Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 décembre 2014

Avec cent cinquante-sept graines...

2643993943.jpg

Autopsie d'une info VI  [I][II][III>1|2|3|4|5|6|7|8][IV>1|2][V]

"PSYCHIATRIQUE"© : Adjectif magique de sorcier, "réponse"©-joker là où il n’y a pas de réponse [1, note<8>]… ou de la réponse politiquement incorrecte .

3992786768.jpg

"Ils sont fictifs, mais cela bien sûr n'arrête pas le prêtre. Il offre des réponses, des instructions. L'élève accepte l'explication parce qu'elle comble le vide créé au départ par le grand prêtre."[2,[14] "L'élève", peut-être : tant que la "transaction fonctionne"[2,[10,12]] en mode privé et individuel. Face à une "école" entière, il n'est pas impossible qu'une "transaction" de type analogue manifeste quelques substantiels ratés, la prévalence [3, APR note 76] du foutage de gueule [4][5, note<144>] l'emportant assez confortablement sur "l'explication". À moins d'avoir affaire à une "école" de cancres [6/69, notes 0332, 0333][7], n'y aurait-il pas comme un lézard [8/7, notes 595>599] quelque part ?…

Image-Le-Fig-Dijon.jpg

Bandeau-le-figaro.fr-attaque-voiture-procureuse-dijon.jpg
Par Jean-Marc Leclerc, lefigaro.fr
- Mis à jour le 22/12/2014 à 17:01 - Publié le 21/12/2014 à 21:59

Le procureur se veut formel : « Il ne s'agit absolument pas d'un acte terroriste ». L'homme qui a renversé volontairement 13 personnes dimanche soir à Dijon au cri de « Allah akbar » (Dieu est grand) souffre d'une pathologie psychiatrique ancienne et lourde, a expliqué lundi Marie-Christine Tarareau au cours d'une conférence de presse. L'homme, un Français âgé de 40 ans, de père marocain et de mère algérienne, avait fait 157 passages en hôpital psychiatrique. Etc.

Une dépêche ayant généré sur place pas moins de 1368 commentaires et 77 pages (!) à l'heure où le présent billet est rédigé : on ne saurait décidément affirmer que la majorité d'entre eux soit celle de convaincus par la dite "explication". Réponse largement perçue comme fictive, donc : mais cela bien sûr n'arrête pas les procureurs aux ordres.

Dieu est peut-être grand… mais Il l'est manifestement [9] plus avec la "psychiatrie"© qu'avec un groupe de pêcheurs à Sa solde, antérieurs à Allah de quelques siècles : ces derniers n'avaient en effet dû se satisfaire à leur époque "que" de 153 poissons [10]. Tandis que sous l'égide de "l'hospitalisation-pour-tous"©[11, note 45][12/3, notes 198,199][13, notes 104 à 106][14][5, notes 86>89], la pêche se fait plus fructueuse encore  : avec 157 passages, elle crève tous les plafonds et les croyants peuvent repasser ! Y compris s'ils ne crient pas : de toute façon, dans le cas contraire ils effraieraient le poisson [15]  : ce qui constituerait à n'en pas douter du terrorisme piscicole, naturellement contre-productif aux pêcheurs eux-mêmes .

Montage-equilibre.jpg

Notons toutefois que grâce à Marie-Christine Tarareau, les crédules [16] peuvent eux aussi repasser. Ainsi, pour conserver en orbite géostationnaire les dénis [17, note<12>] géopolitiques du moment, a-t-elle recours au vieux truc [6/4, note<244>] du 2067247217.jpg"déséquilibré"©[8/2, notes 205>210/2]. "Isolé"© de préférence : lui-même magicien à ses heures, "l'homme qui a renversé volontairement 13 personnes dimanche soir à Dijon" a fait disparaître [18] deux de ses compagnons d'un coup de baguette magique [19][20][21][22] . Quand bien même il soit possible [23] de se passer d'examen clinique [24, notes 187 à 193][6/9, notes 361 à 364][6/11, notes 463>472][8/4, note<271>] en la non-matière, nous ignorons donc à cette heure si eux aussi "souffrent"© d'une "pathologie"© "psychiatrique"© ancienne et lourde.

Cependant –et à propos de lourdeur-, nous ignorons moins que le vieux truc du "déséquilibré"© se prend ici un sérieux coup de plomb dans l'aile. Dans la foulée, ce qui en ressort aussi, automatiquement : à savoir, la discipline [2, note 7] censée "rééquilibrer"© les "déséquilibrés"© . À cet égard, au diable les disparus : un seul "souffrant"© d'une "pathologie"© "psychiatrique"© ancienne et lourde nous suffit plus que de mesure à démontrer à la face du monde la brillante -et ô combien remarquable [24,[2], notes 15 à 31]- "efficacité" de la dite discipline.

Il y aurait bien eu l'échappatoire habituelle de la "pathologie"© "psychiatrique"© non "soignée"© : soit qu'elle n'ait pas été "détectée"©[8/2, note<196>], soit que le souffrant"© se soit montré plutôt réticent à l'endroit de "l'approche2901662998.jpg motivationnelle"©[8/8, note 621][25][26/2, notes 17,18] le concernant . Alors inutile de vous dire [27c, AV note 13] que ces deux hypothèses [5, note<114>] ne valent [3, APR note 76] pas même le papier sur lequel on les inscrirait ! D'une part, une "pathologie"© "psychiatrique"© ancienne et lourde est d'évidence "détectée"© depuis des lustres ; d'autre part, un seul passage en "hôpital"© "psychiatrique"©[26/1][28] suffit déjà à marquer le "soigné"© au fer rouge [29/5][3,[8], note 34][30,[7]][12/2][31][32] "preuve"© "pathologique"© a posteriori [33, AV note 76][33bis, APR notes 133+148] oblige … Alors, avec 157 passages au compteur [sic], il y a beau temps que nous n'en sommes plus au "soin"© mais au laminage [34][35][36] : pour tout dire, le plus étonnant est encore que l'intéressé eût été en état de tenir un volant  !!!…

1578146054.jpg

Grâces soient donc rendues à Marie-Christine Tarareau : docile à ses maîtres, elle se sera pour ainsi dire CONDAMNÉE [6/16, APR note 626] à enfoncer publiquement un clou lourd et ancien. Mieux encore, s'il est possible : à exclure l'acte terroriste hard pour lui substituer l'inclusion de ce vieux truc que représente l'acte terroriste soft [37, notes 32 à 34][38, note 16][39, note 15][6/59, APR note 0253] servi à tout propos, à se "protéger"©[40, notes 97 à 104] derrière ce fumeux alibi auquel plus grand monde ne porte crédit, à son corps défendant elle exclut donc aussi celui-ci tout en donnant l'apparence [41, notes 1,2] de lui avoir versé [42, note 1] son obole.
Grand merci pour ce moment
______________________

1722077224.jpg
Télécharger une version imprimable de la note
(fichier Word 1 page 1/2, sans les images)

Les commentaires sont fermés.