Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 février 2011

À pied d’œuvre, toutes les quilles se positionnèrent là-bas. Alors, une grande boule se mit à rouler longuement…

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,30-34. (Mt)(Mc)(*)/(*)(*)
Après leur première mission, les Apôtres se réunissent auprès de Jésus, et lui rapportent
[*] tout ce qu'ils ont fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l'écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux qu'on n'avait même pas le temps de manger. Ils partirent donc dans la barque pour un endroit désert, à l'écart. Les gens les virent s'éloigner, et beaucoup les reconnurent. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. Jésus, voyant une grande foule de gens sur le bord du lac [1, APR note 10], fut saisi de pitié envers eux, parce qu'ils étaient comme des brebis sans berger [*]. Alors, il se mit à les instruire longuement. 

            Attention : ne même pas avoir le temps de manger est saisissant en toute circonstance ! De deux choses l’une :
- ou, sous l’
affirmation « Il a perdu la tête. »[2], on se plaint de celui qui est tenu pour diriger cet état de fait, on lui enlève toute confiance [3][4] et on vient pour se saisir de lui : ainsi les brebis mettent-elles les bouchées doubles [5, note 85][6, APR note 39], allant paître [7]
bon leur semble, réalisant en elles ce qui plaît à leurs yeux -et à leurs panses [8]-, arrivant tant et si bien à prendre le temps de manger [9] qu’elles en manquent [10] pour sortir de leurs lèvres l’acte de foi en l’honneur du nom du Pasteur par excellence. Il n’est d’ailleurs pas excellent de parler la bouche pleine : c’est déplaisant aux yeux des bien élevés, toujours là pour veiller au maintien des bonnes mœurs [11]. En effet, longuement instruits/instructeurs [12, APR note 22][13,§3][14, note 2], ils sont là pour veiller sur vos ânes [15][16], car ils règlent leurs comptes en comptant sur des règles [17, APR note 3][18, note 4][19, note 62], munis [20][21, APR note 17] de tout ce qui est bon à accomplir la tâche d’un amour extraordinairement vague [22, APR note 67][23][24, APR note 51][25, APR note 38].
- ou bien les gens voyant s’approcher un sacrificateur loup-ange [26, APR note 56][27][28], BowlingStrike_450.jpgbeaucoup reconnaissent assez sa patte blanche [29] pour s’en écarter, faisant confiance à ceux qui les dirigent et leur restant soumis jusqu’à courir auprès d’eux avant que le faux berger [30] n’arrive sur eux [31, notes 17][32]. En cela, ils ont réalisé qu’à long terme, ils auront moins à se plaindre d’avoir saisi le berger des brebis de pitié envers eux… que de se laisser saisir sur le gril [33,im.3][34,im.4,5][35][36][37] par son imitateur [38][39]pillant la gloire des autres [40][41, notes 70 à 81][42], aucune ne lui appartenant-, celui-là n’ayant pas manqué de partager "généreusement" ce qui ne profite qu’à lui seul sans qu’il n’aie de comptes à rendre à personne [43,com.1,9,13,21,22][44,com.1] :  l’art "nécessaire" de redéfinir la pitié elle-même [41, 9,10,11][45, 9,10,11] envers les brebis, à l’évidence [46, APR note 70] en fonction de ce qu’elles ne réalisent pas en nous ce qui plaît à nos yeux [41, note 4]. De fait, en cette circonstance ("exceptionnelle" en tout point [41,1][45,1]) il n’y a plus de première -ou de dernière- mission [47], mais une seule qui compte : votre propre vie [41,10][45,10] ! N’eût-il pas été dommage de manquer d’être généreux et de partager auprès de nombreux arrivants et partants virtuels ce plaintif acte d’auto-foi sortant de lèvres en l’honneur du nom du royaume des lapins [48] ? C’est cela qu’il fallait offrir… en instruction comparative avec la lettre aux Hébreux :

Lettre aux Hébreux 13,15-17.20-21. (*)/(*)  
Frères, en toute circonstance, offrons à Dieu, par Jésus, un sacrifice de louange, c'est-à-dire l'acte de foi qui sort de nos lèvres en l'honneur de son nom. Ne manquez pas d'être généreux et de partager. C'est cela qu'il faut offrir à Dieu pour lui plaire. Faites confiance à ceux qui vous dirigent et soyez-leur soumis ; en effet, ils sont là pour veiller sur vos âmes
[32, APR note 4][49, APR note 14], et ils auront à rendre des comptes [50][51]. Ainsi, ils accompliront leur tâche avec joie, sans avoir à se plaindre, ce qui ne vous serait d'aucun profit. Que le Dieu de la paix, lui qui a fait remonter d'entre les morts le berger des brebis, Pasteur par excellence, grâce au sang de l'Alliance éternelle, notre Seigneur Jésus, que ce Dieu vous munisse de tout ce qui est bon pour accomplir sa volonté, qu'il réalise en nous ce qui plaît à ses yeux, par Jésus Christ, à qui appartient la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Lettre aux Peureux 13,15-17.20-21. (*)/(*)
foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,sociétéFrères chiens
[52], en toute circonstance où "l’intérêt de la famille et la protection des enfants"©[53, note 51] sont malmenés, offrons au Docteur, par Philou, un sacrifié [54, note 72] de loup-ange, c'est-à-dire l'acte de "loi"©[55] qui sort nos lièvres [56][57] en l'honneur de son nom. Ne manquez pas d'être vénéneux [58][59] et de partager [60, APR note 10 ?]. C'est cela que le Docteur vous offre pour vous plaire. Faites confiance [61][62][63][64] à ceux qui vous manœuvrent [65][66][67][68] et soyez-leur soumis [69, notes 69,70][70, note 75][71, note 81][72,com.10][73,com.2] ; en 1518708457.jpgeffet, ils sont là pour surveiller vos âmes [74][75][76, APR note 4][77], et personne ne s’en rend compte : eux les premiers. (Ce qui ne les dissuade nullement de se poser en arbitres [78] universels de la "conscience"©[41,1][45,1][79][80]…[81] et autre "réalité"©[82][83, AV note 41][84, note 49][85!). Ainsi, ils accomplissent leurs taches [86, AV note 9][87] avec joie, sans avoir à tenir compte de qu’on s’en plaigne [88][89, notes 3,4][90, notes 17,18][91], ce qui ne vous est d'aucun profit : tout le monde ne peut pas en dire autant [92][93][94][95][96][97][98]. Que le Docteur des lapins, lui qui fait reclouer [99, APR note 16][100] entre les morts [101, APR note 65] le berger des brebis, passe-peur [102] par ingérence [103, APR note 96], faisant l’impasse [104] sur le sang de l'Alliance éternelle [105], notre Baigneur Philou, que ce Docteur vous munisse de tout ce qui est bon pour accomplir votre veulonté [106], qu'il réalise en nous ce qui plaît à nos yeux, par Philou en crise, à qui appartient la poire [107] pour les stèles des stèles [108]. Ach so.[109][110, APR note 12]

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Les commentaires sont fermés.