Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 septembre 2010

Mais ils furent les moins forts et perdirent l’équilibre dans l’en-tête de note.

Montage vaillant3+archangeM.jpg

[*]-[*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,47-51. (*)(*)|(*)(*)
(Fête des Sts Michel, Gabriel et Raphaël, archanges)

Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : « Voici un véritable fils d'Israël, un homme qui ne sait pas mentir. »
 Nathanaël lui demande : « Comment me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme. »

______Pourquoi revenir si vite sur Nathanaël [1], qui –pour véritable fils d’Israël qu’il fut- était assez incarné pour avoir besoin de l’ombre d’un figuier, mais pas assez désincarné pour être confondu avec un ange : qui plus est, un archange ? Celui-ci étant lui-même placé au-dessus dans la hiérarchie céleste, la distance qui le sépare de l’homme n’en est-elle pas plus grande encore ? Pourtant, ce n’est pas dans cet ordre de choses que répond Jésus : au contraire relativise-t-Il cette distance, les choses plus grandes étant moins de vaillants et inaccessibles combattants célestes que les cieux ouverts, autorisant le flux des anges de Dieu entre ciel et terre… sans que ceux-là ne perdent leur place dans le ciel.
______Mais pourquoi ne pas en revenir à Nathanaël, en effet ? Si le suffixe de son nom n’est déjà pas sans évoquer celui d’un ange [2, AV note 1], il s’en rapproche par cette incontournable caractéristique que Jésus en personne a explicitement déclarée sur lui, et sur lui seul : voici un homme qui -à l’image des anges dans les cieux qui voient sans cesse la face du Père [3]- ne sait pas mentir. Autrement dit, bien que dans le monde, il ne se laisse pas égarer par les anges du Dragon qui, eux, ne demeurent plus aux cieux. Bien que dans le monde limité –au-dessous de la condition ordinaire de l’ange [4]-, en voyant les cieux ouverts, il voit plus grand que ce que peut voir l’ange rejeté. Ce qui ne va pas sans combat sur la terre : les égarés de l’ange rejeté n’étant pas les derniers à se faire les véhicules (biliaires) de son exaspération [5][6] face à son amertume de ne plus voir ce qu’un homme –un méprisable mortel à ses yeux- voit [7, AV note 35]. L’exemple d’Étienne contemplant les cieux ouverts [8] reste à cet égard incontournable, son visage étant allé jusqu’à apparaître comme celui d’un ange aux yeux de ses accusateurs eux-mêmes [9, APR note 28] !

Livre de l’Apocalypse 12, 7-12a. (*)
Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon.
 
Le Dragon, lui aussi, combattait avec l'aide des siens, mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel.
Oui, il fut rejeté, le grand Dragon, le serpent des origines, celui qu'on nomme Démon et Satan, celui qui égarait le monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui. Alors j'entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait : « Voici maintenant le salut, la puissance et la royauté de notre Dieu, et le pouvoir de son Christ ! Car l'accusateur de nos frères a été rejeté, lui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. »
Et eux, ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau et le témoignage de leur parole. Dépassant l'amour d'eux-mêmes, ils sont allés jusqu'à la mort. Ciel, sois donc dans la joie, ainsi que vous tous qui demeurez aux cieux. »

         Vous tous qui demeurez aux cieux. Oui mais… les armes sont-elles rangées ? Le combat est-il achevé ? Hommes ou anges, bons ou méchants [10, note 27], pour l’heure n’en reste-t-il pas quelques-uns sur la terre qui, manifestement, ne sont pas allés jusqu’à la mort… et ne la recherchent pas nécessairement avec autant d’avidité qu’un Job maudissant le jour de sa naissance [10, APR note 23] (n’en déplaise à quelques statisticiens "forts"©  en thèmes [11, note 17/2][12][13]apocalyptiques) ?
______Car, mettons-nous plus que jamais en tête les temps qui se dévoilent sous nos yeux, sans avoir peur de s’interroger sur ces conjugaisons [14]. En la matière, indépendamment de sa teneur allégorique, le livre de l’Apocalypse n’a pas achevé non plus de déconcerter : ne contient-il pas beaucoup de temps passés… à propos de temps n’étant pas toujours passés ? Ici le seul temps présent ("sois donc dans la joie") concerne bien tous les habitants des cieux… inclus ceux qui sont allés jusqu’à la mort, et parvenus en conséquence au-delà. Pour les autres, ce temps présent relève du futur. Quant au temps passé, il vaut en première partie, exclusivement chez les anges des deux camps : lors du combat dans le ciel, et pour l’issue de ce combat. Chez les hommes, ce temps est pour le moins prématuré : ne présentant pas de difficulté particulière [15] à se conjuguer ici et maintenant, puisque étant jetés à leur tour sur les conséquences de l’issue du combat. Celui qui "égarait" le monde entier est si peu passé -et ses anges [16] avec lui- que chez ceux qui n’entendent pas [17][18] dans le ciel une voix puissante qui proclame, combien ne sont-ils pas vaincus sans avoir combattu pour avoir accueilli le témoignage [9, APR note 66][19][20] de parlotes [21] d’hommes ne sachant pas ne pas mentir [22, APR note 20] parce que ne sachant pas seulement dépasser l’amour de soi-même [23,3], ceci pas davantage chez eux que chez les autres ? Les plus "forts"© en la matière étant bien entendu ceux qui accusent jour et nuit de mensonge [23,5][24, APR note 9][25,3, APR note 17] (voire de "violence"©[26,im.2][27] !) tout aspirant combattant pour devenir "un véritable fils d'Israël"

Montage stmichelecrabouillant.jpg

Les commentaires sont fermés.