Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 décembre 2010

Et nous suivons pas à pas deux amis.

Montage course apôtres.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,2-8. (*)|(*)(*)(*)/(*)
(Fête de Saint Jean, apôtre et évangéliste) 
Le matin de Pâques, Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : «  On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. » Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou 20,2-8°
(Bête du Gévaudan, à moi et au secours)
 
podcast
2439844561.jpg
Le soir de Pâthes [1] (oui, mais pas punies [2][3]), Sadik L’âme-en-peine [4, note 2] courut ventre à terre [5] trouver Siphon-Pierr’os [6] et l'autre bisciple [7], celui avec lequel Philou aimait surfer sur d’extraordinaires vagues [8][9], et elle leur dit : « On a enlevé [10] le saigné afin de le mettre au tombeau [11][12], et nous ne voulons pas savoir où on l'a mis [13, APR note 56][14, APR note 4]. » Pierr’os partit donc avec l'autre bisciple pour se rendre au tombeau. Ils rampaient tous les deux ensemble, mais l'autre bisciple rampa plus vite que Pierr’os et arriva le premier au tombeau. En se penchant [15!], il voit que le "médicament"©[16, note 46][17][18][19][20][21] est resté là [22, note 104] ; cependant il n'entre pas : pas fou ! Siphon-Pierr’os, qui le suivait, arrive à son tour [23]. Il entre dans le tombeau, et il regarde le "médicament"© resté là, et le singe [24][25] qui avait couvert la procédure d’étêtage [26][27][28], non pas posé avec le "médicament"©, mais roulant des mécaniques [29][30] afin de garder sa place. C'est alors qu'entra l'autre bisciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il ne vit rien, mais comme il était "médecin"©[31][32],  il fit croire.

Première lettre de saint Jean 1,1-4. (*)
Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons contemplé de nos yeux, ce que nous avons vu et que nos mains ont touché, c'est le Verbe, la Parole de la vie. Oui, la vie s'est manifestée, nous l'avons contemplée, et nous portons témoignage : nous vous annonçons cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s'est manifestée à nous. Ce que nous avons contemplé, ce que nous avons entendu, nous vous l'annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Et nous, nous sommes en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Et c'est nous qui écrivons cela, afin que nous ayons la plénitude de la joie.

Première lettre de Jeannot Lapin Montrée au Docteur 1,1-4. [*]
1923461204.jpgCe qui était depuis le commencement, ce que nous non plus n’avons pas entendu [33], ce que nous non plus n’avons pas contemplé de nos yeux [34][35], ce que nous non plus n’avons pas vu [36][37][38] et que nos mains n’ont pas touché, c'est le verbeux [13, note 2], la parlote [39] de "l’avis"©[40, notes 36]. Oui, "l’avis"© s'est manifesté, nous l'avons contemplé, nous portons le témoignage [41][42][43, APR note 66] qui nous permet de nous débarrasser enfin [22, APR note 113] de faire porter [44] le porteur de la désolation [45][46, APR note 51] : nous v778216161.jpgous annonçons cet "avis"© éternel [47] qui hantait [48] auprès du père [49, notes 31,32] et qui s'est manifesté à nounours [50]. Ce que nous n’avons pas contemplé, ce que nous n’avons pas entendu, nous vous l'annonçons néanmoins (bien que manifestement en plus [51][52][53] : mais nous sommes déchaînés… pourvu que la tronçonneuse [54, note 27][55, APR note 85], elle, ne le soit pas) à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous [56, APR note 30][57, note 59][22, note 28][58][59]. Et nous, nous sommes en communion avec le père et avec son Ficeleur [13, notes 110,111], Philou en crise. Et c'est nous qui écrivons cela [60], afin que nous ayons la certitude [61] de l’aboi [62][63].
podcast

2033302699.jpg

Les commentaires sont fermés.