Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 janvier 2011

C'est ainsi qu'on a déménagé les propriétaires qui vous ont précédés.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

   Dorothée - La Maison du Bonheur .mp3  
   
Found at bee mp3 search engine

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,1-12. [*][M]|(Lc)(Lc)/(*)(*)(*)(*)(*)
Quand Jésus vit la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »
 

            Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Tous ont donc gravi la montagne avec lui, ce qui demande un effort minimal dissuadant les déjà-heureux de suivre le mouvement de la foule :
- heureux les cœurs fragiles :
l’effort physique et l’altitude leur sont déconseillés
- heureux les déjà doux
[1][2][3] : s’ils se radoucissaient davantage, ils obtiendraient d’être tout mous
- heureux les déjà consolés : ils ne savent plus pleurer
[4] !
- heureux les rassasiés de justice : ils nourrissent même ceux qui ont faim et soif de leur en servir
[5, notes 32 à 35] sur commande !
- heureux les miséricordentr’eux
[6, APR note 30] : ils ont la boîte automatique [7] !
- heureux les cœurs purs : ils sont si vides qu’on voit au travers d’eux
[8, APR note 37][9] !
- heureux les attisants de marchands de paix
[10][11][12,im.2] : ils font tourner leur boutique [13][14][15][16] du feu de Dieu [17] !
- heureux ceux qui font persécuter par la justice
[18,APR note 15] : leur maison est à eux tous seuls [19][20] !
- heureux serez-vous si vous insultez
[21] , si vous persécutez et si vous dites faussement toute sorte de mal contre le persécutable [22] par la justice, de crainte [23, APR note 20] d’avoir à renoncer aux mensonges et aux tromperies ayant eu pour refuge le nom du Docteur : ce qu’il y a de "fou"© dans le monde, voilà ce que le Docteur a choisi pour couvrir la confusion des "sages"©[24, note 11][25, notes  31 à 35]. Grâce à lui, ces derniers pourront envoyer paître et se "reposer"©[26, note 19] les premiers sans que personne puisse les effrayer [27][28], le loup n’y étant plus.

Henri Tachan - Le grand méchant loup
   
Found at abmp3 search engine

Livre de Sophonie 2,3.3,12-13. (*)/(*)(*)(*)
Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays qui faites sa volonté. Cherchez la justice, cherchez l'humilité : peut-être serez-vous à l'abri au jour de la colère du Seigneur. Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu'un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur. Ce Reste d'Israël ne commettra plus l'iniquité. Il renoncera au mensonge, on ne trouvera plus de tromperie dans sa bouche. Il pourra paître et se reposer sans que personne puisse l'effrayer.

         Les autres, eux, ont donc gravi la montagne avec lui. De là-haut, l’émetteur [29] de foret_antennes.jpg"Radio-heureux" fonctionne à pleine puissance : couvrant tous les récepteurs présents, du plus faible au plus fort, du plus modeste au modèle high tech. Mais il n’impose nullement de suivre sa fréquence (les déjà-heureux ayant choisi de rester à l’abri de la plaine n’ont pas essuyé la colère du Seigneur tant que son jour n’est pas arrivé…) : pas même que les récepteurs tournent leur bouton [30, APR note 10] ; qu’ils le tournent ne garantit pas davantage qu’ils fussent sur la bonne fréquence... ou qu’ils ne laissent pas subsister qu’un filet de son pour meubler le silence, au gré de leur volonté, sans plus faire attention à la manière dont ils écoutent [31][32]. La bonne fréquence n’étant pas figée [33][34], personne ne peut s’enorgueillir à dire : « Voilà : je l’ai trouvée. Reposons-nous. [35] » Sinon, seuls ceux qui l’eussent ainsi trouvée pourraient faire la volonté du Seigneur… ce qui ne laisserait plus subsister grand monde. Or, les humbles du pays ne sont-ils pas apostrophés comme faisant sa volonté ? Le bouton de leur récepteur est positionné sur la bonne fréquence : simplement, il n’est pas tourné. Il leur reste néanmoins à chercherle Seigneur, la justice, l’humilité- sans que cela ne puisse les effrayer : ce n’est jamais que renoncer au mensonge et à la tromperie du faux béat ayant "trouvé"… et rendu son tablier de chercheur. Peut-être seront-ils ainsi à l'abri au jour de la colère du Seigneur.

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,26-31. (*)/(*)
Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, afin que personne ne puisse s'enorgueillir devant Dieu. C'est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes, dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption. Ainsi, comme il est écrit : Celui qui veut s'enorgueillir, qu'il mette son orgueil dans le Seigneur.

            Grâce à Dieu, en effet… mais Dieu n’a pas rendu impossible le trouble [36] et la confusion entre plusieurs émetteurs concurrents, se gargarisant assez aux yeux des hommes de sagesse, de puissance et de haute naissance pour prétendre leur avoir été opportunément envoyés pour leur être une "sagesse"  complémentaire (ou de substitution) plus abordable, une "justice" sur mesure [37], une "sanctification" à moindre coût avec la "rédemption" offerte en prime (cette gratuité étant assortie à "l’inexistence" du mal [38] à racheter) : en somme, du "Radio-heureux" made in Taïwan ! N’ayant renoncé ni au mensonge ni à la tromperie, incapables de couvrir la bonne fréquence –leur puissance n’étant rien en regard de celle-ci-, ils ne peuvent trouver leur force d’en haut et jouent sur la corde sensible de tout ce qu'il y a de faible dans le monde : et pour que ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ne puisse être effrayé par ces gens sages et puissants, ce qui est fort "persécute" en surface sa propre apparence [39] en n’en laissant modestement subsister que du petit et du pauvre [28][40]. Grâce à quoi, en effet, personne ne s’enorgueillit officiellement devant personne, tout le monde ayant "trouvé" "l’humilité" ; ce qui est fort peut alors se présenter pour un refuge aux yeux de ce qui est faible. Peut-être les humbles du pays seront-ils alors moins à l'abri au jour de la colère du Seigneur… cette colère [41] étant précisément motivée par ce qu’ils ne font plus sa volonté après avoir renoncé à chercher ce qu’il leur fallait chercher, parce que bercés par le chant de sirènes [42,11, note 67] prétendant "humblement" avoir "trouvé" pour eux, leur livrant clefs en mains.
         Or, si tout ce qui concerne le Reste d'Israël est conjugué au futur (négatif ou positif), ce futur n’est nullement suspendu à quelque nébuleuse entre ciel et terre puisque répondant symétriquement à des temps antérieurs de conjugaison, s’incarnant dans le monde dans le passé comme dans le présent. De même, ce qui relève d’Israël sous le nom du Seigneur ne saurait se limiter confortablement à une entité géographique, nationale ou politique trouvant ses origines aux confins du pourtour méditerranéen… et priée d’y demeurer figée ! "Ce Reste d'Israël ne commettra plus l'iniquité" : avant que Israël ne soit en Reste, ce1187211746.jpg qui en est a commis et commet l’iniquité. "Il renoncera au mensonge, on ne trouvera plus de tromperie dans sa bouche" : Monsieur de la Pallice ne démentirait pas qu’avant de renoncer et de ne plus trouver, il convient de ne pas avoir renoncé, de ne pas renoncer, d’avoir trouvé et de trouver encore mensonges et tromperies à satiété ; ce qui relève ici de la seule observation dans le monde"Il pourra paître et se reposer sans que personne puisse l'effrayer" : il ne peut pas encore paître et se reposer… les effrayants n’ayant pas besoin d’être cherchés ! On les trouve en abondance, soit par méfaits accomplis [25, APR note 32], soit sous la forme de "fantômes"© projetés [43][32, note 14][44, note 72][45, note 15] : ceux-là étant les réceptacles idéaux de toute sorte de mal faussement dit contre eux [46, APR note 51], ils peuvent d’ailleurs finir par basculer dans la première catégorie sous l’usure de l’insulte [47] ou celle des effets "thérapeutiques"©[48][48bis][49]… l’une n’excluant pas l’autre.

         Mensonge, tromperie, effrayer : tel est le cocktail classique du brouillage de l’émission, ses "animateurs" désanimants [50][51][52][53] étant prisés dans le monde sous l’abri faussement contraire de "rassurants" [42,1, notes 2,3] appelant à couvrir de confusion ce qui -à leurs yeux- ment et trompe [42,3][54,5][55, note 49][46, note 30] chez d’autres qu’eux-mêmes [56][57][58][59][60][61][62][63]. Même vous qui n’avez pas été appelés par Dieu (ou ne répondez pas à l’appel), regardez bien : parmi vous, y a-t-il encore beaucoup de sages aux yeux des hommes ? Parce que "chercher" la justice en la soumettant systématiquement [6, APR notes 21,22][64, note 4] aux "expertises"©[65][66, notes 34 à 38] obtenues des farceurs [67] précités –insurpassables champions du monde de l’iniquité [68][69]-, n’est-ce pas laisser entendre que tous les dictionnaires du monde ont été mis au pilori ? Grâce à Dieu, il n’en est rien : aussi n’est-il pas nécessaire d’effectuer de longues années d’études [70, APR note 32] (quel qu’en soit le sujet) pour trouver un dictionnaire. Ce qu’il y a de plus fou dans le monde devrait être encore à peu près capable d’y chercher la lettre J, et de poursuivre jusqu’au mot "justice". Même sans chercher explicitement le Seigneur, regardez bien ce qui est écrit : nous sommes là dans le monde réel, puisque précisément la forme de conviction est étayée sur la vérification de ce qui [71, AV note 30] définit le mot "justice" dans un réel qui est là, pour tous [71, AV note 41] : ceux qui ont gravi la montagne et ceux qui sont restés dans la plaine, ceux qui sont persécutés pour la justice et ceux qui se servent des institutions de la justice afin de persécuter, ceux qui sont de haute naissance et ceux qui sont d’origine modeste, ceux qui sont effrayants et ceux qui sont effrayés, celui qui cherche l'humilité -sans faux semblant [72]- et celui qui veut s'enorgueillir, etc. On ne devrait pas trouver plus de tromperie dans la définition donnée par un dictionnaire que dans l’application pratique du mot qu’il définit. C’est dire que ceux qui couvrent outrageusement de confusion cette application, -alors qu’ils possèdent un dictionnaire plus la prétention d’appartenir à ceux qui ont gravi la montagne- ne seront certainement pas à l'abri au jour de la colère du Seigneur.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Les commentaires sont fermés.