Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 février 2011

Quand vous avez trouvé le tapis dans une maison, restez-y jusqu'à ce que vous ayez secoué la poussière de vos pieds : ce sera pour vous le témoignage de nombreux "malades"©.

foi,évangile,philosophie,politique,littérature,deux par deux font un

 [*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,7-13. (*)(*)
(
Mt)(Mt)(Mt)(Mt)(Lc)(Mt)(Mt)(Mt)(Mc)(Lc)(Mt)(Mt)(Lc)(Mc)(12)| (Lc)(Lc)(Lc)(Lc)(Lc)(Lc)(72)
Jésus appelle les Douze, et pour la première fois il les envoie deux par deux. Il leur donnait pouvoir sur les esprits mauvais, et il leur prescrivit de ne rien emporter pour la route, si ce n'est un bâton ; de n'avoir ni pain, ni sac, ni pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange. » Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l'hospitalité dans une maison, restez-y jusqu'à votre départ.  Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez en secouant la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage. » Ils partirent, et proclamèrent qu'il fallait se convertir. Ils chassaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d'huile à de nombreux malades, et les guérissaient.

            Nous retrouvons Marc, non plus au moment où Jésus instituait les Douze, projetant plus tard de les envoyer prêcher avec le pouvoir de chasser les esprits mauvais [1], mais lorsque ce "plus tard" vient ici coïncider avec un présentpour la première fois il les envoie deux par deux. Leur prescrivant de ne rien emporter pour la route, ils n’emportent donc pas de bagages avec eux ; pas même de bagage intellectuel : ils n’ont d’ailleurs pas eu le temps foi,évangile,philosophie,politique,littérature,deux par deux font unmatériel -entre le chapitre 3 de l’Évangéliste et ce chapitre 6- d’effectuer de longues années d’études [2, APR note 32] les inscrivant au firmament de justes arrivés à la perfection. Ce qui tombe plutôt bien : n'ayant ni pain, ni sac, ni pièces de monnaie dans leur ceinture, ils eussent été fort entravés [3, APR note 3] s’ils avaient dû s’encombrer d’un carnet d’ordonnances, d’un stéthoscope et de tout l’attirail trouvant l’hospitalité dans une trousse de médecin ; ce que d’ailleurs ils ne sont pas [4]. Pourtant, ils guérissaient de nombreux malades : à cet égard, fidèle à lui-même, Marc ne précise ce détail qu’en dernier ressort, sans plus de son de trompettes : au titre d’effets bienfaisants qui inscrivent dans la chair une cause la dépassant par l’esprit. Car il porte de nouveau l’accent sur le pouvoir qui leur a été donné [1, APR note 14], sans lequel ils auraient pu verser des tonneaux d’huile à de nombreux malades qu’aucun d’entre eux ne s’en serait trouvé mieux… à moins d’un aléatoire effet placebo ! Les onctions d’huile n’ont d’ailleurs aucune valeur thérapeutique en soi, marquant la guérison en l’attestant visiblement et non en la déclenchant.

Lettre aux Hébreux 12,18-19.21-24. (*)/(*) 
Frères, quand vous êtes venus vers Dieu, il n’y avait rien de matériel comme au Sinaï, pas de feu qui brûle, pas d’obscurité, de ténèbres, ni d’ouragan, pas de son de trompettes, pas de paroles prononcées par cette voix que les fils d'Israël demandèrent à ne plus entendre. Le spectacle était si terrifiant que Moïse dit : Je suis terrifié et tremblant. Mais vous êtes venus vers la montagne de Sion et vers la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, vers des milliers d'anges en fête et vers l'assemblée des premiers-nés dont les noms sont inscrits dans les cieux. Vous êtes venus vers Dieu, le juge de tous les hommes, et vers les âmes des justes arrivés à la perfection. Vous êtes venus vers Jésus, le médiateur d'une Alliance nouvelle, et vers son sang répandu sur les hommes, son sang qui parle plus fort que celui d'Abel.
(*)[*]

         Ce qui n’est pas sans rencontrer un singulier écho à l’heure où pendant longtemps les fils de Raihël convertis à l’ahurissant tout-se-soigne [2, APR note 91]sans conversion [5]- demandèrent à ne plus entendre [6][7] de paroles prononcées par la voix de cassandres qui, ne se laissant pas terrifier par les grands laboratoires [8][9], remettent en question [10] l’efficacité de nombreux produits distribués sous le label quasi-mystique de médicaments [11; ceci, alors même que ces produits n’en finissent pas de donner sur le terrain plus de ténèbres que de lumière dans leur sillage. Après le Mediator [1, APR note 32], s’allonge de jour en jour [12][13] la liste sans fond de ces noms si peu inscrits dans les cieux qu’ils parlent plus fort à ce qui est souterrain [14][15]. Mettez des scandales : l’un chasse l’autre sans que cela exorcise de beaucoup de démons

1909784014.jpg

Les commentaires sont fermés.