Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 novembre 2010

Ainsi, le cœur allégé par nos gardes, vous serez jugés dignes d'échapper aux toutous qui doivent arriver.

169833673.jpg

[*][*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,34-36. [*][*](*)/(*)(*) 
Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste.
 Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme.  »

         Restez éveillés en tout temps ? Allons bon : voilà déjà qui vient évacuer d’emblée la douce et plantigrade quiétude de l’hibernation [1, APR note 4] toutes saisons : debout là-dedans ! Ainsi sera-t-on tirés d’affaire, dignes d’échapper à tout ce qui doit arriver ? Ce n’est pas gagné : car il ne suffit pas de rester éveillé, mais également de prier. Or, à ne pas se tenir sur ses gardes, le cœur s’étant laissé alourdir dans la débauche, l’ivrognerie et soucis de la vietoutes choses qui, en soi, inclineraient plutôt à rester éveillés jusqu’à en perdre le3940572419.jpg sommeil !-, c’est comme un filet qui tombe sur vous à l’improviste, faisant basculer la prière dans une certaine polarisation sur… la débauche, l’ivrognerie et soucis de la vie. Non que tous ceux-là n’aient pas besoin de quelque lumière les illuminant assez pour essayer d’en trouver le remède, d’en alléger le cœur, mais toute baisse de la garde a tôt fait de rendre un culte au mal [2] plutôt qu’à son remède : jusqu’à ne pas craindre de faire basculer cette garde en ne voyant plus que malédiction [3] chez celui qu’un tel culte n’inspirera pas assez pour se laisser abattre par ses filets. De la prière à la crière  [4][5], il n’y a alors qu’un pas : celui-là s’étant montré comme la parfaite incarnation du sujet contre lequel va également –mais exclusivement- se déplacer la garde [6][7]. De par la crainte générée [8] dans des cœurs Gomme.jpg"soigneusement"© alourdis par les soucis de "l’avis"©[1, notes 13,14], c’est comme un filet qui s'abat sur tous les hommes de l’atterré [9! Si un filet tombe à l’improviste, il tombe également sur tout ce qui vient se prendre dans ses mailles : ne faisant pas de différence [10] entre un poisson savoureux -avec ou sans arêtes-, un pneu éventré, une chaussure trouée… ou un Atlante [11] égaré. Le filet, lui, est un objet : il n’est pas besoin d’effacer son nom du livre de la vie [12, APR note 37] (les morts étant aussi jugés selon ce qu’ils ont fait [1, AV note 25], il paraît en effet qu’avant ce jugement, l’objet-gomme soit indispensable devant le Fils de l’homme…) puisqu’il n’y a jamais été écrit ; à l’image du tranchant de l’épée, il ne faut pas demander à un filet de négocier ou de raisonner [13, AV note 14] ! C’est dire combien cet objet peut lui-même se faire l’emblème de tout ce qui alourdit dans la débauche, l’ivrognerie et soucis de la vie : en tout temps, c’est au pêcheur [14] qu’il appartient ensuite de rester éveillé et de… trier sans tarder. Mais ce qui est sûr et vrai –jusqu’à être scientifiquement vérifiable [15, AV note 41] !-, c’est qu’un filet vidé et nettoyé [16][17][18] s’abat sur lui-même et sur la terre : devenant alors l’emblème de ce qui est indigne de paraître debout devant quiconque.

Livre de l'Apocalypse 22,1-7. (*)/(*)
Puis l'ange me montra l'eau de la vie : un fleuve resplendissant comme du cristal, qui jaillit du trône de Dieu et de l'Agneau.
Au milieu de la place de la ville, entre les deux bras du fleuve, il y a un arbre de vie qui donne son fruit douze fois : chaque mois il produit son fruit ; et les feuilles de cet arbre sont un remède pour les nations païennes. Il n'y aura plus aucune malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu lui rendront un culte ; ils verront son visage, et son nom sera écrit sur leur front. La nuit n'existera plus, ils n'auront plus besoin de la lumière d'une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera, et ils régneront pour les siècles des siècles. Puis l'ange me dit : « Ces paroles sont sûres et vraies : le Seigneur, le Dieu qui inspire les prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt. Voici que je viens sans tarder. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie écrite dans ce livre. [*] »

         Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Ceux qui ont été décapités à 746237255.jpgcause du témoignage pour Jésus, et à cause de la parole de Dieu… et ceux qui ont adoré la Bête et son image [1, APR note 24]. Ceux qui seront jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver… et ceux dont le cœur s’est alourdi dans la débauche, l’ivrognerie et les soucis de la vie. Ceux qui sont tombés sous le tranchant de l’épée, abattus sous un filet d’hommes de la terre et emmenés en captivité [13] … et ceux qui tenaient la poignée de l’épée (avec eux, ceux qui les ont commandités [19][20]), ont abattu (ou sollicité) un filet d’hommes de la terre et emmené (ou fait emmener [21]) en captivité (avec eux, ceux qui les ont reçus en captivité). Ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir… et ceux qui se sont mariés [22] avec le premier ciel et la première terre [1, APR note 24]. Ceux qui se redressent et relèvent la tête [13]… et ceux qui cherchent à s’enfuir sans laisser de trace : vanité des vanités [23; car, que l’on soit digne ou non d'échapper à tout ce qui doit arriver, nul n’échappe à ce qui est écrit dans les livres : dicté selon ce que chacun a fait -par ce que chacun a fait-, comme selon la marque qu’il aura reçu [24] sur le front -bénédiction ou malédiction- et sur la main (le fruit produit [25] par celle du front). Heureux celui qui aura gardé les paroles de la prophétie écrite, veillant à ce qu’elles l’allègent [26] de la débauche, l’ivrognerie et soucis de la vie : sera davantage pris à l’improviste le "prévoyant" [27, notes 5 à 8][28] qui les aura regardées comme échappatoires [29] à ce qu’il aura fait pour alourdir un tiers de débauche, ivrognerie [30] et autres soucis de la vie… 

329599608.jpg

Les commentaires sont fermés.