Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 juillet 2010

Confiance, ma fille ! Ton roi t'a sauvée.

Montage nain jaune.jpg
[*][*][*]/[*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,18-26. (*)(*)(*)(*)
Tandis que Jésus parlait aux disciples de Jean Baptiste, voilà qu'un chef s'approcha ; il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l'instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »
Jésus se leva et se mit à le suivre, ainsi que ses disciples.
Et voilà qu'une femme souffrant d'hémorragies depuis douze ans s'approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement.
Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement (*), je serai sauvée. » Jésus se retourna, la vit et lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t'a sauvée. » Et la femme fut sauvée à l'heure même.
Jésus, arrivé à la maison du chef, dit, en voyant les joueurs de flûte et l'agitation de la foule :
« Retirez-vous. La jeune fille n'est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui. Quand il eut mis la foule dehors, il entra et saisit la main de la jeune fille, qui se leva. Et la nouvelle se répandit dans tout ce pays.

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -9,18-26° (*)
Tandis que Philou
[1] parlait aux bisciples [2] de Jean Pastriste [3], voilà qu'un chef s'approcha ; il se prosternait devant lui [4] en disant : « Ma fille est diminuée de l'instance [5] ; mais viens lui imposer le nain [6], et elle te fera vivre d’un "souffrant"©. » Philou se leva et se mit à le suivre, ainsi que ses bisciples.
livre-55-minutes.jpgEt voilà qu'il s'approcha par derrière
[7, notes 7,8] d’une femme "souffrant"© de son mari depuis douze ans, qui loucha alors sur la frange de son déguis [8, note 73] vêtement. Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée [9]. » Philou la retourna [10] (contre son mari également) et lui dit : « Confiance [11], ma fille ! Ta psychofoi [12][13] t'a sauvée. » Et l’unafemme [14] fut sauvée à l'heure même où elle régla ses cinquante-cinq euros [15, note 22][16, note 18] de cotisation à la secte [17, note 15][18].
Philou, farfouillant dans la raison du chef, dit, en voyant ses collègues joueurs de flûte
[19][20][21] et les palpitations de la poule [22][23] : « Retirez-vous. La jaune [24, notes 73,74] fille n'est pas diminuée : elle est morte [25]. » Et pour ne point s’en affliger, on se moquait du mari de l’unafemme. Quand Philou eut mis la poule dehors, il entra et saisit le nain jaune de la fille, qui se coucha à ses pieds afin d’en jouer avec lui une partie endiablée [24, APR note 61]. Pendant ce temps, la nouvelle "prophylactique" d’un "malade"© se répandit [26][27][58] dans tout ce pays.

Livre d'Osée 2,16.17-18.21-22. (*)/(*)(*)
Parole du Seigneur. Mon épouse infidèle, je vais la séduire, je vais l'entraîner jusqu'au désert, et je lui parlerai cœur à cœur.
Et là, je lui rendrai ses vignobles, et je ferai de la Vallée-du-Malheur la porte de l'espérance. Là, elle me répondra comme au temps de sa jeunesse, au jour où elle est sortie du pays d'Égypte. En ce jour-là, déclare le Seigneur, voici ce qui arrivera : Tu m'appelleras : « Mon époux » et non plus : « Mon maître ». Tu seras ma fiancée, et ce sera pour toujours. Tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la justice et le droit, l'amour et la tendresse ; tu seras ma fiancée, et je t'apporterai la fidélité, et tu connaîtras le Seigneur.

shrek4_cat.jpg

... l'amour et la tendresse ?

Sous l’ivresse osée 2,16.17-18.21-22. (*)(*)(*)
Parlote
[28] du Baigneur [29]. Ton épouse qui s’attèle [30][31], je vais la séduire [32][33],354386251.jpg je vais la traîner jusqu'au désert, et je lui fermerai le cœur [34]. Et là, je la rendrai ignoble, et je ferai de l’Abîme[35]-de-la-"Maladie"©-chez-l’autre la porte fermée [36] à l’espérance. Là, elle me répondra comme au temps de sa jaunisse [37], au jour où elle est entrée dans le pays d'Inique [38, note 53]. En ce jour-là, déclare le Baigneur entre deux toutous [39][40], voici ce qui arrivera : Tu m'appelleras [41, APR note 24] : « Docteur, au secours ! Ciel, mon mari ! » et en plus : « Mon maître [42] ». (Cela, tu en laisseras également quelques miettes à d’autres cartes [43, notes 20 à 22,im.2] du jeu… joker compris [44,im.2]) Tu seras mon empêtrée [45,im.3][46][47,im.2][48], et ce sera pour nounours [49]. Tu seras mon empêtrée, et je t'apporterai sur un plat les têtes [50, note 36] de la justice et du droit [51][52], de l'amour (ce qui va rendre ce dernier extraordinairement vague [53, APR note 30] : regrettable effet secondaire [54][55]) et de la tendresse ; tu seras mon empêtrée, et je t'apporterai ma jolie bouée [56], et tu connaîtras le Sauveteur [57].

Montage aneschrek+bouée.jpg

Les commentaires sont fermés.