Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 juillet 2011

Une si gentille "victime"© (et rigolote aussi)…

http://micheldetiarelov.hautetfort.com/media/02/01/153998569.jpg

       De même que bien et mal furent des concepts détestables en leur temps (auxquels il fallait tordre le cou en les réinterprétant et les éradiquant [1][2] sans pitié [3,9] afin que s’en portent mieux nos si fragiles psychés), cela n’interpelle-t-il pas derechef sur le concept de justice ? On pourra toujours en éradiquer également le concept (ce qu’on fait d’ailleurs très bien), le redéfinir à l’envi, faire le poirier ou jouer à saute-mouton [4, notes 50,51], tenter de relativiser la portée d’un certain vocabulaire (parce qu’il ne serait que l’expression d’un milieu professionnel donné), rien n’y fera : même s’il n’y a pas de mort d’un corps d’homme dans son application concrète, le dernier des imbéciles aura peine à croire que le verbe SUCCOMBER [5,im.4,§8][6, note 2][7, note 84] puisse jamais servir une logique contribuant à croquer la vie à belles dents !

Lire la suite>

Les commentaires sont fermés.