Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 juin 2010

Il est fleuri, le chemin qui conduit à la porte resserrée ; et ils doivent avoir de bons yeux, ceux qui le trouvent.

Stereo.entonnoir.jpg

[*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,6.12-14. (*)(*)|(*)(*)/(*)
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait : «  Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens ; vos perles, ne les jetez pas aux cochons, pour éviter qu'ils les piétinent puis se retournent pour vous déchirer. Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes
(*)(*). Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s'y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent (*). »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -7,6.12-14° (*)
94_Cochon-et-perle-711046.jpgComme les bisciples
[1] s'étaient rassemblés autour de Philou [2], sur une montagne d’incohérences, il leur médisait [3] : « Ce qui est sacré, prenez-le aux chiens [4, APR note 21][5][6]; leurs perles, jetez-les aux cochons [7], pour les inviter [8] à les piétiner puis se retourner [9, note 18] pour déchirer vos "malades"© : pendant ce temps, ils ne penseront plus à vous et vous serez "protégés"©[10]. Donc, tout ce que vous voudriez que les autres bien-portants défassent [11] pour vos "malades"©, défaites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Imposture [12]: l'Aboi [13] et les "Professionnels"[14, notes 5,6][15][15bis]. Entrez-les par la porte de derrière [16, note 2][17, notes 7,8]. Elle est grande, la porte, il est large [18], le chemin qui conduit à la"guérison"© ; et ils sont nombreux [19], ceux qu'on y dégage. Mais elle est étroite d'esprit (bien qu'à grands battants [20]), la porte, il est resserré [21], l'"avis"©[22, note 16] qui conduit à ce chemin [23,im.9] ; et ils sont nombreux, ceux qui le trouvent : des dizaines de milliers.[24, note 25] »

0402-2b.jpg

_____De ce que dit toute l'Écriture, que va-t-il rester si ce qui est sacré est donné aux chiens, les perles jetées aux cochons ? Qu'entendre d'abord par donner aux chiens ce qui est sacré ou jeter ses perles aux cochons ? Au risque de froisser le lecteur de passage -ayant en l'espèce le rôle le moins reluisant-, présenter au quotidien une note virtuelle gravitant autour de ce qui est explicitement donné comme sacré ne pourrait-il pas entrer dans une telle catégorie ? En poussant cette logique jusque dans ses derniers retranchements, la porte n'est-elle pas grande, n'est-il pas large le chemin qui conduit à... internet ? Et ils sont nombreux, ceux qui s'y engagent ! Mais tant que cela reste virtuel, à supposer que piétinements, retournements ou déchirements fussent inévitables, ceux-là restent également virtuels : donc, ne conduisent pas nécessairement à la perdition ! De plus ce chemin est si large que s'y côtoient ce qui est sacré comme ce qui l'est moins, voire ce qui ne prétend aucunement à un tel statut : à chacun appartiendra-t-il de resserrer son chemin sur ce qu'il cherche -sacré ou non-, sans se jeter sur la première perle venue.

_____Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens... mais il n'appartient pas non plus au rédacteur d'une note virtuelle de se retourner pour se déchirer le cœur à savoir [25,p.8] qui vont être ou ne pas être les chiens ou les cochons... voire les poules, lapins [26][27][28] ou autres bestiaux : ces derniers se faisant d'ailleurs à l'expérience plus nombreux dans le monde réel [29, AV note 30] qu'au sein du virtuel. Vos perles, ne les jetez pas aux cochons ; sous une grande porte ou un large chemin, les perles ne sont pas non plus l'exclusivité de disciples se rassemblant autour de Jésus, se mêlant allégrement à celles des autres : récemment encore, n'avions-nous pas matière à constituer un superbe collier enfilant avec frénésie des "hallucinations sensorielles"©, de la "mythomanie"©, de l'"hystérie"© et de l’"exhibitionnisme moral"©[30, APR note 70] ? Et que dire de ce joyau fourni par de redoutables bouffées de "paranoïa religieuse"©[31, notes 54 à 56]? Autant d'exemples de perles jetées aux cochons, piétinées puis se retournant sur les disciples pour les déchirer ? Voire ! Voudrait-on que -de ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes-, s'y engagent ceux qui affichent on ne peut plus clairement leur indifférence quand ce n'est pas leur franche hostilité ? Va-t-on demander à un requin se revendiquant tel de se faire passer pour un paisible poisson rouge ? Or, si la porte est si étroite, si resserré le chemin qui conduit à la vie et si peu nombreux ceux qui le trouvent, n'est-ce pas aussi parce que ce qui est sacré a déjà été donné aux chiens [32, notes 17], les perles déjà jetées aux cochons jusqu'à former un brouet dans lequel ce que dit toute l'Écriture surnage avec les gousses que mangent les porcs [33] ?


_____« Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens ; vos perles, ne les jetez pas aux cochons... » Donc, reste en suspens la question [34] suivante : QUI est le monstre [35, notes 80 à 83] ? Ne ressemble-t-il pas étrangement [36] à quelque disciple se rassemblant autour de Jésus [37, APR note 44], bien que présentant des traits porcins ou canins [38][5], et faisant pour les autres ce qu'il ne voudrait surtout pas que les autres fassent pour lui ? Et quoi qu'il fût si peu ragoûtant, ils sont nombreux [39, APR note 30][40, note 59], ceux qui le trouvent à leur goût [41] !...

Stereogram_Tut_Animated_Shark.gif

Attention : celui-ci bouge !
Prière de ne pas donner à manger au
"poisson rouge"
©...

Les commentaires sont fermés.