Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 juin 2010

Je ne suis pas digne d’entrer sous mon toit, mais dis seulement abracadabra et pouf pouf ! ton serviteur sera "locataire"©.

Montage nadynia2.jpg
[*][*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 8,5-17. (*,Ac)(*,Ac)/(*)(*)(*)(*)
Jésus était entré à
Capharnaüm ; un centurion de l'armée romaine vint à lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j'ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Fais ceci', et il le fait. »
À
ces mots, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux, et les héritiers du Royaume seront jetés dehors dans les ténèbres ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents [1]. » Et Jésus dit au centurion : « Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi [2, notes 1,2]. » Et le serviteur fut guéri à cette heure même.

podcast

M-L. Valentin / H. Bourel : Ne rentrez pas chez vous comme avant 1mn59
(extrait de « Un Peuple en Marche », Studio SM)

Comme Jésus entrait chez Pierre, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre [3][4][5][6]. Il lui prit la main, et la fièvre la quitta. Elle se leva, et elle le servait. Le soir venu, on lui amena beaucoup de possédés ; il chassa les esprits par sa parole et il guérit tous les malades. Ainsi devait s'accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies.

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -8,5-17° (*)/(*)(*)(*)
57670098.jpgPhilou
[7] était entré à Cafardanlom [8] ; un histrion de l'armée çacraine [9][10, APR note 13] vint à lui et le supplia : « Baigneur [11], mon serviteur est chez lui chez moi [12], paralysant [13], et je souffre terrib… il "souffre"© terriblement mais ne veut pas se mettre au lit [14, APR note 64][15][16], m’y envoyant paître tout seul [17]. » Philou lui dit : « Je vais aller le guerroyer [18]. » L’histrion reprit : « Baigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit et mon serviteur non plus [19], mais dis seulement une parlote [20] et il sera jeté [21][22]. Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité [23, notes 27/2,81][24], j'ai des soldats à plumes [25][26][27] sous mes ordres [28, APR note 27] ; je dis à l'un : 'Va', et il va, à un autre : 'Viens', et il vient, et à mon esclave : 'Défais ceci', et il le défait [29]. »
À ces maux
[30], Philou fut dans la sidération [31][32, APR 10/2][33, APR note 27][34] et dit à ceux qui le suivaient : « Ach so, je vous le déclare [35], chez personne en Raihël [36], je n'ai trouvé une telle psychofoi [37]. Aussi je vous le prédis [38][39] : Des dizaines de milliers [40, note 38][41] viendront désorientés [42][43][44] par "l'accident"©[45] et1187420748.jpg prendront place avec Abracadabra [46, note 88], Sacapatate et Jacob Delafon®[47, notes 46] au festin [48] du royaume d’essieux [49], et les héritiers du Royaume se jetteront dedans les uns les autres [50, APR note 21][51] en pleins phares [52, note 15] ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents [53] : les "malades"© étant, eux, équipés d’une boîte manuelle étrangement lubrifiée [54][55, note 38][41, note Grincheux seul.jpg21] » Et Philou dit à l’histrion : « Rentre chez toi, que tout trépasse [56, notes 27 à 29] pour toi selon tes foies [57]. » Et le serviteur fut assigné [58] à l’heure de mémé [59].
Comme Philou entrait chez Pierr’os
[60], il vit sa belle-mère se moucher sur un lièvre [61][62][63]. Il lui donna un nain [64], et le lièvre la kitta [65]. Elle se coucha, et elle servait ses desseins [66]. Le soir venu, on lui amena beaucoup de dépossédables [67][68, note 83] ; il chassa l’esprit des demandeurs [69] par sa parlote et il multiplia tous les malades [70][14, notes 68 à 74]. Ainsi devait s'accomplir la parlote prononcée par le prophète Aïeaïeaïe [71][72] : Ils ont pris nos souffrances [73, APR note 16][74, note 72][75][76], nos mâles [77, note 57] transportés hors ladies [78, notes 49,50][79].
podcast

1016095712.jpg

Les commentaires sont fermés.