Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Vautour et le Renard

Le vautour et le renard.jpg

Maître Nana [1], sur une chaise percée [2, APR note 21],
Tenait en son bec
 [3] une effrayée de mage [4].
Maître Renard
 [5, note 59], par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Madame la Nana
 [6, note 19].
Que vous êtes jolie ! que vous avez l’air fat !
Sans mentir, si votre carnage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes comme le Philix
 [7, note 5][8, AV note 1] des hôtes de ces boas [9]. "
À ces mots le Vautour
 [10] ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belli[in]gérance à la noix
 [11],
Elle ouvre un large bec, laisse tomber sa loi
 [12].
Le Renard s'en assigne
 [13], et dit : "Ma bonne Dame,
Apprenez que tout docteur infâme
En fait vivre beaucoup aux dépens de celui qui l'écoute
 [14] :
Cette leçon vaut bien une effrayée de mage, sans doute. "
Le Vautour, glorieux et obtus,
Jura, mais en pétard, qu'on l'y prendrait encore plus.

À cette garde à non vue, c’est pour rien qu’ils sont devenus volants : ils sont tombés !

le-corbeau-et-le-renard.jpg

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. "
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. "
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

On affabulait sur lui de moins en moins.

Écrit par MdT Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.