Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 18 décembre 2010

Scoops en songe secouent mensonges…

Montage Voici.jpg

(*)(*)(*)(*)(*)(*)

   Bizet, George - Les voici! Voici la quadrille! .mp3  
   
Found at bee mp3 search engine

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 1,18-24. (*)(*)(*)(*)/(*)(*)
Voici
quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

            À peine assimilée la looooongue table des origines [1], voilà au moins qui devrait être plus digeste, plus directement accessible à l’entendement de par cette échelle raisonnable de deux générations seulement : depuis que le monde est monde, quoi de plus simple et de plus universel que ce schéma rassurant d’un père, d’une mère et d’un fils ? Loin des péripéties parfois contrastées des rois aïeuxDavid, Salomon- qui se sont assis autour de cette table, en passant par des épisodes tragiques tels que l’exil à Babylone, n’allons-nous pas nous sentir plus en sécurité [2, note 16] (à cette époque, les affreux monstres gluants [3] n’avaient pas encore été inventés) dans une modeste maison d’Israël ? Encore qu’il ne faille pas aller trop vite en besogne, cette maison n’étant pas encore tout à fait établie : car si Marie a été accordée en mariage à Joseph, ils n’ont pas encore habité ensemble. De plus, afin de parfaire ce quiet schéma, il manque encore l’enfant. C’est dire que si Joseph avait troqué son métier de charpentier contre celui d’une star [4] en vue, et si la presse peopleMontage paparazzi.jpg avait existé il y a deux mille ans, les malheureux paparazzi en planque à Nazareth n’eussent pas obtenu grand chose à se mettre sous la dent. Quoique… la mère de Jésus ne fut-elle pas enceinte avant qu'ils aient habité ensemble ? Pour l’époque, quel "papier" fracassant en perspective ! Las : Joseph, son époux, qui était un homme juste… ce qu’il faut pour empoisonner le travail du journaliste en mal de sensationnel, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret : et voilà le germe d’un scoop qui part déjà en fumée !

         Arrive alors une seconde chance : car les nuits de Joseph en deviennent agitées. L’ange du Seigneur lui apparaît en songe : eu égard à tout ce qu’il lui dit, à l’évidence [5, APR note 70] notre star d’un jour est atteinte de plein fouet par une virulente bouffée d’"hallucinations sensorielles"© à tendance "mythomaniaque"©[6, note 60] ! Las derechef : pour l’heure, aucun "médecin"© n’exerce dans le pays les "soins"© ad hoc et la justice psychique [7]. Et pour cause : si les affreux monstres [8] gluants ne sont pas inventés, c’est tout simplement faute d’avoir inventé au préalable les inventeurs [9, notes 14 à 21][10, APR note 40] qui les inventeront : être ou ne pas être [11]... C’est dire qu’en attendant, un tel sujet ne remuera pas assez les foules pour ramener de nouveaux abonnés à nos reporters frustrés. Charité et justice commandent cependant de les consoler : en effet, à supposer que cette usine à gaz eût déjà régné en brai [12], faisant des demeurés sur son propre sol en dispersant [13][14][15, APR note 53] leur intelligence [16], comment meubler leur page de couverture afin de la rendre plus attrayante ? C’est qu’en dépit des fabuleux progrès accomplis par la science moderne, il est à craindre que personne au monde ne soit encore arrivé à surmonter ces obstacles majeurs sans lesquels on se serait assurément rué de tous les pays afin de dévaliser les kiosques à journaux de Nazareth ! Faisons un songe, et formons ce projet –cette fois, jusqu’à son plein aboutissement- d’époustouflants numéros spéciaux sur papier glacé [17][18][19][20][21]. À la une ? Un somptueux "appareil psychique"©[22, note 6] encore palpitant, désignant son photographe comme le roi du cliché. En poster inclus, sans supplément de prix ? Un fabuleux zoom sur le virus de la "psychose paranoïaque"©[22, notes 10,11], grossi un milliard de fois au microscope électro-nique [23][24: fortune est assurée à l’éditeur de presse ! À ce qu’il paraît, l’ange du Seigneur aurait confié en secret qu’il consentirait –sans trouble aucun [25]- à se laisser lui-même photographier par les auteurs de telles prouesses. Il est vrai que pour un ange, se faire immortaliser ne présente pas de difficulté particulière [26]

Livre de Jérémie 23,5-8. (*)/(*)(*)(*)(*)
Voici
venir des jours, déclare le Seigneur, où je donnerai à David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit ET la justice.
Sous son règne, le royaume de Juda sera sauvé, et Israël habitera sur sa terre en sécurité. Voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ».
Oui, voici venir des jours - déclare le Seigneur - où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d'Égypte les fils d'Israël ». Mais on dira : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du Nord les hommes de la maison d'Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait dispersés, et qui les fait demeurer sur leur propre sol ».

Montage Scoop.jpg

Commentaires

Ben ! il est " reviendu " ... (George) vous m'avez fait peur ! J'ai crû qu'il était parti courir la gueuse ...

Écrit par : petite visite aussi dominicale qu'amicale. | dimanche, 19 décembre 2010

Ah, ah : flagrant délit de jalousie !
Ben non, rassurez-vous : vous pensez bien qu'en cette saison, il ne partirait pas comme cela. Au contraire, il fait un feu dans sa cheminée et il s'installe douillettement... Hmmmmm !...

Écrit par : Michel | dimanche, 19 décembre 2010

" Il s'installe dans sa cheminée " ? ... Serait-ce le père Noël ? Zut ! s'il m'apporte des doses de Nespresso, je ne suis pas équipée.

Écrit par : simone | dimanche, 19 décembre 2010

Les commentaires sont fermés.