Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 avril 2011

Des Pâques, des Pâques, oui mais… des Panzer niés !

(*)-[*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,1-10. (Mc)(Lc)/(*)(*)(* [39])
[Samedi 23 avril 2011]
Le samedi saint - Dimanche de Pâques : Veillée Pascale

Après le sabbat, à l'heure où commençait le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l'autre Marie vinrent faire leur visite au tombeau de Jésus. Et voilà qu'il y eut un grand tremblement de terre ; l'ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s'assit dessus. Il avait l'aspect de l'éclair et son vêtement était blanc comme la neige
[?|?][1][*]. Les gardes, dans la crainte qu'ils éprouvèrent, furent bouleversés, et devinrent comme morts. Or l'ange, s'adressant aux femmes, leur dit : « Vous, soyez sans crainte [>20] ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n'est pas ici, car il est ressuscité, comme il l'avait dit. Venez voir l'endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : 'Il est ressuscité d'entre les morts ; il vous précède en Galilée : là, vous le verrez !' Voilà ce que j'avais à vous dire. » Vite, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s'approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu'ils doivent se rendre en Galilée : c'est là qu'ils me verront. »

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

(*) - [*][*][*] - [*]

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 6,3-11. (*)/(*)(*)[5/3](*)(*) [Samedi 23 avril 2011]
Frères, nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est dans sa mort que nous avons été baptisés
(*)(*). Si, par le baptême dans sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c'est pour que nous menions une vie nouvelle [*], nous aussi, de même que le Christ, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d'entre les morts. Car, si nous sommes déjà en communion avec lui [59] par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par une résurrection qui ressemblera à la sienne. Nous le savons : l'homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que cet être de péché soit réduit à l'impuissance (*), et qu'ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché. Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d'entre les morts, le Christ ne meurt plus ; sur lui la mort n'a plus aucun pouvoir. Car lui qui est mort, c'est au péché qu'il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c'est pour Dieu qu'il est vivant. De même vous aussi : pensez (*) que vous êtes morts au péché, et vivants pour Dieu en Jésus Christ.

1153505029.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9. (*)(*)(*)(*)(*)
Dimanche de la Résurrection

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau
(*). Le matin de Pâques, Marie-Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. » Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

[*|*] - [*][*][*][*][*][*] - [*] [*]

Livre des Actes des Apôtres 10,34.37-43. (*)/(*)(*)
Quand Pierre arriva à Césarée, chez un centurion de l’armée romaine, il s’adressa à ceux qui étaient là : « en vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes
[Rm] ; Vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l'a consacré par l'Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon [2,3]. Car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins (*)[1] de tout ce qu'il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l'ont fait mourir en le pendant au bois du supplice. Et voici que Dieu l'a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se montrer, non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d'avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts. Il nous a chargés d'annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l'a choisi comme Juge des vivants et des morts. C'est à lui que tous les prophètes rendent ce témoignage : Tout homme qui croit en lui reçoit par lui le pardon de ses péchés. »

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3,1-4. (*)/(*)(*)(*)
Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez vers les réalités d'en haut, et non pas vers celles de la terre
(*)[49](*)(com.48)[Ph](*)[84]. En effet, vous êtes morts avec le Christ, et votre vie reste cachée avec lui en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire.

foi,évangile,christianisme,philosophie,politique,littérature,société

[*][*][*][*]

Commentaires

La démarche reste certes, " un peu " ( ... ) obsessionnelle mais le maquilleur ne manque pas de talent. Bonne journée, Michel !

Écrit par : simone | lundi, 25 avril 2011

Il ne nous reste plus qu'à mieux cerner les contours de la dite "obsession" : suis-je loin du compte si vous suggérez par là que votre serviteur en est tristement réduit à bouffer des pâtes du matin jusqu'au soir ? (Que ne ferait-on pas pour égarer les soupçons...) Auquel cas, souffrez que je m'inscrive en faux !
Euh... avec ou sans sauce ?

Écrit par : Michel | lundi, 25 avril 2011

Moi ce midi ce fut avec sauce mais des Barilla bien sûr ! ... (N° 1 in Italia)
Allez, je vous abandonne le bénéfice de la pub.

Écrit par : simone | lundi, 25 avril 2011

Les commentaires sont fermés.