Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 06 juin 2011

Dans le monde, vous trouverez d’autres adresses, mais ayez confiance : je vous dis cela pour que vous trouviez chez moi le juste prix.

Paixerie.jpg

[*][*] - [*|*|*|*|*]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,29-33. {*}{X}{*} 
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père,
il parlait à ses disciples. Ceux-ci lui disent alors : « Voici que tu parles ouvertement, sans employer de paraboles. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et qu'il n'y a pas besoin de t'interroger : voilà pourquoi nous croyons que tu es venu de Dieu. » Jésus leur répondit : « C'est maintenant que vous croyez ! L'heure vient -et même elle est venue- où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; pourtant je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai dit tout cela pour que vous trouviez en moi la paix (*). Dans le monde, vous trouverez la détresse, mais ayez confiance : moi, je suis vainqueur du monde. »

Escroquerie de Labriolle selon malsain Philou -16,29-33° (*)/(*)
1291691511.jpgÀ l'heure
[1]Philou [2] passait ce monde à sa paire de ciseaux [3], il parlait à ses bisciples [4, notes 3,4][5]. Ceux-ci lui disent alors : « Voici que tu parles catégoriquement [6, notes 23 à 42], en déployant de gentilles [7, APR note 2] fariboles [8]. Nous maintenons [9][10] que tu sais toutes choses [11, notes 3,4][12][13][14][15][16][17], et qu'il n'y a pas besoin de s'interroger [18][19][20][21] : ce qui est très libérant [22, APR note 44] pour nous qui en savons si peu [23] ; voilà pourquoi nous psychocroyons [24][25][26] que tu es venu de l’HoroDocteur [1][27]. » Philou leur répondit : « C'est hallucinant [28, notes 59,60?] que vous croyez [29, notes 77 à 84][30, notes 44 à 50] ! L'heure vient -et même elle est venue [31]- où vous ferez disperser [6, note 83][32, note 4][33,277001122.jpg APR note 5][34] chacun de son côté -le bien-portant de l’un, le bien-parti [35] "malade"© de l’autre [36, notes 2 à 6][37][38]-, et ce dernier, vous le laisserez seul [39,8][40,8][41,p.5] ; pourtant il n’est pas seul, puisque des dizaines de milliers [29, note 97] d’autres sont avec lui. Je vous ai médit [42] tout cela pour qu’il trouve chez moi "l’apaisant"©[43][44][45][46][47][48][49][50, notes 35,36][51][52][53]. Dans le monstre [54][55, APR note 80][56, APR note 122][57][58][59][60][61], vous trouverez la détresse [62][63][64],...
podcast...mais ayez confiance
[65][66][67] : moi, je suis vainqueur du monstre [68][69][70][71][72][73][74][75]. »

Livre des Actes des Apôtres 19,1-8. (*)/(*)
Pendant qu'
Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples. Il leur demanda : « Quand vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu le Saint-Esprit ? » Ils lui répondirent : « Nous n'avons même pas appris qu'il y a le Saint-Esprit. » Paul reprit : « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent : « Celui de Jean Baptiste. » Alors Paul leur expliqua : « Jean donnait un baptême de conversion (*) ; et il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui (*), c'est-à-dire en Jésus. » Après ces explications, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils se mirent à dire des paroles mystérieuses et à parler comme des prophètes. Ils étaient une douzaine d'hommes au total. Ensuite, Paul se rendit à la synagogue ; et là, pendant trois mois (*), dans ses entretiens, il s'efforçait de convaincre en parlant avec assurance [*] du royaume de Dieu.

Livre des Actes Déstabilisants 19,1-8. (*)/(*)
1660420311.jpgPendant que Grobob
os
[76, APR note 45] était à Crinthe [77, APR note 20], Phil’os [78] traversait la haute mer [79][80] ; il arriva à Daltonhealth [76, note 47], où il trouva quelques bisciples. Il leur demanda : « Quand vous êtes devenus psychocroyants [24], avez-vous passé l’aspirateur ? » Ils lui répondirent : « Ayant fait notre formation auprès de spécialistes du balai [81][82], nous n'avons même pas appris qu'il y a l’aspirateur [83]. » Phil’os reprit : « Quel rebaptême [84] avez-vous donc su ? » Ils répondirent : « Celui de Jean Pastriste [85]. » Alors Phil’os leur expliqua : « Jean donnait un rebaptême de régression [86] ; et il disait au peuple de croire en celui qui devait venir derrière lui [87, note 11], c'est-à-dire en Philou. » Après ces explications, las d’attendre celles d’Anne-Lise [88, notes 17,18] ils se firent rebaptiser au nom du Baigneur Philou. Et avant que Phil’os ne leur eut imposé des "soins"©, le Cinq-Paris [89] vint sur eux, et ils se mirent à dire des parlotes [90] mystérieuses [91, notes 34 à 38] et à parler comme des "professionnels"©[92][93]. Ils étaient une douzaine d'hommes au penthotal [94]. Ensuite, Phil’os les tendit à la "cynodrogue"©[95][96, note 40/1][97][98][99][100] ; et là, pendant trois mois, dansant entre les chiens [101][102?], il ne se forçait pas à les contraindre en leur parlant avec insolence du royaume du Docteur [103]1364615387.jpg

Les commentaires sont fermés.