Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 février 2014

Des dimanches à clef élastique.

Montage Les lapins du dimanche.jpg

[*][*][*][*][*][*][48][*][*] – [*|*][*|*]

[Dimanche 16 février 2014]
Livre de l'Ecclésiastique 15,15-20. {*}
{*}[>57][<13][30][<1][332(>*)][180][20>22][156]
Si tu le veux [49>53], tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle [>104]. Le Seigneur a mis devant toi [*] l'eau et le feu [*] : étends la main vers ce que tu préfères [Dt][Dt]. La vie et la mort sont proposées aux hommes, l'une ou l'autre leur est donnée selon leur choix [1>3]. Car la sagesse du Seigneur est grande, il est tout-puissant et il voit tout [187>193]{Jr}{Jr}{Jr(1)}. Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît toutes les actions des hommes. Il n'a commandé à personne d'être impie, il n'a permis [*] à personne de pécher.

        Si tu ne le veux pas -et si tu ne peux changer les choses-, tu peux encore changer les mots_[1, note 23][2, APR note 185][3, note 334][4, notes 16 à 18] tout en (te) donnant l'impression, l'illusion [5, APR note 44][6] d'"observer les commandements" sans que personne n'y voie rien. Ainsi tout le monde [7, note<12>] n'y voit-il que du feu : toi le premier ! (À condition bien_sûr que tu n'aies pas oublié de substituer de l'huile [8, AV note 20][9][10][11][12][13][14, notes 172 à 174] à l'eau : élémentaire [15]…)
        "Il n'a permis à personne de pécher" ? L'ancienne version [16, notes 10 à 12][17, notes 25 à 30] n'étant plus que symbolique_[5, note 4/2][18][19,[1>20]][19bis][20][20bis][21, notes 7 à 9], étends la main vers ce que tu préfères : le "néo-péché"©[22, APR note 94]. Celui-ci étant en effet rompu à de la redéfinition_[23,6][24, note 129][25, APR note 44][26, notes<155>][27, notes 69,70][14, notes 51 à 54][28, notes 9 à 14] toute-puissamment élastico-"pathologique"©[29, notes 88,89], la vie est désormais proposée aux hommes… et la mort (fusse-t-elle également symbolique_[30][31]) aux autres : ceux qui auront été "détectés"©[25, APR note 270][32, notes 49 à 62][21, note 97][33] hors de l'humanité [21, notes 84>91] au regard de la redéfinition susdite.

Montage poisson d'avril.jpg

        "Il n'a permis à personne de pécher" ? Ici, les regards ne se tournent plus que vers ceux qui "néo-pèchent"©… afin de mieux s'en détourner [34], par crainte [14, 1Jn(6)§3]_"salutaire"[35]  de la "contagion"©. Alors inutile de vous dire_[36, AV note 13] que de tels mots_ne se disent impérativement [37, APR note 295] qu'entre les lignes [38, notes 58 à 60][39, note 151>][40, AV note 586][41, APR note 184][42, note 74>][28, notes 55 à 60] : l'avantage [43] du changement de mots_tenu caché [28, notes 173 à 177][>1Co(1)], c'est qu'ils_dépendent moins ainsi de quelques excités -tant américain [41, APR note 183] contemporain que plus ancien apôtre des païens [41, notes 168][44,Rm(1)]- voulant que tout le monde soit pécheur : et puis quoi encore [45][46][47, note 106][48][49][50] ? Au contraire, le "néo-fidèle"© "détecteur"© redéfinissant  n'a de cesse de proclamer la "sagesse"©©©[28, notes 154][>1Co(1)] d'un nombre plutôt réduit [41, APR note 117][51][52] de "néo-pécheurs"©[53]  : n'est-ce pas des plus honorables et convenables [54] ? Ces derniers sont sans doute  "psychologiquement fragiles"©[55][56, APR note 232]… mais faut-il que sous la surcharge [57][58][59][60][61][62][63][64]/[65]/[66, note 3]/[67], ils soient par ailleurs d'une solidité à toute épreuve afin de ne pas se laisser "accidenter"©[68, note<256>][69] trop rapidement ! Se fait jour ici l'autre avantage du changement de mots_tenu caché : s'étant permis de "néo-pécher"© -alors que ce n'est "permis à personne" !-, ils ne sont pas_restés_aussi "fidèles" que les autres. Aussi le choix leur est-il retiré [70,3°)] : de son côté, les "néo-fidèles"© y auront vu [71, APR note 28] assez clair_[41,Jn(2)][41, notes 10,11][42, notes 13 à 15] pour oui-demander [72][73][74] la punition [75][76] de toutes leurs actions avant même qu'elles ne se soient fait connaître [77, APR note 67][78].
        "Il n'a commandé à personne d'être impie" ? Non, mais il devient_[41,(C)][42,(C)]  de plus en plus_recommandé aux "néo-fidèles"© d'épier [79][80][81] les faits et gestes [34, APR note 84][28, notes 178 à 182] des "néo-pécheurs"© : que personne ne puisse "voir de ses yeux ni entendre de ses oreilles"[>1Co(1)] que -alors même qu'ils les eussent,  sinon "prévus par eux dès avant les siècles" (!) du moins_[82, note 0/1] déjà "détectés"©-, les premiers [83] se soient laissés surprendre [84] par un surcroâ_[4, note 92][85] de "néo-péchés"© se retournant [85] douloureusement  contre eux [4, notes 51 à 53] ! D'où qu'il soit "sage"©©© de leur part de savoir trouver à temps soutien_[32,[6] notes 32 à 37][56, notes 222>224] et "protection"©[86, notes 7 à 9][87, notes 97,98][56, notes 218,219] auprès de ceux qui dominent le monde

dominos.jpg

[Dimanche 16 février 2014]
(1) Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2,6-10.{*}
Frères, c'est bien une sagesse que nous proclamons devant ceux qui sont adultes [*][27][1][*][*][*][*][*][*][*][*][*][*][*][*][*][*][182>191] dans la foi [*], mais ce n'est pas la sagesse de ce monde, la sagesse de ceux qui dominent le monde et qui déjà se détruisent [>32][*]. Au contraire, nous proclamons la sagesse du mystère de Dieu, sagesse tenue cachée, prévue par lui dès avant les siècles, pour nous donner la gloire. Aucun de ceux qui dominent ce monde ne l'a connue, car, s'ils l'avaient connue, ils n'auraient jamais crucifié le Seigneur de gloire. Mais ce que nous proclamons, c'est, comme dit l'Écriture : ce que personne n'avait vu de ses yeux ni entendu de ses oreilles, ce que le cœur de l'homme n'avait pas imaginé, ce qui avait été préparé pour ceux qui aiment Dieu. Et c'est à nous que Dieu, par l'Esprit, a révélé cette sagesse. Car l'Esprit [164>168] voit [3/2] le fond de toutes choses, et même les profondeurs de Dieu.{He}{He}

        Ce que personne n'a vu de ses yeux -mais néanmoins beaucoup entendu de ses oreilles-, c'est la gloire plus abordable de ce que le cœur de l'homme a osé [88?]_imaginer : un Synthé Psy [41, notes 164 à 168] qui,_lui, "voit"© le fond de toutes choses -sans qu'il ne lui soit nécessaire_[23,6]_ni de les voir ni d'être vu [89, notes 187 à 193]-, et même les profondeurs du lac [90>114] !
>[90][91][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105][106][107][108][109][110][111][112][113][114].

[Dimanche 16 février 2014]
(1) Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,17-37. {*} 

(1a) Mt 5,17-19>{*}{*}{*}{*}{*}{*(6)}{*(II)}
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Ne pensez pas [<492] que je suis venu_abolir_[51,52]_la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise [Is|Is|Is|Is].
Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux.

(1b) Mt 5,20-26>{*}{*}{*}{*}{*}{*}{*(3)}{*(III)}
Je vous le dis en effet : Si votre justice [>220>238][Ez][1>20][2>18][Jr(1)] ne surpasse pas [>167|<*] celle des scribes et des pharisiens [8§3], vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux.
Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu'un insulte son frère [*], il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère [*][*][*][*][*][*][*], il sera passible de la géhenne de feu
[*>*(22§3)][10>17][Mc(1)].
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel {Jr}{Jr}{Jr(1)}[*], si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi [Hom.SJC], laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord [172] te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge {Mc|Mc|Mc}, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou. {Lc}{Lc}{Lc}[*]

(1c) Mt 5,27-32>{*}
Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui regarde une femme et la désire a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit entraîne ta chute, arrache-le et jette-le loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne soit pas jeté dans la géhenne {Mt}{Mt}{Mt(1)}. Et si ta main droite entraîne ta chute, coupe-la et jette-la loin de toi : car c'est ton intérêt de perdre un de tes membres, et que ton corps tout entier ne s'en aille pas dans la géhenne. {Mc}{Mc}{Mc}
Il a été dit encore : Si quelqu'un renvoie sa femme, qu'il lui donne un acte de répudiation. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui renvoie sa femme, sauf en cas d'union illégitime, la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une femme renvoyée, il est adultère. {Mc}{Mt}{Mc}{Mt}{Mc}{Mc(1)}

(1d) Mt 5,33-37>{*}
Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne feras pas de faux serments
{Lv}{Lv}, mais tu t'acquitteras de tes serments envers le Seigneur. Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c'est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi. {Mt}{Mt}{He}
Et tu ne jureras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Quand vous dites 'oui', que ce soit un 'oui'
[?], quand vous dites 'non', que ce soit un 'non' [2][*][*][*>*|*]. Tout ce qui est en plus [3°)] vient du Mauvais.

[Vendredi 28 février 2014]
Lettre de saint Jacques
5,9-12 {*}
Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres [*][*][*][*], ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte. Frères, prenez pour modèles d'endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon. Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon [*], et vous avez vu ce qu'à la fin le Seigneur a fait pour lui, car le Seigneur est tendre et miséricordieux. Et avant tout, mes frères, ne faites pas de serment : ne jurez ni par le ciel ni par la terre, ni d'aucune autre manière ; que votre « oui » soit un « oui », que votre « non » soit un « non », ainsi vous ne risquerez pas d'être condamnés.

[Dimanche 23 février 2014]
Livre du
Lévitique 19,1-2.11-18 {*}{*}{*}
Le Seigneur adressa la parole à Moïse : « Parle à toute l'assemblée des fils d'Israël ; tu leur diras : Soyez saints [*][>96], car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.
Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez pas votre compagnon. Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Tu n'opprimeras pas ton prochain, tu ne l'exploiteras pas : tu ne retiendras pas jusqu'au lendemain matin le salaire du journalier. Tu n'insulteras pas un sourd, tu ne mettras pas d'obstacle sur le chemin d'un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur.
Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d'injustice ; tu n'avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compagnon avec justice. Tu ne répandras pas de calomnies contre ton compatriote, tu ne réclameras pas la peine de mort contre ton prochain. Je suis le Seigneur.
Tu n'auras aucune pensée [<492] de haine [*][*][*] contre ton frère. Mais tu n'hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas [*] son péché. Tu ne te vengeras pas [*]. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »

[Dimanche 23 février 2014]
(2)
Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 3,16-23.{*}{*}{*}{*}
Frères, n'oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un détruit [9>17] le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous.
Que personne ne s'y trompe : si quelqu'un parmi vous pense être un sage à la manière d'ici-bas, qu'il devienne fou pour devenir sage
[Rm(2)]. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu [*][1Co]. L'Écriture le dit : C'est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté [Ec].
Elle dit encore : Le Seigneur connaît les raisonnements des sages : ce n'est que du vent !
[Jn(1)] Ainsi, il ne faut pas mettre son orgueil en des hommes dont on se réclame [7>12]. Car tout vous appartient, Paul et Apollos et Pierre [Rm(1)], le monde et la vie et la mort, le présent et l'avenir : tout est à vous, mais vous, vous êtes au Christ [458>479], et le Christ est à Dieu.

[Dimanche 23 février 2014]
(2) Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,38-48. {*} 

(2a) Mt 5,38-42>{*}{*}{*}{*(2)}{*(IV)}{*(2)}
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous avez appris qu'il a été dit : œil pour œil, dent pour dent [*]. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant [*] ; mais si quelqu'un te gifle [*] sur la joue droite, tends-lui encore l'autre.
Et si quelqu'un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.
Donne à qui te demande * ; ne te détourne pas [*]
de celui qui veut t'emprunter.
[(*) NB : pour lui-même, c'est-à-dire sans avoir aucune pensée de haine [115, AV note 171] contre son frère : soit, sans "voler, mentir, tromper son compagnon, l'opprimer, l'exploiter, l'insulter, mettre un obstacle sur son chemin, commettre l'injustice en siégeant contre lui (voire sans lui [116] !) au tribunal [117], répandre des calomnies contre son compatriote, réclamer contre son prochain" ce qu'il faut [0, notes 30,31] après avoir "profané son temple sacré"[>1Co(2)][118, APR note 95][119][120, APR note 51][121, notes 9>17][122] jusqu'à ce qu'il "n'hésite pas" à "partager les péchés" en le poussant à "se venger", à "garder de la rancune"[>Lv], à riposter [123]… fût-ce au nom de sa défense [124/1][124/2][124/3]
---------------> {*}{*}/[*|*|*><46|*][*][*|*][*].
En cas d'échec [125][126] ? C'est-à-dire : si, en dépit d'une telle volée de bois vert sur sa joue droite, le compagnon "tend encore l'autre" et y "laisse encore son manteau"[127] tout en réprimandant [128, notes 100 à 105] une "sagesse (???) de ce monde" ayant accompli l'extraordinaire [>Mt(2b)] prouesse de n'être que du vent [>1Co(2)], tout en étant folie [129] même pour les païens [130][130bis][131][132][133][134] ? Eh bien, il y aura bien quelque "sage" à la manière d'ici-(très) bas [135] pour évoquer la "fuite en avant"[136, APR note 10][137][138][139, notes 32 à 35][140, AV note158][141, notes 34,35][4, notes 10 à 15]. Non chez lui-même, mais chez l'autre [142, APR note 16] : le martelé de bois vert "sur sa joue droite", s'obstinant à ne pas riposter au méchant, à ne se détourner que des injustices les plus hallucinantes…]

1873865420.jpg[>60]

(2b) Mt 5,43-48>{*}{*}{*}{*}{*}{*}{*}{*(4)}{*(V)}
Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent [*], afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes [<112>].
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ?
Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait [*][*][Lc(1)].

[>Dernière M.A.J. : lundi 3 mars 2014]

Les commentaires sont fermés.