Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 août 2010

Le plus grand parmi vous sera votre cher "docteur"©. Qui s'élèvera contre lui sera ABC, qui s’abaissera à lui, sur son crochet sera élevé.

Montage ludique.jpg
podcast
[*][*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 23,1-12. (*)(*)/(*)(*)(*)(*)(*)
Jésus déclarait à la foule et à ses disciples :
« Les scribes et les pharisiens [1] enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes [2, note 44], car ils disent et ne font pas. Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens [3]; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt. Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ; ils aiment les places d'honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues [4], les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi. Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères. Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux. Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n'avez qu'un seul maître, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé (*)(*). »

Il disent et ne font pas : en soi, est-ce donc si condamnable ? L’enfant à qui on a promis une fessée [5, APR note 7] va-t-il se ruer au bureau des réclamations si elle n’est pas faite ? Dans l’absolu, c’est peu vraisemblable : encore qu’exceptionnellement, celui sur lequel remue le pesant fardeau de la culpabilité –conscience aiguë du mal commis [6][7]- va la vouloir, afin de s’en décharger ! (Ceci ne relevant pas d’une hypothèse d’école mais d’un fait vécu…)
______Il disent et ne font pas : chez le chef d’État disant qu’il va appuyer sur le funeste bouton rouge déclenchant la troisième guerre mondiale… et qui ne le fait pas, même les plus coupables de ses administrés n’iront guère le montrer du doigt !
______Il disent et ne font pas : un fils répondant : 'Je ne veux pas' à son père lui demandant d’aller travailler à sa vigne, mais ensuite, s'étant repenti, y allant [2, note 43] n’est-il pas également de ceux-là ? Gageons que -bien que non chargé de quelque mystérieuse "maladie"©- lui non plus ne sera pas puni [8]
______Il disent et ne font pas : ne remuons surtout pas du doigt les scribes et les pharisiens, merveilleux représentants sur les épaules desquels –tels le punching-ball… ou le parfait bouc émissaire [9, note 72] par une sorte de retour du bâton- on voudrait volontiers limiter ce dire et ne pas faire. Pourtant, n’enseignent-ils pas dans la chaire de Moïse ? Cette autorité [10, notes 12,13] d’enseignants -comme celle de Moïse-, a-t-elle jamais été bafouée [11] par ce que Jésus déclarait à la foule et à ses disciples ? Si tel avait été le constat, alors pourquoi donc pratiquer et observer des enseignements au moins caducs sinon mauvais ? Car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères ? Fraternité que l’on retrouve précisément, par contraste, chez les frères enseignés/enseignants (quelle que soit leur chaire) face au seul maître : celui qui, seul, peut nous dire sans jamais se dédire : je l'ai dit, et je le ferai [5, AV note 8]. Sous cet angle, qui peut assurer qu’à tout propos il dise et il fasse ? Personne sur terre.

______Inversement, dire et faire va-t-il être la marque du maître –ou du serviteur- irréprochable ? N’existent-ils pas d’exemples fameux de personnes ayant dit et fait, contre lesquelles Jésus aurait déclaré -plus fermement encore !- de ne surtout pas agir d'après leurs actes ? Tout n’a-t-il pas été dit dans un ouvrage tel que « Mein Kampf »[12] ? Ne peut-on porter sur soi "des phylactères très larges, des franges très longues"mais une moustache très courte ? Dans un registre très comparable (mais éloignant un tantinet de celui du Royaume des cieux [13]…), n’a-t-il pas été dit (dès après-guerre) que « la Doctor Monkey+moustache.jpgréinterprétation et finalement l’éradication du bien et du mal étaient l’objectif de toute psychothérapie »[14] ? N’a-t-il pas été dit que « nous devons viser à nous insinuer dans chaque activité éducative de notre vie nationale […]. La vie publique, la politique et l’industrie devraient toutes être dans notre sphère d'influence. […] Nous avons beaucoup fait pour infiltrer diverses organisations sociales à travers le pays […]. De la même façon, nous avons fait une attaque utile contre un certain nombre de professions. Les deux les plus faciles d’entre elles sont naturellement la profession enseignante et l'Église [15] ; les deux les plus difficiles sont le corps législatif et le corps médical [16][17][17bis]. […] Si nous devons infiltrer les activités professionnelles et sociales d’autres gens, je pense que nous devons imiter [18] les totalitaires et organiser une sorte d’activité de cinquième colonne [19] ! […] Je pense que nous avons besoin d’un plan de propagande à long terme. […] Une approche plus insidieuse […] a plus de chances de réussir. […] Le Parlement, la presse et autres publications sont les moyens les plus évidents pour répandre notre propagande […]. Ne mentionnons pas l’Hygiène mentale […]»[20][21]… et nombre de déclarations de cet acabit ? N’est-ce pas fait en ses plus grandes lignes, en dépit de ce que quelques-uns cultivent inversement l’étrange ambition de dire et de ne pas faire : c’est-à-dire d’agir comme s’ils voulaient infiltrer professionnellement [22][23][24, note 91][25, note 86][26, notes 49, 53] en sens inverse ? Ce qui serait certes remarquable… si les fruits [27] étaient à l’avenant. Pour vous –comme pour eux-, ne vous faites pas donner le titre de Docteur [28 (+com.8,10)] si vous entretenez, de près ou de loin, un système [29, note 75] pervers infiltrant les corps sociaux jusqu’à atomiser [30] tout ce qui porte encore -tant bien que mal- les noms de Rabbi, d’enseignant, de frère, de père, de maître ou de serviteur.

Les scribes et les pharisiens, eux, disent et ne font pas : au moins ce qu’ils disent est-il le reflet d’un sain réel qui est là, pour tous [31, AV note 41], donc praticable et observable sans d7b7gcdd.gifdommage collatéral pour le corps social… et sans que dernier n’aie à intervenir pour essayer de limiter le dit dommage dans ses effets [32][33]. De même que ce qui est dit –gravé- sur une pierre tombale est également le reflet du défunt qu’elle recouvre ; n’ont-ils justement pas été comparés ailleurs à des sépulcres blanchis [34] ? Cœur de pierre contre cœur de chair [2, APR note 29], amour de la loi contre loi de l’amour [35], lettre contre esprit [36, note 9], tels sont les griefs que Jésus prête Lui-même à ses détracteurs du moment. On n’ose imaginer ce qu’Il déclarerait aujourd’hui, là où s’accumulent des dits aussi affirmatifs [37] que s’ils étaient gravés sur une pierre tombale, alors qu’ils ne corroborent aucun fait :
- des établissements
dits "hospitaliers"©[38, note 18] conservant dans leurs archives des dossiers pseudo-"médicaux"© dont l’existence à elle seule lie de pesants fardeaux et charge les épaules de gens [39] y étant passés alors qu’ils n’avaient strictement rien à y faire,
- des établissements
dits de "justice"©©©[40] conservant dans leurs archives des dossiers pseudo-"judiciaires"©©© contenant des actes [41] dépourvus jusqu’à l’os du moindre fait délictueux, dont ne se sont jamais démenties les conséquences du lien de pesants fardeaux et la charge sur les épaules de gens [42] n’y étant jamais passés [43] parce qu’ils n’avaient strictement rien à y faire,
-
des établissements dits de police conservant… le souci de faire la police en dépit d’ineptes pressions subies par des hiérarchies supérieures [44] : de celles que l’on retrouve au sein de l’alinéa précédent ; bien qu’ils puissent conserver par ailleurs, dans leurs archives, des dossiers pseudo-policiers relatifs à une main courante [45] exercée à l’encontre de quelque "violent" fantôme [46,im.2][47] !…

______« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. » Observons également leur morbide comparaison à des sépulcres blanchis : en effet, nos cimetières ne finiront-ils pas par devenir les derniers endroits au monde où le fardeau du mensonge [48] va nous paraître le moins pesant ? Tel est sans doute l’enseignement à en tirer… depuis la chaire de la mouise [49] !

200784894.jpg
(...et sans mensonges, bien sûr !)

Commentaires

Ne nous encombrons pas des psy de pacotille

ils iront tous au royaume des chieux avec leur petite valise ..

Écrit par : Fafaf | dimanche, 22 août 2010

‎"Ne nous encombrons pas", "ne nous encombrons pas"... moi, je veux bien : mais est-ce qu'ils nous demandent toujours notre avis, hmmm ?...

Écrit par : Michel | dimanche, 22 août 2010

Les commentaires sont fermés.