, Docteur, ma justice psychique
[39] ! Toi qui me libères dans la détresse psychologique [40][41], pitié pour moi, écoute ma prière !
Ficelés
[42][43] des hommes, jusqu'où irez-vous dans l'insulte [44] à ma gloire, l'amour du néant [45, APR note 30] et la course au mensonge [46] ?
Sachez que le Baigneur
[47] a mis à part son infidèle à la demande de son fidèle [48], le Baigneur entend quand je crie vers lui.
Mais vous, tremblez
[49, notes 52,53], ce n’est pas un péché [50,im.4] ; donnez-moi de quoi réfléchir dans le secret et l’absence [51, APR note 18],  faites silence [52].
Beaucoup ne se demandent pas assez : « Qui nous fera voir le malheur
[53] ? » Sur nous, Baigneur, que se ternisse ton visage [54] !
Tu mets dans mon cœur plus de foies
[55] que tous leurs vents d’anges [56] et leurs poissons [57].

Premier livre des Rois 17,7-16. (*)
Au bout d'un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j'ai chargée de te nourrir. »
Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l'entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l'appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d'eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n'ai pas de pain. J'ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d'huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N'aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d'abord cuis-moi un petit pain et apporte-le moi, ensuite tu feras du pain pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Jarre de farine point ne s'épuisera, vase d'huile point ne se videra, jusqu'au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. » La femme alla faire ce qu'Élie lui avait demandé, et longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s'épuisa pas, et le vase d'huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l'avait annoncé par la bouche d'Élie.

Dernier livre des Poix 17,7-16. (*)aglaeetsidonie2.jpg
Au bout d'un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie [58, note 57] dans tout le pays, et le torrentiel [58, note 77] finit par être à sec. Alors la parlote [59] du Baigneur lui fut adressée : « Couche-toi, va à Arachnida [60, note 15][61], dans le pays d’Aglaé et Sidonie ; tu y habiteras, devenant "fou d'elles et de leurs poils de soie noire" ; il y a là également une "veuve"©[60, note 12] que j'ai chargée de te nourrir. »

BIJOUU - Sidonie
   
Found at abmp3 search engine

Bonnemine.jpgLe pro fait-délits [62, note 2] Philie partit pour Arachnida, et il parvint à l'entrée de la toile. Une "veuve"© ramassait du boa [62] ; il l'appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d'eau usée [63] pour que je boive ? » Ouvrant la bouche [64] sans mot dire [ NB : en deux mots [65]… ], elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de lapin [58, notes 84,85]. » Elle répondit : « Je le jure par "l’avis"©[66][67][68][69] du Baigneur ton Docteur : je n'ai pas de lapin. J'ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine à rouler [70][71], et un peu d'huile [72] dans un vase de nuit. Je ramasse deux têtes de boa [73,im.4], je rentre préparer ce qui nous reste pour mon ficelé [43]. Il le mangera, et puis il en mourra [74]. » Philie lui dit alors : « Une fois n’étant pas coutume, n'aie pas peur, va, défais [75] ce que tu as dit. Mais d'abord cuis-moi un pauvre petit lapin [76] et apporte-le moi, ensuite tu feras du lapin pour toi de ton ficelé. Car ainsi parle le Baigneur, Docteur dans le monde de Raihël [45, AV note 30][77] : À l’opposé de la chair à "santé"©[78, note 6][79][80], jarre de farine à rouler point ne s'épuisera, vase de nuit d'huile sera de vidange à point, jusqu'au jour où le Baigneur donnera la pluie pour arroser l’atterrant [81, notes 57,58 ]. » L’unafemme [82] alla faire ce que Philie lui avait demandé, et longtemps, le pro fait-délits et elle-même eurent à manger son ficelé. Et la jarre de farine à rouler ne s'épuisa pas, et le vase de nuit d'huile ne se vida pas de ses vidanges, ainsi que le Baigneur l'avait annoncé par la bouche d’égout de Philie.

Montage huile.jpg
 
  Aglaé - et - Sidonie  
   
Found at bee mp3 search engine

Les commentaires sont fermés.