Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 novembre 2013

Les Arts de la Sagesse

Montage la sagesse des crocodiles.jpg

Synonymes de sagesse.jpg

Antonymes de sagesse.jpg

(1)[1Co 1,17-25(extrait)]{*}{*}
[…]
Car le langage de la croix
[*][*] est folie pour ceux qui vont vers leur perte, mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour nous, il est puissance de Dieu. L'Écriture dit en effet : La sagesse des sages, je la mènerai à sa perte, et je rejetterai l'intelligence des intelligents. Que reste-t-il donc des sages ? Que reste-t-il des scribes ou des raisonneurs d'ici-bas ? La sagesse du monde [Lc], Dieu ne l'a-t-il pas rendue folle ? Puisque le monde, avec toute sa sagesse, n'a pas su reconnaître Dieu à travers les œuvres de la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par cette folie qu'est la proclamation de l'Évangile. Alors que les Juifs réclament les signes du Messie, et que le monde grec recherche une sagesse, nous, nous proclamons un Messie crucifié, scandale[204]pour les Juifs, folie pour les peuples païens. Mais pour ceux que Dieu appelle, qu'ils soient Juifs ou Grecs, ce Messie est puissance de Dieu et sagesse de Dieu [Pr][Ec][Pr+Ep]. Car la folie de Dieu [*<*] est plus sage que l'homme, et la faiblesse de Dieu est plus forte que l'homme.[1Co][1Co][1Co][1Co][1Co]

Synonymes de folie.jpg

Antonymes de folie.jpg

"Quand le sage désigne la lune [1][2], l’idiot [3] regarde le doigt."[4]

Montage gros doigt2.jpg

(2)[Mardi 15 octobre 2013] [rappel {Rm(2) (extrait)}]
[…] Ils se sont laissé aller à des raisonnements qui ne mènent à rien, et les ténèbres ont rempli leurs cœurs sans intelligence [1,2]. Ces soi-disantsages [Jc(6)] sont devenus fous [1Co][Sg][>424][*] ; ils ont échangé la gloire du Dieu immortel contre des idoles [1Co][ND][…].    

(3)[Lundi 11 novembre 2013]
Livre de la
SAGESSE 1, 1-7.
Aimez la justice [*>1>16][*][*], vous qui gouvernez la terre, ayez sur le Seigneur des pensées droites, cherchez-le avec un cœur simple, car il se laisse trouver par ceux qui ne veulent pas le mettre à l'épreuve, il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui [22]. Les pensées tortueuses [>16] éloignent de Dieu, et, si l'on provoque sa toute-puissance, elle met en échec les insensés.
Car la Sagesse ne peut pas entrer [*] dans une âme qui médite le mal [9>15][<88>][*>*][36>39], ni habiter dans un corps asservi au péché [>94].
L'Esprit Saint [>71][281>283], éducateur [21][<313>] des hommes, fuit l'hypocrisie [*], il se détourne [?] des pensées sans intelligence [1,2][*], il est mis en échec quand survient l'injustice.
La Sagesse est un esprit qui aime les hommes, mais elle ne laissera pas le blasphémateur impuni
[*][*][Ex] pour ses paroles [>Lc(4)] ; car Dieu scrute ses reins, avec clairvoyance il observe son cœur, il écoute les propos de sa bouche.
L'Esprit du Seigneur remplit l'univers : lui qui tient ensemble [*] tous les êtres, il entend toutes les voix.


podcast
Daniel Facérias : Ensemble 4mn45
(extrait de « Oser l’éternité », Bayard Musique)

Ensemble.jpg

(4)[Mardi 12 novembre 2013]
Livre de la
SAGESSE 2, 23-24.3,1-9. {*}{*}{*}{*}
Dieu a créé l'homme pour une existence impérissable [*], il a fait de lui une image de ce qu'il est en lui-même. La mort est entrée dans le monde par la jalousie [7] du démon [>22], et ceux qui se rangent dans son parti en font l'expérience [*].
Mais la vie des justes est dans la main de Dieu [>17][>20][54][>26], aucun tourment n'a de prise sur eux. Celui qui ne réfléchit pas [1,2] s'est imaginé qu'ils étaient morts ; leur départ [93>115] de ce monde a passé pour un malheur ; quand ils nous ont quittés, on les croyait anéantis [95>97?], alors qu'ils sont dans la paix. Aux yeux des hommes, ils subissaient un châtiment, mais par leur espérance ils avaient déjà l'immortalité. Ce qu'ils ont eu à souffrir était peu de chose auprès du bonheur dont ils seront comblés, car Dieu les a mis à l'épreuve et les a reconnus dignes de lui [Jc][Jc]. Comme on passe l'or au feu du creuset [>8], il a éprouvé leur valeur [Ec] ; comme un sacrifice offert sans réserve [*], il les a accueillis. Au jour de sa visite, ils resplendiront, ils étincelleront comme un feu qui court à travers la paille. Ils seront les juges des nations et les maîtres des peuples, et le Seigneur régnera sur eux pour toujours. Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur [1,2][*] comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles [>104?] resteront avec lui dans son amour [12][*][>170], car il accorde à ses élus [*][*] grâce et miséricorde [52>54].

Montage sept fantomes3.jpg

_______________

INTERLUDE


La vie des justes psychiques [5] étant dans la main du Docteur (qui est lui-même un "habitué des manifestations" ad hoc [6, note 141>7(mp3)]) comme de ceux qui se rangent dans son parti [8][9][10][11][12], aucun tourment n’a de prise sur eux, alors qu’ils sont dans la tranquillité d’esprit [13, note 402/2][14][6, notes 158,159]. L’éventuel syndrome du "chat-qui-tourne"©[15][16][17, APR note 58] qu'ils ont à souffrir est peu de chose auprès du malheur "pathologique"©[18, note<88>][19] dont ils peuvent combler les "monstres"©[20][6, notes 187 à 190] qui ne mettent aucune confiance [21] dans le Baigneur. Car le Docteur les a reconnus (les premiers) assez dingues de lui pour n’avoir besoin ni d’épreuve [22] ni de preuve [23][24][25][26]. Sans réserve [27], il accueille les sacrifiés qui lui sont offerts à la oui-demande [28,3°)][29][30][31].
Il est brai [32(?)] que la justice psychique [33, notes 58,59] ne fait pas dans la dentelle… mais dans le binaire (ne pas confondre avec celui du langage informatique : celui-ci recourt en effet souvent au chiffre unen plus du zéro [34][35][36, AV note 347]). Faire dans le binaire, c’est chercher au plus simple… mais avec le cœur en moins [>Sg(3)§1]. C’est-à-dire que le juste psychique s'est imaginé [>Sg(4)§2] l’axiome suivant, exceptionnellement à double sens [37][38][39] (parce que fermé !) : est sage celui qui n’est pas fou ; est fou celui qui n’est pas sage [40?]. D’où qu’il ne soit pas nécessaire [41,6] au Docteur de scruter les reins, d’observer le cœur (d’autant moins qu’il est parfois comme allergique à la cardiologie [42, notes 5,6][43, note<264>][44, note 42]), d’écouter les propos de la bouche [>Sg(3)§4] du "monstre"© (ce qui tombe [45, note 48] rudement bien lorsqu’il n’y est pas [46][47][48, notes 516>522] !…) : en effet, fusse-t-il hors de tout champ clinique [49], son prestige [50][51] garde complètement, entièrement [52] toutes ses plumes [53][54][55][56]grâce à notre simple axiome sage=>pas fou (fou=>pas sage). Car (pour peu que nous laissions de côté quelque "monstrueux"© cercle rebelle [57][58][59][60][61][62][63][64][65][66][67][68]), sachant que le sage lambda [69, notes 167 à 171] est déjà à bonne enseigne de non folie, tout le monde [70, note<12>] s’imagine [>Sg(4)§2] qu’on ne saurait désigner [71] et massacrer "soigner"©[72][72bis] du fou sans être implicitement soi-même perché au sommet de l’olympe [73] de la sagesse ! Retour unanime [74][75, note 43/633] -en fanfare- de l’"illuminant"©[76, notes 373>375][77, notes 102>105][17, notes 51,52]"SAGISSIME"©©©[13, APR note 424] !

Une vérité qui dérange2.jpg

Les commentaires sont fermés.