Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 octobre 2010

Mais à l’intérieur la vasque est remplie d’une gentille bouée.

Montage vasque.jpg

(*)(*)(*)-[*]-[*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 11,37-41. (*)(*)|(*)|(*)(*)/(*)(*)
Comme Jésus parlait, un pharisien l'invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et se mit à table.
 Le pharisien fut étonné en voyant qu'il n'avait pas d'abord fait son ablution avant le repas. Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l'extérieur de la coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l'extérieur n'a-t-il pas fait aussi l'intérieur ? Donnez plutôt en aumônes ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -11,37-41. (*)/(*)
1096882343.jpgComme Philou
[1] chantait [2][3], un rabat-chien [4][5][6] l'invita chez un ami [7] pendant son repos de minuit [8]… prenant soin de ne pas faire de bruit [9] afin d’éviter de le faire lever, celui-là [10]. Philou entra chez lui par effraction [11][12, notes 3,4][13, note 101] et se mit à sa table d’opération [13, notes 102,103].
 N’étant pas "médecin"©[14], le rabat-chien ne fut pas étonné en voyant qu'il n'avait pas d'abord fait les présentations [15] avant de décréter la nécessité de quelque "repos"©[16] en dehors d’eux [17, note 29]. Le Baigneur lui médit [18][19] : « Bien sûr, vous les rabat-chiens, vous purifiez l'extérieur de la coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Ce que je puise abondamment avec félicité [20, notes 20,21] ! Celui qui défait [21] l'extérieur ne peut-il pas défaire aussi l'intérieur [22, notes 69 à 73] ? Donnez-moi Pluto [23][24] en aumône pour que vous ne l’ayez plus dans les pattes [25], et alors tout sera moins dur [26, note 13/2][27][28] pour vous. »

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 5,1-6. (*)/(<-)(<-)/(*) 
Frères, si le Christ nous a libérés, c’est pour que nous soyons vraiment libres. Alors tenez bon, et ne reprenez pas les chaînes de votre ancien esclavage.
Moi, Paul, je vous le déclare : Si vous recevez la circoncision, le Christ ne vous servira plus à rien. Et je l'atteste encore une fois : tout homme qui reçoit la circoncision est obligé de mettre en pratique la loi de Moïse tout entière. Vous qui pensez devenir des justes en pratiquant la Loi, vous vous êtes séparés du Christ, vous êtes déchus de la grâce. Mais c'est par l'Esprit, en vertu de la foi, que nous attendons de voir se réaliser pour nous l'espérance des justes. En effet, dans le Christ Jésus, peu importe qu'on ait reçu ou non la circoncision : ce qui importe, c'est la foi agissant par la charité [*][*]/[*]. 

            N’est-ce pas étonnant de voir l’invité pour le repas de midi traiter quasiment son hôte de cupide, méchant [29] et insensé ? Bien sûr, Il ne s’adresse pas nommément à celui-là, mais plutôt à l’ensemble des pharisiens : de ceux qui, à d’autres moments, s’étonnent qu’Il mange avec les publicains et les pécheurs [30] parce que pensant devenir des justes en pratiquant la Loi, rien que la Loi et la Loi tout entière (attendant -assez longtemps !- de voir se réaliser pour eux l’espérance des justes… psychiques [31] : la pratique de la "loi"©[32, note 15] tout en tiers [33][34][35]). Or, ce qui importe, c'est la foi agissant par la charité : est-ce par foi ou par charité qu’un pharisien invitait Jésus… comme Il parlait ? À qui parlait-Il : à lui en particulier ? Dans ce cas, il est en effet de bon ton de poursuivre cette conversation dans un contexte plus intime et convivial : autour d’une bonne table, pourquoi pas ? Mais alors… cette foule qui s'amassait [36] l’instant d’avant se serait-elle donc instantanément dispersée ? Dans ce cas, la phrase eût été tournée de cette manière : comme Jésus parlait à un pharisien, celui-ci l'invita pour le repas de midi.

            La phrase étant assurément tournée autrement, on peut penser plus volontiers que tout n’est pas très pur chez un pharisien invitant Jésus pour le repas de midi, comme Il parlait. Apparemment, peu lui importe la foule qui est en train de L’écouter (est-elle aussi largement conviée que celle qui se pressait autour du banquet donné par un publicain [37, note 9] ? peu probable !) : surtout pour entendre des paroles aussi désagréables sur sa génération qui est si mauvaise que lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps qu’elle, et ils la condamneront [36]! Alors, plutôt que de faire attention à la manière où lui va L’écouter [38], en bon pharisien il purifie l'extérieur de la coupe et du plat : c’est-à-dire qu’il se veut irréprochable sur la mise en pratique des règles de bienséance… notamment à table. Tous les enfants (même les plus mal élevés : à la limite, surtout ceux-là, tant la formule leur revient plus souvent aux oreilles !) savent… qu’on ne parle pas la bouche pleine. Et c'est par la chair, en vertu de la loi, qu’un pharisien attend de voir se réaliser pour lui que le Christ Jésus –que lui ne reconnaît pas comme tel-… ne parle pas la bouche pleine. Après tout, le Fils de l'homme n’a-t-Il pas reçu la circoncision ? Il n’a pas attendu saint Paul pour savoir que tout homme qui reçoit la circoncision est obligé de mettre en pratique la loi de Moïse tout entière ! Et Jésus ne l’a pas attendu pour savoir que donner l’aumône d’un repas n’est pas toujours dénué d’arrière-pensées [39] : car celles-ci sont parfois à l’image de l’arrière-cuisine de certains restaurants [40]… Bon appétit [41] !

_________________

Vous qui pensez devenir des justes en pratiquant la Loi, vous vous êtes séparés du Christ, vous êtes déchus de la grâce… sauf de celle de prendre connaissance d’un tout nouvel album photo consacré à une praticienne insensée de "la loi"[42][43] réalisant pour nous la remarquable performance d’être remplie de cupidité et de méchanceté à l’intérieur comme à l’extérieur. Attention cependant : en vertu de l’article 220-1 du Code civil [44], des articles L 613-1 à L 613-5 du Code de la construction et de l’habitation [45] (grâce auxquels, soit dit en passant, le Christ ne vous sert plus à rien), il vous est interdit de découper ces ravissantes images afin de les accrocher au-dessus de votre lit [46]. Tout contrevenant sera privé de dessert chez un pharisien l'invitant pour le repas de midi, puis déchu de la nationalité de juste psychique… voire CONDAMNÉ [47, note 24] à livrer à l’auteur dudit album de nouveaux clichés lui permettant avantageusement d’en varier les mises en scène.

Acueil SCP LPA presentation.jpg

[*][*]

Les commentaires sont fermés.