Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 juillet 2010

Tout-petits à revolver.

  Georges Brassens - Je me suis fait tout petit .mp3  
   
Found at bee mp3 search engine
Montage tous à l'ouest.jpg
[*]
Tout petits à révolver.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 11,25-27.
(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)/(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)(*)

En ce temps-là, Jésus prit la parole  : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange  : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits
(*). Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -11,25-27° (*)/(*)
Doctor Monkey.jpgEn cet étang-là
[1, notes 36], Philou [2] prit la parlote [3] : « Père [4], Baigneur [5] du fiel [6, note 65] et de l’atterré [7, note 62], je proclame ton loup [8] derrière l’ange [9] : ce qu’il a caché derrière sa fermeture éclair [10] aux tout-petits-qui-ne-sont-pas-"médecins"©[11], tu l'as révélé [12] aux singes [13] des sages et des savants. Oui, père, tu l'as voulu ainsi dans ta gentillesse [14][15, notes 19 à 23]. Tout pouvoir [16][17] m'a été confié par mes pères [18], puis par mon commanditaire [19] ; personne ne connaît les fils [20][21], sinon le père [22], et personne ne connaît le père, sinon le Ficeleur [23], et celui à qui le Ficeleur veut le révéler. C’est-à-dire, à personne : secret "professionnel"©[24, note 20][25] oblige. Inversement, après que le commanditaire m’aie révélé le "malade"© puis demandé mon "avis"©[26, notes 36][27][28][29], tout le monde connaîtra l’ex-personne [30] : sages, savants, tout-petits… et "malade"©, à qui on ne veut le révéler qu’après ses "soins"©. Sinon, je le connais : il ne le voudrait pas ainsi [31, notes 3,4] dans la "fatalité"© de ses "troubles rendant impossible son consentement"©[32, note 9] ! »

______Révélé aux tout-petits, oui mais… à deux conditions :343170193.jpg
1°) que ces tout-petits soient désarmés (!)
2°) que ce désarmement ne leur fournisse pas un alibi commode à se ga
rder les mains "propres" [33], faisant simultanément tirer sur tout ce qui bouge par des mercenaires [34][35][36,im.7] -soigneusement cachés eux-mêmes derrière les masques "professionnels"© de sages et de savants-, sous le prétexte de leur confier quelque "protection"©[37][38] rapprochée ; ceci afin de se défausser des conséquences concrètes de proclamations aussi peu louangeuses [39] qu’il y a longtemps que [15] dans le monde réel, la forme de conviction a eu tout le loisir d’être étayée sur la vérification du contraire de ce qui a été décrit [40, AV note 30]. Elles se seront révélées singulièrement retorses et mensongères [41] au fil du temps, ne devant rien à quelque "accident" puisque ayant été voulues ainsi dans une "bonté"© laissant à désirer [42] : celle de bien-portants aux costumes de sages et savants impeccablement taillés. Compliments au(x) tailleur(s)[43, AV note 5][44, APR note 80] : sans doute d’ailleurs, puisque caché(s) [45, APR note 18] sauf aux sages et aux savants [46, AV note 26].

______Révélé aux tout-petits, oui mais… pas aux petits monstres [47] : "enfants-rois" [48, note 8][49, APR note 27][50][51, APR note 39][52][52bis] voulant connaître ainsi le beurre, l’argent du beurre, sinon le reste… laissé à la libre appréciation de chacun. Si personne ne connaît […] le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler, où donc aurait-il été révélé que la régression [53] posait les conditions les plus dignes de la connaissance du Père comme du vouloir du Fils ? Ah, quel malheur ! Car si le Fils révèle ici la tendresse du Père, Il n’est toujours pas venu abolir [54] un iota de l’Écriture [55] : celle-ci ne serait-elle pas"bipolaire"©[56] ? En effet, la phase "hypomaniaque"© récemment révélée [57, APR note 68] aura été de courte durée. Et bien qu’elle se fusse accordée à merveille avec l’Évangile de ce jour, force est de constater que l’insoutenable violence des Textes de l’ancienne Alliance [58, notes 73,74] revient au galop, entraînant dans son sillage l’incendie d’une phase quasi "dysthymique"©, non sans relents de "dangerosité"©[59] menaçant des soldats bien nourris tels que peut l’être tout bon mercenaire qui se respecte :

Livre d'Isaïe 10,5-7.13-16. (*)
Parole du Seigneur : Malheur à l'Assyrien, l'instrument de mon indignation, lui qui est mon bâton, l'exécuteur de ma colère.
Je l'envoie contre une nation impie, je lui donne pouvoir contre un peuple qui excite ma fureur, pour emporter ses dépouilles et le mettre au pillage, pour le fouler aux pieds comme la boue des chemins. Mais lui, il ne l'entend pas ainsi, ce n'est pas du tout ce qu'il pense : ce qu'il veut, c'est détruire, exterminer quantité de nations.Il se dit : « J'ai agi par ma propre force, et par ma sagesse, car j'ai l'intelligence. J'ai supprimé les frontières des peuples, j'ai pillé leurs trésors, et, comme un dieu, j'ai détrôné des rois. Comme sur un nid, j'ai mis la main sur les richesses des peuples. Comme on ramasse des œufs abandonnés, j'ai ramassé toute la terre, et il n'y a pas eu un battement d'aile, pas un bec ouvert, pas un cri. » Est-ce que le ciseau se glorifie aux dépens de celui qui s'en sert pour tailler ? Est-ce que la scie s'enorgueillit aux dépens de celui qui la tient ? Comme si le bâton faisait mouvoir la main qui le brandit, comme si c'était le morceau de bois qui soulevait l'homme ! C'est pourquoi le Seigneur Dieu de l'univers fera dépérir ces soldats bien nourris, et par-dessous leur gloire s'allumera un brasier, le brasier d'un incendie.

Psaume 94(93),5-6.7-8.9-10.14-15. (*)
C'est ton peuple, Seigneur, qu'ils piétinent, et ton domaine qu'ils écrasent ;
ils massacrent la veuve et l'étranger, ils assassinent l'orphelin.
Ils disent : « Le Seigneur ne voit pas, le Dieu de Jacob ne sait pas ! »

Sachez-le, esprits vraiment stupides ; insensés, comprendrez-vous un jour ?

Lui qui forma l'oreille, il n'entendrait pas ? il a façonné l'œil, et il ne verrait pas ?
il a puni des peuples et ne châtierait plus ?
Lui qui donne aux hommes la connaissance,
Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple, il n'abandonne pas son domaine : on jugera de nouveau selon la justice ; tous les hommes droits applaudiront.

______Hélas, le psaume étant à l’avenant, la boîte à miséricorde automatique [60] ne semble pas au meilleur de sa forme. Fort heureusement, le Docteur a sa propre farce [61], et par sa singesse [62], il a l’intelligence [63] :

Gnome 94(93),5-6.7-8.9-10.14-15. (*)
2121972612.jpgC'est ton peuple, Seigneur, qu'ils piétinent, et ton domaine qu'ils écrasent ;

C'est ton peuple, Baigneur, que tu piétines, et mon domaine
[64] que tu écrases ;
ils massacrent la veuve et l'étranger, ils assassinent l'orphelin.
tu massacres "l'
étranger"©[65] de la "veuve"©[66, note 84], tu assassines "l'orphelin"©[66, notes 79 à 82].
Ils disent : « Le Seigneur ne voit pas, le Dieu de Jacob ne sait pas ! »
Tu dis : « Le "malade"
© ne voit pas, le "malade"© ne sait pas [31, notes 3,4][32, note 9] ! »
Sachez-le, esprits vraiment stupides ; insensés, comprendrez-vous un jour ?
Lui qui forma l'oreille, il n'entendrait pas ? il a façonné l'œil, et il ne verrait pas ?

Lui qui a ses deux oreilles organiquement fonctionnelles, il n'entendrait pas ? il a ses deux yeux, et il ne verrait pas ?

il a puni des peuples et ne châtierait plus ? Lui qui donne aux hommes la connaissance,
il a puni
[67] des peuples et il châtiera encore plus ! À domicile si nécessaire [68][69]. Lui qui prend aux hommes ce qui leur reste de connaissance,
Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple, il n'abandonne pas son domaine :
on jugera de nouveau selon la justice ; tous les hommes droits applaudiront.
Car le Baigneur met son peuple en laisse
[70], il abandonne son domaine [71] : on juge selon la justice psychique [72] ; lapins et rats [73][74] applaudissent.
podcast

2021460253.jpg

Les commentaires sont fermés.