Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 octobre 2010

Efforce-toi de te libérer de ceux-ci…

Montage les spécialistes.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,54-59. [*]|(*)(*)(*)(*)(*)/(*)(*) 
Jésus disait à la foule : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive.
Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu'il fera très chaud, et cela arrive. Esprits faux ! L'aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison. Je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier centime. »

            L'aspect de la terre et du ciel –à supposer que les yeux consentent aussi à se lever Montage météo.jpgvers le ciel : pas encore assez découragés par l’inertie des liens de la terre-, savons-nous toujours le juger ? Et pourquoi le juger par soi-même, disant aussitôt qu’il y a une foule de spécialistes [1] ayant tant à cœur de savoir le juger mieux que personne qu’ils se bousculent pour vous livrer leurs services [2] ? De plus, voir un nuage monter au couchant ou souffler le vent du sud ne requiert-il pas de vivre sur des espaces plus dégagés que nos univers urbains concentrationnaires ? En revanche, pour ce qui est de savoir juger du temps où nous sommes, pas de difficulté particulière [3] : de notoriété publique, n’est-il pas celui où pullulent d’abominables [4] injustes psychiques [5] ? Mais ils ne s’en sortiront pas comme cela, ayant très chaud à leur matricule devant les magiques substrats [6][7] de "médecine"©, toujours en chemin de les pourchasser [8] jusqu’au dernier.

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -12,54-59° (*)/(*)
Montage 3lapins solo.jpgPhilou
[9] médisait à la foule : « Quand vous voyez un nuage noir [10, note 52][11] monter à la mesure du méchant [12], vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir [13, note 49], et c'est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent [14, note 85] du dahu [15], vous dites qu'il sera très féroce, et comme vous êtes "prudents"©[16] vous n’attendez pas que cela arrive. Esprits blancs [17, APR note 43][18] ! L'aspect de l’atterrant [19] et de son ciel [20, note 10], vous savez le juger ; et le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Parce que vous n’êtes pas "médecins"©[21], à l’évidence [22, APR note 70] ! Ainsi, quand tu vas sans ton expulsaire [23][24][25] devant un magistrat que cela n’outre [26] point, sur ce chemin efforce-le de te libérer de lui, pour éviter qu'il ne traîne plus longtemps chez lui, pour que le juge le livre au percepteur des amendes [27], et enfin que celui-ci le jette en prison [28]. Je te le dis : tu t'en sortiras bien en ayant payé jusqu'au dernier mercenaire [29]. »

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,1-6. (*)|[*]/(*)|(*)(*)(*)/(*)(*)(*)(*)
Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous encourage à suivre fidèlement l’appel que vous avez reçu de Dieu :
ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il n'y a qu'un seul Corps et un seul Esprit. Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous.

Lettre de Phil’os à poutre malsain aux Daltoniens de la santé 4,1-6. (*)/(*)(*)
Frères chiens
[30], moi qui fais mettre en prison pour la cause du Baigneur [31], je vous 1457764323.JPGencourage à suivre fidèlement l’appel à la vigilance
"sanitaire"© que vous avez reçu du Docteur : ayez beaucoup de militants [32], de docteurs  [33] mais pas plus de science [34, notes 51/1,52/1, 78 à 80] que lui, supportez-vous les uns les autres avec "amour"©[35, note 59] afin d’être ensemble plus forts [36, note 11] à ne pas supporter les ogres [37] ; ayez à cœur de garder les spécificités de l'esprit en tranches par le lien des lapins [38][39]. Comme nos vocalises [40][41] vous ont tous appelés à un seul esprit rance, de même il n'y a qu'un seul corps défendant [42] et un seul esprit : d’où, par ailleurs, ce vide [43] qui vous aspire [44] en lui. Il n'y a qu'un seul Baigneur [45], de multiples foies [46] et rebaptêmes [47], un Docteur de moins en moins seul puisque père [48] de tous, qui règne [49] au-dessus de toutous [50], par toutous, et en toutous.

            Ainsi, au temps où nous sommes, les injustes psychiques présentent-ils beaucoup d’avantages : déjà sait-on pourquoi eux ne jugent pas par eux-mêmes ce qui est juste, puisque ces misérables sont aveuglés par leur "souffrance"© : n’ayant pas assez d’humilité pour la reconnaître [51, notes 3,4]. Question résolue. Ensuite, la douceur et la patience des bien-portants atteint très vite ses limites : aussi est-il inévitable qu'ils traînent le "souffrant"© devant le juge. Car on veut bien se supporter les uns les autres avec amour, mais le "malade"© n’est plus assez aimable s’il commet ce grave manquement à l’amour consistant à ne pas avoir à cœur de se "soigner"© quand on "souffre"©[52]. De même que le juge est appelé à cette seule espérance [53,2)][54], il s’efforcera également de rétablir le lien de la paix "sanitaire"©… quitte à procéder là où il n’y a qu’un seul adversaire [24]. Quelle importance, puisque l’autre n’est pas même un étranger ou quelqu’un de passage [55, APR note 43] ? En effet, dans l’esprit il est à l’unisson avec sa "maladie"© : devenant tout à coup très supportable… puisque n’existant pas [56, note 29] ! D’où le suivi fidèle d’"incommunicabilité"©[57] régnant au-dessus de tout "malade"© rebelle, par tous bien-portants, et en tous.

chaise-vide.jpg

Les commentaires sont fermés.