Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 mars 2014

Si la mèche en feu fait détoner les gentilles bougies…

2747897764.jpg

... on ne se souviendra plus qu'elles étaient gentilles.

         La parole du Seigneur est étrange_[1,[4]?] : conditionnant, mais non conjuguée au conditionnel [2] ; impérieuse, mais non pratiquée à l'impératif [3][4, note Montage-boris-hamster.jpg296]. La parole du Seigneur est réputée Bonne Nouvelle [5]. Pourtant, elle en apporte deux mauvaises ce jour. La première est que le méchant existe : on se souvient que le mot lui-même y est répertorié cent trente-huit fois [6, APR note 344]. Ce qui est tout de même beaucoup puisque, même désireux de le changer [7, note 23][8, APR note 185][9, note 334][10, notes 16 à 18][11, notes 1 à 4] en"pathologie"©[12, notes 10 à 12][13, notes 25 3322035296.jpgà 30][14, note<88>] complètement, entièrement [15, note 81>16,(46)][17"inguérissable"©[1,[8]][18,[7]][19], le "juste"© psychique [20][21] a beau tourner et tourner encore dans sa "justice"© psychique : il semble ne jamais produire assez d'électricité pour éclairer_[22, notes 10,11][23][24, notes 13 à 15] sa propre "gentillesse"© compensatoire [25, note<172>][26,[6b]][27>28?] : on se souvient également que dans la parole du Seigneur, ce mot, lui, ne brille [29] malheureusement [30, APR note 30/2] guère autrement que par son absence [6, note<347>]. Ce qui nous permet d'observer en pratique qu'on a dû péter un câble quelque part, le fil conducteur_étant étrangement inopérant. À moins tout simplement que les yeux n'aient pas été assez ouverts [31] pour s'apercevoir que ce fil n'était pas branché… voire qu'on ne se soit pas souvenu qu'il fallait le brancher ? Ce serait là imiter toutes les abo(ru)minations [28] des éclaireurs à lunettes noires : n'est-ce pas plutôt ballot ?

Montage Bandits2.jpg

[Vendredi 14 mars 2014]
Livre d'Ezéchiel
18,21-28. {*}{*}{*}{*}{*}
Parole du Seigneur. Si le méchant [32][6, note<345>] se détourne de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe tous mes commandements, s'il pratique le droit et la justice [33, APR note 369][34, note 186], il ne mourra pas, il vivra. On ne se souviendra pas des péchés qu'il a commis, il vivra à cause de la justice qu'il a pratiquée.
Est-ce donc la mort du méchant que je désire, déclare le Seigneur, n'est-ce pas plutôt qu'il se détourne de sa
conduite et qu'il vive ? Mais, si le juste se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations des méchants, est-ce qu'il vivra ? On ne se souviendra plus de toute la justice qu'il avait pratiquée : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra !
{*} Et pourtant vous dites : 'La conduite du Seigneur est étrange.' Écoutez donc, fils d'Israël : est-ce ma conduite qui est étrange ? N'est-ce pas plutôt la vôtre ?
Si le juste se détourne de sa justice, se
pervertit, et meurt dans cet état, c'est à cause de sa perversité qu'il mourra. Mais si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera [35] sa vie. Parce qu'il a ouvert les yeux, parce qu'il s'est détourné de ses fautes, il ne mourra pas, il vivra.

         La deuxième mauvaise_nouvelle est donc juste au-dessus. Le Seigneur ne se souvenant plus de toute la "justice"© psychique qui est pratiquée, par la bouche d'Ézéchiel Il oublie par trois fois de changer le mot_[0, notes 7 à 11] "méchant" en "souffrant autogérant"©[36]. Ah mon Dieu qu’c’est embêtant [37, APR note 22] : parce que cela risque1195175790.jpg de détourner les "gentils"©[38][38bis][39][40][41][42][43][44][45][46][47][48] à cause de la "justice"© psychique que ce mot malheureux leur rend impraticable : on s'étonnera ensuite que leur compteur affiche zéro [6, note<347>][49] ! Où irait-on si on pouvait_se détourner de sa conduite, de ses fautes, de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice ? Qu'on puisse changer les mots, pourquoi pas ? C'est même nécessaire_[50,6]. Mais les "incarnations du Mal"©[0, notes 15>19][51][52, notes 74 à 76][53, notes 388 à 392] ne le sont-elles pas davantage [54] ? Que faire [55] si elles-mêmes pouvaient changer ? Alors que pour rien au MONDE [56][57][58] SAUVER_[26,[6b]]) on échangerait ces précieux_[50,3] "monstres"©[21][59], aussi inchangeables [60, AV note 86][15] qu'irréversibles ! Enfin quoi, si les "gentils"© devaient à leur tour observer tous ces commandements qui les détournent de leur "gentillesse"©, ne risqueraient-ils pas de se surpasser à faire exploser le compteur à méchants [6, APR note 344] ? (Déjà que certaines bougies sont étranges…) N'est-ce pas plutôt mieux qu'ils restent "gentils"© ?

[Vendredi 14 mars 2014]
(1) Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,20-26.
{*}{*}{*}{
*}{*}{*}{*(3)}{*(III)}{1b}
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait  : « Je vous le déclare : Si votre
justice [>220>238][Ez][1>20][2>18][Jr(1)] ne surpasse pas [>167|<*] celle des scribes et des pharisiens [8§3], vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux.
Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu'un commet un meurtre, il en répondra au tribunal. Eh bien moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. Si quelqu'un
insulte son frère [*], il en répondra au grand conseil. Si quelqu'un maudit son frère [*][*][*][*][*][*][*], il sera passible de la géhenne de feu [*>*(22§3)][10>17][Mc(1)].
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel
{Jr}{Jr}{Jr(1)}[*], si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi [Hom.SJC], laisse ton offrande là, devant l'autel, va d'abord [172] te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge {Mc|Mc|Mc}, le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison. Amen, je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou. {Lc}{Lc}{Lc}[*]

        Maintenant, y a-t-il quelque part un "câble pété", un fil conducteur qui, pour une raison ou pour une autre, fusse en défaut de conduction ? Voilà qui est fâcheux, puisque obligeant à tâtonner dans l'obscurité, à s'en tenir à une vision immédiate : moins on y voit, moins rien n'a plus "rien à voir"[61, notes 23>62,(5)] avec rien, le regard butant contre le mur interne de l'alvéole [63][64][65, notes 202,203][66, notes 530 à 532] du moment. Jusque dans ce qui ne s'offre pas à la vision immédiate, on s'éclaire_[0, notes 22 à 24] avec du tout-venant et des bouts de chandelles, ne sachant plus même distinguer entre une inoffensive bougie et un bâton de dynamite. Dans ce qui ne pourra pas se laisser appréhender par un sens compensatoire [0, notes 25 à 28] comme le TOUCHer [67][68, note 242], l'esprit lui-même [22, notes 164 à 168] n'aura "pas grand chose à voir" avec l'esprit [69, notes 26 à 37] : ce qu'on pourra en effet vérifier au résultat obtenu [70, notes 90>103][71,Rm(2)+Sg(3)][72, AV note 411]jusqu'à pouvoir se passer de quelques guillemets.

         Certes, on croit "s'en sortir avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou"… en ne sortant pas de son alvéole : le "dernier sou" n'y va pas plus loin que son mur interne. On "se détourne de tous les péchés commis" avec d'autant plus d'aisance qu'on en change les mots_[0, notes 12 à 14] comme on changerait l'ampoule : on "ne se souvient plus"[73] que le fil conducteur étant en défaut de conduction, l'éclairage, lui, n'en sera guère changé ! Ou s'il l'est, ce sera en pire : l'impression, l'illusion [30, APR note 44][74] d'être éclairé_est rarement réputée arriver à la cheville de l'authentique lumière.

[Dimanche 30 mars 2014]
Lettre de saint Paul Apôtre aux
éphésiens5,8-14.
Frères, autrefois
[75][76][77][78][79], vous étiez ténèbres ; maintenant, dans le Seigneur, vous êtes devenus_[22,(C)][24,(C)][10, APR note 108] lumière ; vivez comme des fils de la lumière, or la lumière produit tout ce qui est bonté [80], justice et vérité [65, note<345>] -et sachez reconnaître [81,1Jn,[3,4]] ce qui est capable de plaire au Seigneur.
Ne prenez aucune part
[82][83][84] aux activités des ténèbres, elles ne produisent rien de bon ; démasquez-les [85][86][87][88][89, note 26>90][26, notes 372>379][91, note<569>] plutôt. Ce que ces gens-là font en cachette [22,Jn(2)][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105], on a honte [106] d'en parler. Mais quand ces choses-là sont démasquées, leur réalité apparaît grâce à la lumière, et tout ce qui apparaît ainsi devient lumière. C'est pourquoi l'on chante [107][108][109][110][111][112][113] : Réveille-toi, ô toi qui dors [114][115][116][117][118],
podcastrelève-toi d'entre les morts
[119], et le Christ t'illuminera.

Les commentaires sont fermés.