Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 31 mars 2013

Chaque fois qu’Il n’est pas ressuscité…

PÂQUES AU RAB D’ÂNE

Montage a mort 2.jpg

[*][*][*]


[…] Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.' […] 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces petits [1, APR note 32], à moi non plus vous ne l'avez pas fait.'[…][2, AV note 414][Mt(2)]  À chacune de ces fois, Il n’est pas ressuscité.

« Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d'argent, que l'on aurait données à des pauvres ? »[Mt(3)] À chacune de ces fois où l’on "se préoccupe des pauvres" de toute nature… afin de mieux faire valoir sa "richesse"[Lc(1)], Il n’est pas ressuscité.

Attendu que "chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait", à chacune de ces foisl'homme est livré par l'homme [3][4][5][6][7][8][9], Il vaudrait mieux que ce dernier-là ne soit pas né [Mt(5)] : pour celui-là, Il n’est pas ressuscité.


[Dimanche de Pâques 31 mars 2013]
Saint Jour de Pâques, la Résurrection du Seigneur, solennité des solennités
    
Livre des Actes des Apôtres 10,34a.37-43.
{*}{*}{
*}{*} 
Alors Pierre prit la parole : « En vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes [Rm][260,268](*)(*)(*)[Jc3] ; Vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l'a consacré par l'Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu'il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l'ont fait mourir en le pendant au bois du supplice. Et voici que Dieu l'a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se montrer, non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d'avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts. Il nous a chargés d'annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l'a choisi comme Juge des vivants et des morts. C'est à lui que tous les prophètes rendent ce témoignage : Tout homme qui croit en lui reçoit par lui le pardon de ses péchés. »

Alors même que vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée jusqu’au témoignage rendu par tous les prophètes, chaque fois que vous faites des différences entre les hommes [10][11][12], chaque fois que vous faites le mal en étant sous le pouvoir [13, notes 12][14, note 53][15, notes 14,15][16, APR note 149][17, notes 155 à 157][18] de "guérisseurs"© dont personne ne témoigne qu’ils guérissent [19,[8]], Il n’est pas ressuscité. Chaque fois que vous "comprenez"©[20, APR note 34] en "vérités"©… achetées au rabais [21, note 203] pour avoir accepté de subordonner à autrui votre compréhension du monde sous prétexte d'une complexité apparente [22,§5][23][24, notes 411>412], à quoi bon seulement croire en lui ? Qu’Il soit ressuscité ou non, vous montrez que cela vous est indifférent.
« Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi si tu ne l'avais reçu d'en haut ; ainsi, celui qui m'a livré à toi est chargé d'un péché plus grave. »[Jn(7){3}] Chaque fois que vous livrez l'un de ces petits qui sont mes frères [25,3°)][26] à des "guérisseurs"© dont personne ne témoigne qu’ils guérissent  (alors même que celui-là ne le demande pas [27: n’ayant pas plus que vous besoin d’être "guéri"), les dits "guérisseurs"© n’auraient aucun pouvoir sur lui s’ils ne l’avaient reçu d’en bas : à votre témoignage, qui pourrait croire un instant qu’Il est ressuscité ? Qui pourrait croire que vous croyiez en lui -que vous ne voyez pas- alors même que vous ne voulez pas croire celui que vous voyez [28,Jn(5,8)], depuis que vous croyez [29] le "guérisseur"© qui, lui, ne se fait pas toujours voir [30, notes 187 à 193] ? Qui pourrait croire que vous receviez par lui le pardon de vos péchés si vous témoignez en pratique ne croire ni au pardon [31][32,Mt(4)] (offert ou reçu) ni au péché [33, notes 10 à 12][34, notes 25 à 30][35, notes<126>] ?
"Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon" ? Là ou passe le changement du bien en mal, l’affût de trouver des tares aux meilleures qualités [36][37, notes 56>57(<336)], chaque fois que vous tendez [38][39][40] vers ce réel qui est là, pour tous [41, AV note 41], Il n’est pas ressuscité.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3,1-4. {*}{*}  {*}{*}
Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Tendez vers les réalités d'en haut, et non pas vers celles de la terre. En effet, vous êtes morts avec le Christ, et votre vie reste cachée avec lui en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20, 1-9. {*}{*}{*}{*}{*(2)}
{*}{*}{*
(4)}
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau. Le matin de Pâques, Marie-Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. » Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place. C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.

Chaque fois que vous courez trop vite en groupe, vous avez des soucis plus urgents que de voir que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts : la crainte [42, APR note 20][28,Jn(7)] commune du loup"©[43, notes 5 à 17][44][45] vous galvanise, vous rassure de ne pas être tout seuls à le fuir [46, notes 1 à 3][47][30, APR note 59][48, note<192][49, AV note 218][50, notes 211>][51, notes 32 à 35][52, notes<121][53, notes<595>][37, notes<323>].
podcast
Et comme à l’école des fans [54], tout le monde a gagné : p106083200.jpgarce que tout le monde [55, note<12>] est arrivé le premier au tombeau. tout le monde a vu, tout le monde a cru. Un peu tard, cependant : car il y avait une falaise [56,Mc][57]
podcast

Malheureusement [41, APR note 30/2], si la peur [24, notes 402 à 408][58, notes 24] donne des ailes, ce n’est là qu’une métaphore sans parachute [59]. De même, si les belles envolées lyriques peuvent soulever l’enthousiasme d’un moment… ce n’est que lui qu’elles soulèveront : encore une métaphore laissant tomber de haut. Ainsi, chaque fois que vous partagez l’unanimité de considérations [60, note 43/2][61] publiques tout en roulant en privé leur contenu hors de leur place [62], il n’y a plus qu’à en regarder leur linceul qui reste là : c’est peut-être trop dommage, trop injuste [63, notes 51/2 à 53]… mais à chacune de ces fois, Il n’est pas ressuscité.
Alors,
avec ou sans le Christ, il ne vous reste plus à chaque fois qu’à attendre tranquillement [64] de ressusciter.

4158436951.jpg

Les commentaires sont fermés.