Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 novembre 2013

Une loi de Mède Persée à jour…

Montage-Lions-et-Agneaux.jpg

(1)[Jeudi 28 novembre 2013]
Livre de Daniel 6,12-28. {*}

Daniel excitait la jalousie [1, notes 7][2][3][4,Jc][5,Jc][5,Jc7][6,Jc(6,7)] des courtisans parce qu'il avait la faveur [7,Gn] du roi Darius. Un jour qu'il était dans sa chambre, en train d'invoquer son Dieu et de le supplier, ces hommes se précipitèrent et le surprirent [8, note 7].


Ils allèrent trouver le roi et lui dirent : « N'as-tu pas signé cette interdiction : Tout homme qui, pendant les trente jours qui viennent, adressera une prière à un dieu ou à un homme autre que le roi, sera jeté dans la fosse aux lions [9] ? »[10][10bis] Le roi leur répondit : « Oui, c'est la décision [11] que j'ai prise. Et, selon la loi des Mèdes et des Perses, elle est irrévocable. » Ils dirent alors au roi : « Daniel, un des déportés de Juda, ne tient pas compte de toi, ni de ton interdiction, ô roi ; trois fois par jour, il fait sa prière. »


Le roi fut très contrarié de ces paroles et se préoccupa de sauver Daniel. Jusqu'au coucher du soleil, il chercha comment le soustraire à la mort. Les mêmes hommes revinrent à la charge auprès du roi : «  N'oublie pas, ô roi, que, selon la loi des Mèdes et des Perses, toute interdiction, tout décret porté par le roi est irrévocable. »[12, notes 98,99] 


Alors le roi ordonna d'emmener Daniel, et on le jeta dans la fosse aux lions [13][14, notes 6 à 10]. Il dit à Daniel : « Ton Dieu, que tu sers avec tant de constance, c'est lui qui te délivrera ! » On apporta une grande pierre, on la plaça sur l'ouverture de la fosse ; le roi la scella avec le cachet de son anneau et celui de ses dignitaires, pour que la condamnation [15, note<167>] de Daniel fût irrévocable. Puis le roi rentra dans son palais [16][17] ; il passa la nuit sans manger ni boire, il ne fit venir aucune concubine, il ne put trouver le sommeil.

981954692.jpg
[
34]

Il se leva dès l'aube, au petit jour, et se rendit en hâte à la fosse aux lions. Arrivé près de la fosse, il appela Daniel d'une voix angoissée : « Daniel, serviteur du Dieu vivant, ce Dieu que tu sers avec tant de constance a-t-il pu te faire échapper [18] aux lions ? » Daniel répondit au roi : « Que le roi vive éternellement ! Mon Dieu a envoyé son ange, qui a fermé la gueule des lions. Ils ne m'ont fait aucun mal [19], car j'avais été reconnu innocent [20][21][22][23][24] devant lui ; et devant toi, ô roi, je n'avais rien fait de criminel. »[25][26,[F]][27, notes 204,205]

3_lion_by_nicobou.jpg
Le roi ressentit une grande joie [28] et ordonna de tirer Daniel de la fosse. On l'en retira donc, et il n'avait aucune blessure, car il avait eu foi en son Dieu. Le roi ordonna d'amener les accusateurs de Daniel et de les jeter dans la fosse aux lions [29,Dn, APR note 143][30][31?][32], avec leurs enfants et leurs femmes ; or, avant même qu'ils soient au fond de la fosse, les lions les avaient happés et leur avaient broyé les os. Alors le roi Darius écrivit à tous les peuples, nations et langues, qui habitent sur toute la terre : « Qu'une paix parfaite vous soit donnée ! Voici le décret que je porte : Dans toute l'étendue de mon empire, on doit craindre et vénérer le Dieu de Daniel, car il est le Dieu vivant, il demeure éternellement ; son règne ne sera pas détruit, sa souveraineté n'aura pas de fin. »



Daniel Balavoine : "Vivre ou survivre" (avec ou sans lions)

Montage mammouth 10 cornes.jpg[*][*]


(2)[Vendredi 29 novembre 2013]
Livre de Daniel 7,2-14. {*}

Daniel prit la parole pour décrire sa vision [33, note<60>] : « Au cours de la nuit, je regardais. Les quatre vents du ciel soulevaient la grande mer. Quatre bêtes ÉNORMES[34][35][36][37, note 101] sortirent de la mer, chacune différente des autres. La première ressemblait à un lion, et elle avait des ailes d'aigle. Tandis que je la regardais, ses ailes lui furent arrachées, elle fut soulevée de terre et dressée sur ses pieds, comme un homme, et un cœur d'homme [38,Mc(1)§2] lui fut donné.

Les 4E.jpg
[>86][*]

Montage sortie de sec ours3 pas vision.jpg[*]

La deuxième bête ressemblait à un ours [39][40][41][42][43?][44?][45?] ; elle était à moitié debout, et elle avait trois côtes d'animal dans la gueule, entre les dents. On lui dit : 'Lève-toi, dévore beaucoup de viande !'[41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55][56][57][58][59][60][61][62]

Arc en ciel dévoreurs sur commande.jpg
Je continuais à regarder : je vis une autre bête, qui ressemblait à un léopard [63,6][64,6][65,Is]Extrait permis de mariage.jpg[66,Is] ; et elle avait quatre ailes [64] d'oiseaux sur le dos ; elle avait aussi quatre têtes. La domination lui fut donnée [65].


Puis, au cours de la nuit, je regardais encore ; je vis une quatrième bête, terrible, effrayante [66], extraordinairement puissante [67][67bis] ; elle avait des dents de fer énormes [68] ; elle dévorait, déchiquetait et piétinait tout ce qui restait [69][70]. Elle était différente des trois autres bêtes, et elle avait dix cornes [71]. Comme je considérais ces cornes, il en poussa une autre, plus petite, au milieu ; trois des premières cornes furent arrachées devant celle-ci. Et cette corne avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui tenait des propos délirants [72,[3>9]][73, APR note 197][74, APR note 254][75,[1]>notes 18>92][76, note<28>][77, APR note 848][78, note 14].


Je continuai à regarder : des trônes furent dispoOurs chasseur.jpgsés, et un Vieillard prit place ; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent. Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des millions d'êtres le servaient, des centaines de millions se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l'on ouvrit des livres. Je regardais, j'entendais les propos délirants [79] que vomissait [80] la corne. Je regardais, et la bête fut tuée, son cadavre [81] fut jeté au feu. Quant aux autres bêtes, la domination leur fut retirée, mais une prolongation de vie leur fut donnée, pour un temps et une période déterminés.


Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d'homme ; il parvint jusqu'au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite. [>>>]

Dans un monde où chacun triche FB.jpg

[>78][*][*|*][*][L'aphorisme ci-dessus est emprunté à André Gide][*]

Les commentaires sont fermés.