Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 janvier 2011

Y a-t-il des oreilles dans la salle ?

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

[*][*][*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 4,21-25. (Mt)(Mt)(Lc)(Lc)(Mt)(Mt)/(*)(*)
Jésus disait encore à ses disciples cette parabole : « Est-ce que la lampe vient pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N'est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ? Car rien n'est caché, sinon pour être manifesté ; rien n'a été gardé secret, sinon pour venir au grand jour
(*|*|*|*). Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! [*] »
(
Lc)(Mt)(Lc) Il leur disait encore : « Faites attention à ce que vous entendez [*] ! La mesure dont vous vous servez servira aussi pour vous [*], et vous aurez encore plus. Car celui qui a recevra encore (Lc)[*] ; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a. [*](Mt)(Mt)(Lc)(Lc) »

            Faites attention à ce que… il y a derrière vous : qui sait si un horrible monstre [1][2, 1106947112.jpgAPR note 122][3] n’est pas caché, attendant le moment propice pour se manifester ? À moins qu’il ne soit tapi sous le lit ? (Attention : la possibilité qu’il soit dedans [4] est également ouverte…) Auquel cas, c’est avec pleine assurance que vous ne fléchirez pas sous la tentation d’y mettre la lampe. Il n’empêche : rien de monstrueux n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien de monstrueux ne mérite d’être gardé secret [5,11, note 70], sinon gare à ce qui pourrait surgir une nuit de pleine lune [6] ! Pourtant –hors lycanthropie [7] et dérivés- la lune n’est pas sans évoquer le lampadaire : ne produisant pas de lumière par elle-même, elle ne fait jamais que réverbérer fidèlement celle du soleil. Ce n’est pas la lune que Jésus demande à Ses disciples : c’est d’être des "lunes", chacun à sa mesure, selon ses capacités [8] de réverbération [9]. Des "lunes", non des lunatiques. À cet égard, faites attention à ce qu’une "lune" ne se prenne pas pour un soleil [10][11][12] : ce qui peut arriver lorsque quelqu’un a des oreilles pour entendre, mais qu’il délaisse l’assemblée dans la salle, ayant pris l’habitude d’agir par derrière [13, note 11] : c’est-à-dire, dans la cabine de projection [14, note 16]. Or, la mesure de la réverbération sert aussi d’écran : soit, à l’exact opposé de la dite cabine. Si quelqu'un a des yeux pour voir, gageons qu’il regardera plutôt dans cette direction. S’il n’y fait pas attention, tourne alors le dos à l’écran, il se laissera éblouir par la lampe du projecteur et n’y verra plus rien. Et celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il acelui qui s’est établi dans la cabine de projection (s’étant fait enlever entre temps sa place dans la salle [15, notes 22,23] : car, qui va à la chasse [16][17][18][19][20][21] perd sa place) se présentant alors à lui comme le grand guide [22, APR note 11] par excellence, ayant "droit" de pénétration au-delà du rideau des sanctuaires des autres [23, notes 73 à 76].

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Lettre aux Hébreux 10,19-25. (*)/(*)(*)(*)(*)|(*)
foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,sociétéFrères, c'est avec pleine assurance que nous pouvons entrer au sanctuaire du ciel grâce au sang de Jésus : nous avons là une voie nouvelle et vivante qu'il a inaugurée en pénétrant au-delà du rideau du Sanctuaire, c'est-à-dire de sa condition humaine. Et nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui est établi sur la maison de Dieu. Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère, et dans la certitude que donne la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d'affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis. Soyons attentifs les uns aux autres pour nous stimuler à aimer et à bien agir. Ne délaissons pas nos assemblées, comme certains en ont pris l'habitude, mais encourageons-nous, d'autant plus que vous voyez s'approcher le Jour du Seigneur.

            Nous avons là une voie ancienne [24] et gluante [25] qu'il a ex-augurée [26] avec un cœur purifiant ce qui souille notre conscience en le glissant sous le tapis du voisin [27] (ce qui n’a aucune importance [28], dès lors que le dit voisin a été identifié [29, note 11] comme étant le monstre caché, attendant le moment propice pour se manifester). Continuons sans fléchir [30][31] d'affirmer notre espérance, car il est "médecin"©[32][33][34, notes 34 à 38], celui qui a prédit [35][36][37][38][39]. Soyons attentifs les uns (les bien-portants) aux autres (les équipés d’une fermeture éclair [40]) pour nous stimuler à "aimer"©[41, APR note 30][42, note 59] et à bien agir pour notre "protection"©[15, notes 14,15,28][43][44, APR note 20]. Délaissons nos dissemblables [5,1, note 4][45], comme certains en ont pris des dizaines de milliers de fois [46, note 49] l'habitude, et décourageons-nous, d'autant plus que vous voyez s'approcher le sourd [47] du geignard. Car l’avantage de celui-là, c’est qu’on l’entend bien [5,11, note 67] : aussi est-il moins nécessaire de faire attention [48, APR note 11].

691525271.jpg

Les commentaires sont fermés.