Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un petit lexique

Petit lexique à l'usage de l'enculeur :
(décryptage en rouge, à l'usage de l'enculogue) 

______________________________

Aide (nuisance) : "l'aide" à l'enculé s'effectuant par derrière, ce dernier n'en est informé qu'après consommation de l'acte. Il va sans dire qu'il ne l'a pas sollicitée.

Amour (inquiétude pour la "santé") : les précieux apports de la psychologie moderne fournissent le gros des troupes de grands "amoureux", empressés de "guérir" tout autour d'eux au moyen de leur "aide".

Attention (indifférence) : l'attention que porte l'enculeur à l'enculé est remarquable, contrastant singulièrement avec l'indifférence de ce dernier.

Bien (mal) : la projection éteinte, le décryptage coule de source.(Par définition, l'enculé "aidé" n'a pas exactement le même ressenti que l'enculeur...)

Bourreau (bouc émissaire) : voir "Bien" et "Violence".

Communion (incommunicabilité) : elle est pleine et entière entre enculeurs, mais souffre d'une légère distorsion entre enculeur et enculé.

Conscience (inconscience) : l'enculé voit la sienne "altérée", d'où la nécessité pour lui de se faire "aider" par l'enculeur, "conscient" pour deux.

Culpabilité (peur) : à proportion de son passif d'"aides" effectives, l'enculeur aime à se rassurer au moyen des précieux apports de la psychologie moderne.

Douceur (mollesse) : l'enculeur n'est dur que par derrière ; alors que l'enculé, lui, est dur par devant à proportion de ses résistances. À noter que les enculeurs sont doux entre eux.(Voir "Communion")

Gentil (méchant) : Voir "Bien".

Hospitalisation (incarcération) : "aide" extérieure demandée par l'enculeur. Voir également "Amour".

Inquiétude (indifférence) : voir "Culpabilité".

Maladie (santé) : sujet de prédilection de l'enculeur, ce dernier se rendrait malade à vouloir faire recouvrer sa santé à l'enculé.

Mariage (séparation) : voir "Violence".

Protection (peur) : voir "Culpabilité" et "Violence".

Prudence (pusillanimité) : ce sont les précieux apports de la psychologie moderne qui ont mis à jour les principes  fondamentaux de "l'aide" à l'enculé. Ainsi, opérer par devant serait "imprudent".

Raison (émotion) : ce vocable est en usage chez l'enculeur uniquement pour signifier qu'il "a raison", étant en communion (voir ce mot) avec d'autres enculeurs. Il n'a donc pas besoin de la développer, sachant que l'enculé n'a pas raison.

Respect (mépris) : l'enculé refusant "l'aide" est mis en respect.

Responsabilité (irresponsabilité) : l'enculé consentant est seul "responsable". Non consentant, il est "irresponsable" : en ce cas, seul l'enculeur répond de lui, pour lui.

Souffrance (différence) : l'enculeur va bien, merci pour lui ; ce qui lui permet précisément de se différer de l'enculé.

Vérité (mensonge) : voir "Bien".

Victime (bourreau) : voir "Bien" et "Violence".

Violence (défense) : pour l'enculeur, rien de plus désagréable que l'enculé refusant son "aide" ; les précieux apports de la psychologie moderne viennent heureusement à son secours, le purifiant en "violenté" et stigmatisant cet enculé en "violent".

______________________________

En annexe, quelques locutions hors d'usage chez l'enculeur :
(parfois trop précises pour exercer sur eux une projection crédible...)
 

Différence, honnêteté, humilité, hypocrisie, joie, lucidité, mal, paix, pardon, psychodépendance, regret, remise en question...

Interdit aux moins de seize ans...

Écrit par MdT Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.