Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 novembre 2010

Des moulins et des hommes.

Montage moulins.jpg

[*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 24,37-44. [*]/(*)(*)(*) 
(Premier dimanche de l'Avent, année A)(*)

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « L'avènement du Fils de l'homme ressemblera à ce qui s'est passé à l'époque de Noé.
 À cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu'au déluge qui les a tous engloutis : tel sera aussi l'avènement du Fils de l'homme. Deux hommes seront aux champs : l'un est pris, l'autre laissé. Deux femmes seront au moulin : l'une est prise, l'autre laissée.
(*)
(*)(*)(*)(*)(*)(*)
 Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra. Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »
podcast

Livre d'Isaïe 2,1-5. (*)/(*)
Le prophète Isaïe a reçu cette révélation au sujet de Juda et de Jérusalem :
 Il arrivera dans l'avenir que la montagne du temple du Seigneur sera placée à la tête des montagnes et dominera les collines. Toutes les nations afflueront vers elle, des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront : « Venez, montons à la montagne du Seigneur, au temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers. Car c'est de Sion que vient la Loi, de Jérusalem la parole du Seigneur. » Il sera le juge des nations, l'arbitre de la multitude des peuples. De leurs épées ils forgeront des socs de charrue, et de leurs lances, des faucilles. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation, on ne s'entraînera plus pour la guerre. Venez, famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur.

Livre d'Aïeaïeaïe 2,1-5. (*)
0025-0802-2509-0863_clip_art_graphic_of_a_stick_of_red_dynamite_cartoon_character_with_welcoming_open_arms.jpgLe
"professionnel"©[1] Aïeaïeaïe a reçu cette révélation au sujet de Jusd’Artichaut [2] et de Jémalpartou [3] : Il arrivera dans l'avenir [4][5] que l’abîme [6][7] du temple du Baigneur sera placé au pied [8] des montagnes et minera [9] les collines...
podcast...Toutes les nations afflueront vers elle,
des peuples nombreux se mettront en marche, et ils diront : « Venez, descendons [10][11][12][13][14] dans l’abîme du Baigneur, au temple du Docteur de Jacob Delafon®[15]. Il nous enseignera ses chemins et nous suivrons ses sentiers [16]. Car c'est de DépresSion [17, note 33] que vient l’Aboi [18], de Jémalpartou la parlote [19] du Baigneur. » Il sera le juge des nations, l'arbitre de la multitude des peuples [20]. De leurs épées ils forgeront des dahus [21] en toc, et de leurs lances d’incendie [22][23][24], des faux-culs [25][26]. On ne lèvera plus l'épée nation contre nation (elles sont devenues trop fragiles [27][28] pour la supporter [29][30,im.2]), on ne s'entraînera plus les uns les autres [31, note 59] (puis les uns contre les autres [32]) que pour la guerre absurde [33]. Venez, famille [34][35] de Jacob Delafon®, marchons à la lumière [36][37] du Baigneur.

155128129.jpg
podcast

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 13,11-14. (*)
Frères, vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil.
 La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres,...
podcast...revêtons-nous pour le combat de la lumière.
 Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus Christ ; ne vous abandonnez pas aux préoccupations de la chair pour satisfaire ses tendances égoïstes.

Lettre de Phil’os à poutre malsain aux Çacrains 13,11-14. (*)
Frères chiens
[38], vous le savez : c’est le moment, l’heure est venue de faire un gros dodo [39][40][41][42][43][44][45]...
podcast...
La nuit n’est pas près d’être finie [46, APR note 37][47], le four est tout chaud 184760700.jpg[48]. Rejetons les activités des ténébreux [49, notes 3,4] (sans oublier d’emprunter à la bibliothèque un exemplaire du Code de la construction et de l’habitation [50], afin d’y puiser matière à jeter les ténébreux [51][52][53] eux-mêmes), revêtons-nous pour le combat [54][55] de la tanière [56]. Conduisons-nous malheureusement [57, APR note 30], comme on ne le ferait pas en plein jour, avec ripailles et beuveries [58, APR note 29], orgies et débauches de "compassion"©[59], avec dix putes [60,im.4] et jalousies [61, notes 7,8], mais revêtus du Baigneur Philou [62] en crise nous serons aussi innocents [63][64] que l’agneau venant de naître [65][66] ; abandonnez-vous aux préoccupations de la chair sans vous questionner sur la satisfaction de ses tendances [67][68,9][69,9] égoïstes. D’une part, seuls les affreux "psychopathes"©[70][71,3] satisfont de telles tendances ; d’autre part, et en dehors de ces monstres [72, APR note 122], il n’y a plus à se préoccuper de la chair : car tout est esprit [73, notes 21,22] ! C’est super [74][75], non ? Enfin, vous le savez aussi : la majorité des êtres humains, eux [76][77], sont assez capables d’amour [68,12][69,12] pour ne pas s’abandonner à de si viles préoccupations.
podcast

________________________

Annexe pontifical… également tout chaud :
(les notes ajoutées ne sont pas pontificales !)

[…] L'homme présente une originalité incomparable par rapport à tous les autres êtres vivants qui peuplent la terre. Il se présente comme un sujet unique et singulier, doué d'intelligence [78][79] et de libre volonté, et composé d'une réalité matérielle. Il vit simultanément et indissolublement dans la dimension spirituelle et dans la dimension corporelle.

 

C'est aussi ce que suggère le texte de la Première lettre aux Thessaloniciens qui a été proclamé : « Que le Dieu de la paix lui-même, écrit saint Paul, vous sanctifie totalement, et que votre être entier, l'esprit, l'âme et le corps, soit gardé sans reproche à l'Avènement de notre Seigneur Jésus-Christ » (1 Th 5, 23).

 

Nous sommes donc esprit, âme, et corps. Nous faisons partie de ce monde, liés à la possibilité et aux limites de la condition matérielle ; en même temps, nous sommes ouverts à un horizon infini, capables de dialoguer avec Dieu [80, notes 57 à 60 ?] et de l'accueillir en nous. Nous travaillons dans les réalités terrestres et à travers elles, nous pouvons percevoir la présence de Dieu et tendre vers lui, vérité, bonté et beauté absolue. Nous goûtons des fragments de vie et de bonheur et nous aspirons [81 ?] à la plénitude totale.

 

Dieu nous aime de façon profonde, totale, sans distinction ; il nous appelle à l'amitié avec lui ; il nous fait participer à une réalité au-dessus de toute imagination et de toute pensée et parole : la vie divine même. Nous prenons conscience, avec émotion et gratitude, de la valeur, de la dignité incomparable de toute personne humaine, et de la grande responsabilité que nous avons envers tous. « Nouvel Adam, le Christ, affirme le concile Vatican II, dans la révélation même du mystère du Père et de son amour, manifeste pleinement l'homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation... Car, par son incarnation, le Fils de Dieu s'est en quelque sorte uni lui-même à tout homme » (Gaudium et spes, 22).

 

Croire en Jésus Christ implique aussi d'avoir un regard nouveau sur l'homme [82, APR note 28 ?], un regard de confiance et d'espérance. Du reste l'expérience même et la droite raison attestent que l'être humain est un sujet capable de comprendre et de vouloir, conscient de soi et libre [83 ?][84, note 49 ?], unique et irremplaçable, sommet de toutes les réalités terrestres, qui requiert d'être reconnu comme une valeur en soi et mérite d'être toujours accueilli avec respect  [68,6?][69,6?] et amour.

______Il a le droit [85] de ne pas être traité comme un objet [86, APR note 13][87, APR note 14] à posséder ou comme une chose [88] qui peut être manipulée à plaisir [89][90][91][92][93], de ne pas être réduit à un simple instrument au profit des autres et de leurs intérêts [35 ?]. La personne est un bien en soi [94, APR note 51] et il faut toujours chercher son développement intégral [76 ?][77 ?]. […]

(ZENIT.org) 

Les commentaires sont fermés.