Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 septembre 2010

Allez z'y voir 2...

label-roug.gif

Entrerait-on avec enthousiasme chez un charcutier affichant en vitrine : « pur porc garanti » ? Cela ne voilerait-il pas quelque embrouille ? De fait, le moins qu’on puisse exiger d’un tel commerçant –sauf productions ou distribution marginales, explicitement mentionnées comme telles- n’est-il pas qu’il nous fournisse du porc ? Mais qu’un charcutier ne vendant QUE de la charcuterie affiche d’entrée « pur porc garanti » pourrait laisser craindre –abstraction faite de toute inspection vétérinaire- chez un commerçant dénué de scrupules qui du rat, qui du chien, du chat ou autre viande peu ragoûtante : préparée avec le savoir-faire charcutier, qui sait si le client naïf ne s’y laissera pas prendre ?

Que cette brève introduction ne jette pas le doute sur cet honorable corps de métier : quoi qu’il en soit, chacun sait que les législations en vigueur n’autorisent guère de telles fantaisies.

         En revanche, et puisqu’il est question de législation, il ne semble guère exister d’inspection vétérinaire  sévissant en d’autres cercles dits professionnels : moins salissants de l’extérieur… mais considérablement plus de l’intérieur. Accueillerait-on avec enthousiasme notre charcutier affichant en vitrine : « pur porc garanti »  s’il venait tenter de placer sa marchandise à domicile, alors qu’on ne l’a pas sollicité ? L’accueillerait-on avec plus d’enthousiasme si en dépit de nos dénégations répétées il pratiquait la vente forcée… et qu’à l’usage le produit vendu s’avère du rat, du cafard ou autre viande avariée qui, quoi qu’il en fût, aura toujours été délibérément, nettement et définitivement refusée par le client ? Que reste-t-il du « pur porc garanti »  ?

         Naturellement, l’étiquette va différer en fonction du produit. Prenons-en un autre, plus propre sur soi, au hasard : un fabricant industriel de SDF, par exemple. Imaginons que ce dernier aie modernisé le design de son site web, la page d’accueil équivalant à la porte d’entrée de notre charcutier. « Pur porc garanti » serait donc inadéquat. « SDF garantis » serait assurément plus conforme à la réalité, mais le fabricant s’offrant les services d’un webmaster est a priori soucieux de l’image qu’il reflétera de lui-même sur l’espace virtuel : aussi sentira-t-il confusément que l’étiquette « SDF garantis » offrirait un impact commercial peu en rapport avec les frais engagés. Qui sait si, à la limite, cet impact ne serait pas contre-productif ? Or, les règles les plus élémentaires de la mercantique ne commandent-elles pas de rendre son produit le plus attractif possible ? Ce qui est encore plus vrai quand le dit produit est notoirement toxique, que le commerçant en dispose d’un stock à ne plus savoir qu’en faire… qu’il va naturellement chercher à l’écouler en le présentant comme l’inverse de ce qu’il est en réalité : c’est-à-dire, un produit « notoirement inoffensif », voire indispensable ! La question est donc : comment rendre « indispensable » la fabrication et la distribution de SDF (sachant que leur expulsion devra être parallèlement assurée par un service externe, toujours en vue de rester propre sur soi ) ?

         Simple : il suffit de reprendre l’esprit de « pur porc garanti » en l’adaptant au LGDVD.jpgproduit. Chez Nana, par exemple (dont le lecteur avisé aura remarqué la toute nouvelle promotion en colonne gauche, prise en sandwich [ bien que garantie non-tranche de jambon ]- entre le compteur au vautour –déjà  4200 de dette publique !-  et la rubrique « pour la justice »), on trouve à présent : « la garantie de vos droits » ! Dans un établissement de cette catégorie, on  n’ose imaginer ce qu’il adviendrait si les « droits » n’étaient pas « garantis » ! Aussi en reviendrons-nous à la seconde question s’étant posée à propos de notre charcutier : cela ne voilerait-il pas quelque embrouille ? Tant est si bien que :
- le doute commande l’abstention de toute fréquentation d’un tel endroit
- ce doute se fait moins prononcé chez le charcutier : en effet, eu égard aux législations en vigueur, le client est incomparablement plus assuré chez lui de se voir ses droits garantis !!!

         Bon appétit.

Acueil SCP LPA.jpg

Ajout au 8 août 2014

Attention : lien ci-dessus mort...

... pour cause de récent changement de dénomination, d'"associés" et par conséquent, d'adresse virtuelle (mais pas d'adresse physique). Voici le nouveau "bébé" :

Accueil nana.jpg

Les commentaires sont fermés.